Carnets de voyage

Week-end gourmand à… Londres

Oui, oui vous avez bien lu. Non, non il n’y a pas erreur : nous rentrons bien d’un week-end gourmand dans la capitale britannique. « No way ! », me direz-vous ! Il est vrai que la réputation gastronomique de Londres n’attire a priori pas des hordes de foodies. Et pourtant…

Mais que se passe-t-il avec Yummy Planet ? Il y a quelques semaines, j’essayais déjà de vous convaincre que la cuisine britannique avait bel et bien des atouts pour satisfaire les papilles gourmandes. Mon addiction non dissimulée à Jamie Oliver me serait-elle montée à la tête ? Peut-être un peu… mais pas seulement !

Je reviens d’un week-end à Londres dont mon palais se souviendra longtemps (en bien). Pour paraphraser une magnifique affiche d’Eurostar repérée à la gare et sur laquelle trône un pêcheur armé de deux homards : « Food is GREAT Britain ».

Bon plan : vous préparez un voyage à Londres ? Réservez un London Pass qui comprend l’accès aux transports publics et à plusieurs attractions touristiques de la ville ! Plus d’infos ici.

First stop : Foodies Festival

Battersea Park Food Festival

A la base, notre voyage avait un seul objectif : assister au Foodies Festival, décrit comme « the UK’s largest food & drink festival », un événement qui se tient chaque année dans plusieurs villes britanniques et notamment à Londres, dans Battersea Park.

En vérité, si le « Foodies Festival » a certainement de quoi satisfaire les appétits les plus gourmands (entre les food trucks proposant des spécialités – parfois revisitées – des 4 coins du monde, les stands de dégustation de craft beers ou de vins, les bars à cocktail, les démonstrations de chef…), on en a assez vite fait le tour. J’imagine que si j’habitais dans le coin et m’y rendais avec une bande d’amis, je pourrais y rester des heures sans voir le temps passer mais dans notre cas, une fin d’aprèm – soirée a suffit.

Cependant c’est un très chouette événement et cela vaut la peine d’y faire un tour si vous passez dans le coin. Le ticket d’entrée est à un prix relativement démocratique et il faut compter entre 6 et 10 pounds pour les plats proposés sur place.

Fresh mango juice, Battersea Park Food Festival Barbecue at Battersea Park Food Festival Kitchen Bay, Battersea Park Food Festival Chili snack, Battersea Park Food Festival

Coup de foudre à Notting Hill

Le lendemain, à la recherche de nouvelles aventures culinaires, nous avons mis le cap sur le quartier bien connu de Notting Hill. Et ce fût… le coup de foudre (oui je sais, c’est facile !). A deux pas de la station de métro, une immense vitrine attire notre attention : celle de Recipease, un établissement de… Jamie Oliver (imaginez mon état surexcité quand, de l’autre côté de la rue, j’attendais que le feu passe au vert pour traverser).

Recipease, Notting Hill

I’m in heaven ! Aaaah Recipease…

Recipease, pour moi, c’est un peu le paradis sur terre. En termes plus objectifs, Recipease c’est à la fois un magasin de cuisine, un lieu pour apprendre à cuisiner mais aussi pour manger ou prendre un café et un morceau de gâteau à emporter.

On ne s’est pas fait prier pour déguster un cappuccino et un morceau de brownie à se damner et on y a acheté… un coffret de dégustation de pop-corn. Oui, vous avez bien lu. C’est peut-être la quintessence de ce que l’on trouverait dans le placard d’un foodie hipster mais ça existe ! Des grains de maïs garantis non-OGM de différentes variétés (accompagnées de description dignes de cafés de grandes origines). Allez, on assume.

Voilà l’adresse !

If you can't stay take it all away, Recipease, Notting Hill

Si Jamie le dit…

Après cette mise en bouche, nous avons suivi Portobello Road (c’était le jour du fameux Antic Market). Nous pensions que cette étape Jamie Oliveresque était un heureux hasard quand nous avons découvert qu’en fait, Notting Hill est « ze place to be » pour les foodies. Des charmantes terrasses à tous les coins de rue, des vitrines alléchantes, des boutiques de thé/café/fromages/épices… Et last but not least, The Hummingbird Bakery.

