Saveurs du monde

#Wonderfoodtour : un barbecue en plein coeur des Caraïbes

Même s’ils ne partagent pas tous mon obsession des cuisines locales, pas un seul de mes collègues auteurs de blog de voyage ne peut affirmer n’avoir aucun souvenir lié à une expérience culinaire en terre inconnue. On doit tous manger, même si on n’accorde pas tous la même valeur à la satisfaction de ce besoin primaire ! Et quand une expérience culinaire laisse un souvenir indélébile dans notre mémoire de voyageur, c’est qu’elle a été soit exceptionnellement grandiose, soit carrément horrible…

#Wonderfoodtour : un recueil expériences culinaires inoubliables

Il y a quelques mois, j’ai littéralement dévoré le recueil de récits de voyage « A moveable feast », édité par Lonely Planet. Les auteurs y partagent des moments mémorables liés aux expériences culinaires qui les ont marqués. On a beau lire des dizaines de récits de ce type, ils restent chacun uniques et passionnants. A la fin de cette lecture, mon appétit pour les (més)aventures culinaires vécues par d’autres voyageurs n’était pas satisfait, bien au contraire ! C’était comme un amuse-bouche, j’en voulais plus !

J’ai donc eu l’idée de battre le rappel auprès des auteurs de blog de voyage que j’apprécie et que je lis et leur ai demandé à leur tour de partager leurs expériences culinaires mémorables. Ils vous emmèneront chaque mois aux 4 coins du monde, dans un food tour virtuel à l’échelle de la planète que j’ai nommé le #wonderfoodtour.

Dans ce premier article, destination Belize avec l’auteur du blog Ivresses Gourmandes, il y a de la langouste au menu !

Un barbecue en plein coeur des Caraïbes

barbecue-a-belize

« Mon meilleur souvenir culinaire? Sans hésitation, une des fois où j’ai eu le privilège de manger ‘local’ et de vivre un moment de gourmandise et de partage.

L’été dernier, lors de notre séjour au Belize, sur l’île d’Ambergris Caye, paradis méconnu des Caraïbes, nous avons sympathisé avec Ernesto, un habitant de l’île, qui voulait nous faire découvrir ce qu’était la vie d’un insulaire… Ni une, ni deux, nous étions embarqués dans son bateau pour une excursion en mer avec, à la clé, un barbecue, au coucher de soleil. Sans plus de détails…

Notre session snorkelling s’est vite transformée en cours de harponnage: nous allions pécher, tout comme Ernesto le fait quotidiennement pour sa famille, notre repas, harponner nos propres langoustes, tel Robinson Crusoé, un rêve que la citadine que je suis, n’aurait jamais cru réaliser!

Quelques langoustes plus tard et une belle journée en mer, à échanger sur nos modes de vie, nous voilà arrivés sur une plage déserte, pas une âme à l’horizon. C’était parti pour un cours de cuisine façon Belize avec Ernesto en chef et nous, apprentis: découper les langoustes, les frotter généreusement de beurre, les asperger de jus de citrons verts, parsemer de piments habaneros, de coriandre fraîche, de tomates et de choux. Le tout cuit au feu de bois: un régal, une explosion en bouche, mes papilles en émoi! Je pourrais aller dans le meilleur des restos étoilés que je ne retrouverais jamais le goût de ces langoustes, ces saveurs, mais ce n’était pas juste cet excellent repas qui a marqué la food-trotteuse que je suis, mais le fait de cuisiner ensemble en toute simplicité, d’entrapercevoir un autre mode de vie, plus authentique et si loin de mon quotidien. »

Vous êtes blogueur ou voyageur et souhaitez proposer une étape du #wonderfoodtour? Contactez-moi !

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...