Saveurs du monde

#Wonderfoodtour: Banh bao par-ci, kalapao par là…Nom Paw!

Chaque mois, j’invite des blogueurs voyage à partager avec vous une expérience culinaire inoubliable autour du monde. Après vous avoir emmené à Belize, à Pékin et en Inde, le Wonderfood Tour fait une escale en Asie du Sud-Est sous la plume de Rattana, de l’excellent blog Ici Laos Cambodge.

Je ne me souviens plus trop l’âge que j’avais lorsque j’ai mangé pour la première fois un banh bao mais peu importe. Ce que j’ai retenu, c’est sa texture et son goût. Et depuis que j’ai découvert le premier s’en sont suivis des milliers d’autres. Je les ai tous aimés…Voici le récit de mon histoire d’amour avec le banh bao que j’appellerai par la suite le Nom Paw. Vous comprendrez  pourquoi en lisant la suite…

Souvenirs d’enfance

Mon premier banh bao était un « kalapao ». Mais de quoi s’agit-il ? Le banh bao est le nom vietnamien que l’on donne à ces brioches à la vapeur farcies de plein de bonnes choses dont on ne connaît pas toujours le nom. Le kalapao, est le nom qu’on lui donne au Laos. Ma mère me les a fait découvrir durant mon enfance. Je me rappelle qu’elle avait acheté un lot de 4 kalapao prêts à être consommés. Si vous ne souhaitez pas les manger tout de suite, sachez qu’il suffit simplement de les faire cuire ou réchauffer à la vapeur. Et une fois cuits, miam miam…un goût mi-sucré, mi-salé…

Une explosion de saveurs…

banhbao

C’est bien bon de manger mais de quoi est composé un kalapao ? J’ai pu obtenir quelques éléments de réponse auprès de ma mère qui ne les achète plus mais les confectionne elle-même maintenant. Rien de mieux que le « fait-maison ». A l’intérieur de ces petites brioches à base de farine de blé, on trouve de la viande de porc assaisonnée (sel et poivre), des émincés d’oignon, des émincés de pousses de bambou, une rondelle de saucisse chinoise, un quart d’oeuf, du haché de champignons noirs. Voilà à peu près tout pour une recette laotienne.

…sans fin ?

Mais suite à mon dernier voyage en Asie du Sud Est de 2014, j’ai découvert le Nom paw au Cambodge. Pendant des années je ne connaissais que la version « lao » jusqu’au jour où j’ai redécouvert cette brioche à la vapeur. Ce n’était plus celle que j’ai toujours aimé. De taille moyenne, bien préparée (merci maman !), on pense toujours avoir mangé les meilleures, mais la version que j’ai rencontrée à Battambang fût différente. De taille assez volumineuse autant par sa pâte que par sa farce, le nom paw était incroyablement délicieux voire même meilleur que ceux préparés par ma mère.

Quand vous savez que cela ne coûte que quelques centimes de dollars dans les boui-boui cambodgiens alors vous pensez à en recommander, c’est tellement bon et au niveau rapport qualité-prix il n’y a rien à dire…Mais quand il n’y en a plus, cela devient frustrant. Aïe. Ca y’est je suis addicted au Nom paw ! Comme quoi toutes les bonnes choses ont une faim fin 🙂

You Might Also Like