Pizza in a Fiat 500, Notting Hill

Une vitrine de Portobello Road. Oui, cette palette de pizza est dans… une voiture.

The Spice Shop, Notting Hill

Malheureusement, la boutique venait de fermer quand on l’a découverte !

Flash-back : il y a quelques années, j’avais acheté sur les conseils d’une collègue un livre de pâtisserie dont chaque photo provoque invariablement des « Mmmmmh » spontanés à chaque personne à qui je le montre. Les recettes de cupcakes, lemon cakes, Victoria Sponge cake, cheese tarts et autres sont aussi efficaces qu’appétissantes.

Et là, quelques années plus tard, je me trouvais devant La vitrine. Sur les conseils d’une vendeuse aux cheveux bleus (sic !), j’ai opté pour un carrot cupcake. Pas du tout ce que j’aurais choisi en temps normal mais il faut oser prendre des risques pour faire de grandes découvertes. Karl, de son côté a demandé un classique « Red Velvet cupcake » et s’est attiré un regard réprobateur de la vendeuse lui assurant « After tasting this [désignant un « Blackbottom cupcake »] , you’ll realise this [en désignant le Red Velvet] is the past ! »

Ce soir-là, en dégustant notre butin, nous avons béni les conseils de notre vendeuse aux cheveux bleus. Nous étions au paradis…

The Hummingbird, Notting Hill

LA vitrine de Hummingbird Bakery

Terminus : Maltby street market

Maltby Market

Maltby Street Market : mon gros coup de coeur du week-end !

Pour terminer notre séjour, j’avais envie de visiter un marché. Alors bien sûr, dans la catégorie food market, le fameux Borough Market est un incontournable (il paraît car je n’y suis pas encore allée, shame on me). Mais nous étions dimanche, l’unique jour de fermeture de ce légendaire marché.

En fouinant sur le web, comme à mon habitude, j’ai lu quelques reviews sur un petit marché qui se tient chaque week-end à Maltby Street… Malgré sa petite taille, ce marché semblait faire l’unanimité : « C’est mon marché préféré à Londres », « Goûtez le pastrami du Monty’s Deli ! », « Un rendez-vous incontournable pour les foodies ! ». Bref, suffisamment d’éloge pour éveiller ma curiosité et surtout, mon appétit.

Après avoir traversé des quartiers bordés d’anciens entrepôts plein de charme et de caractère (je rêverais d’y avoir un loft !) mais complètement vides de monde, nous avons débouché sur Rope Street, une toute petite rue, sous une ancienne voie ferrée. Là, une petite dizaine de stands plus séduisants les uns que les autres nous attendaient, chargés de mets du monde entier de la meilleure qualité : des quesadillas au mezze grec, en passant par du saumon fumé artisanal en dégustation, le scandaleux « cheese truck », des desserts de toute sorte, du café artisanal… Entre les échoppes, des petits bars installés dans les entrepôts qui longent la ruelle, invitent à se poser et profiter de l’ambiance unique : conviviale, gourmande et intimiste.

The Cheese Truck, Maltby Market Grilled cheese and chorizo toast, Maltby Market Hansen & Lydersen, Smoked Salmon, Maltby Market Making a Cappucino, Maltby Market

A Maltby Street, nous avons trouvé ce que nous cherchions, plus finalement qu’au Foodies Festival : la rencontre avec des artisans, des passionnés de cuisine venus de tous horizons et traduisant dans leurs plats toute la diversité et la richesse culturelle de Londres. Là, j’ai compris que le monsieur aux 2 homards avait raison de l’affirmer : « Food is GREAT Britain ».

Faim d’autres découvertes à Londres ?

Découvrez nos autres articles gourmands sur cette destination :

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...