en
Carnets de voyage

Week-end en Ardenne : l’aventure à 2 pas de chez soi

Il y a plusieurs semaines déjà, Quechua m’a proposé de découvrir quelques-uns de leurs nouveaux produits lors d’un workshop aventure en Ardenne.

Quand on m’a dit que c’était à Hamoir (à un quart d’heure d’où j’ai grandi), je me suis demandé ce qu’on allait pouvoir faire dans ce « coin paumé ». Ben plein de choses en fait !

J’aurais dû lire le programme

Ce n’est que dix minutes avant de quitter la maison que le franc est tombé (oui, je compte toujours en francs, désolé hein).

Direction un parcours d’audace en altitude dans une ancienne carrière.

Wait… Parcours d’audace ? En altitude ? J’aurais dû lire le programme un peu plus attentivement.

Ou pas en fait, parce que j’aurais probablement décliné l’offre vu que mon vertige est revenu en force depuis un petit temps. La hauteur et moi, ça fait deux. Il y a quelques années, j’ai même demandé à une amie de venir me donner un coup de main à la maison parce que ça impliquait de monter sur une échelle un peu trop haute à mon goût. Ça pose les bases, non ?

Into the Wild (mais à Hamoir)

On ne va pas trop se la raconter quand même, il y a du réseau et je sais que je ne dois pas manger n’importe quelle plante qui pousse par terre (si vous ne comprenez pas cette blague, c’est votre faute).

Bootcamp Quechua à The Outsider, Hamoir

L’équipe a décidé que l’on planterait nos tentes chez The Outsider ce soir. L’endroit est cool, un peu éloigné du village, le long de l’Ourthe. Je dépose mon sac. Un groupe termine une série de descentes en death ride. Je me découvre une foi et prie pour que ça ne soit pas au programme. On me souhaite la bienvenue et je rejoins le groupe pour un rapide briefing sur la journée et le premier produit que l’on nous demande de tester : les chaussures de randonnées Forclaz 700 de Quechua (j’apprends par ailleurs qu’on ne prononce pas le « z »).

Et donc après cette introduction, nous chaussons nos nouvelles chaussures que nous allons tester lors de ce fameux parcours d’audace. Je prends mon temps pour attacher mes lacets, espérant que cela va repousser le moment où je perdrai toute dignité face à la double épreuve du sport et de l’altitude :D.

« Ne tombez pas »

Baudriers, The Rock, Hamoir

À quelques kilomètres du camp, je découvre The Rock, une carrière aménagée en parc aventure à 300m de la gare d’Hamoir, et qui fait partie aussi de The Outsider.

Nous sommes accueillis par Christian qui, sans perdre de temps, nous montre comment enfiler correctement un baudrier (c’est à dire à l’inverse de ce que j’ai fait ou presque) et nous explique les consignes de sécurité élémentaires en escalade dont une que je retiens tout particulièrement : « ne tombez pas ».

The Rock, Hamoir

Bon, arrivé au pied du mur, toute mon appréhension ne s’est pas envolée mais au moins les explications de Christian me font réaliser que je n’ai pas grand chose à craindre et me voici donc parti pour ma toute première via ferrata ! Et franchement, j’ai kiffé. Bon, c’est pas non plus le Caminito del Rey je vous préviens, mais pour une initiation, c’est vachement cool.

Via ferrata, The Rock, Hamoir Arrivée de la via ferrata, The Rock, Hamoir

Parmi les autres activités possibles chez The Rock, j’ai pu essayer le free-fall (pour redescendre après la via ferrata) et les ponts.

Descente en free-fall, The Rock, Hamoir

Attention, je ne parle pas du même free-fall que celui de Baumgartner hein :D. Ça part du même principe, on saute dans le vide. Mais ici, on est attaché à un système de poulie qui, après une certaine longueur de chute « libre », ralentit la descente jusqu’à ce qu’on pose le pied au sol. Bref, c’est fun.

Pont de cordes, The Rock, Hamoir

Les ponts, par contre, ce n’est pas ma tasse de thé. Si j’ai relativement apprécié le premier pont, plus court et avec des planches, j’ai absolument détesté le second, beaucoup plus long et sans planche :D. Je suis content de l’avoir fait parce que j’ai pu « me dépasser », mais je ne me réjouis pas de le refaire un jour !

Camper au bord de l’Ourthe

Préparation du repas par Nomad & Rebel

De retour au camp, le repas est déjà en route. Au menu : poisson, fruits et légumes, le tout cuit pendant plusieurs heures dans un four creusé dans le sol et recouvert de branches.

Pêche du jour, Nomad & Rebel Four enterré, Nomad & Rebel

Mais avant d’en profiter, une présentation nous attend : la tente 2 Seconds Fresh&Black. C’est la nouveauté de la saison, une itération de la série plus facile à replier (parce que bon, les 2 Seconds sont facile à installer mais on s’est tous pris la tête au moins une fois pour la refermer), plus compacte une fois rangée, mais surtout, cette version apporte une meilleure occultation. Du coup, la tente reste plus fraiche et plus sombre le matin, de quoi gagner une ou deux heure(s) de sommeil.

Fin de soirée autour du feu

Pour finir la journée, on se retrouve autour du feu pour goûter au festin préparé par l’équipe de Nomad & Rebel. Ajoutez-y la musique et les marshmallows en fin de repas, et vous avez plus ou moins l’idée. Que demander de plus ?

Épuisé, je m’éclipse faire quelques dernières photos avant de m’effondrer dans ma tente.

Tentes Quechua 2 Seconds Fresh&Black et ciel étoilé, The Outsider

La mienne, c’est celle de gauche !

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

J’ai passé une super journée, non seulement pour l’ambiance, mais aussi pour les activités chez The Outsider/The Rock. Ça m’a permis de faire quelque chose que je n’aurai probablement pas choisi de faire de moi-même. Je pense même retenter l’expérience quand j’en aurai l’occasion.

J’en ai appris un peu plus sur Quechua et les différentes gammes proposées, ce qui est toujours bon à savoir. Mais j’étais surtout là pour tester du matériel alors… qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Chaussures de randonnées Forclaz 700 Mid

Présentation de la chaussure de randonnée Quechua Forclaz 700

C’est difficile de donner un avis complet sur des chaussures de randonnée après si peu de temps. Néanmoins, j’ai été très agréablement surpris par les Forclaz 700 qui m’ont tout de suite rappelé les Salewa que j’ai achetées le double du prix il y a quelques années.

Premier point non négligeable, elles sont confortables dès les premiers instants. Et pas juste confortables à l’essai, non ! elles le sont restées toute la journée.

Le pied est bien maintenu sans pour autant être « en prison », et la chaussure respire plutôt bien malgré le fait qu’elle soit imperméable. D’ailleurs, après avoir essuyé quelques belles pluies, l’imperméabilité est convaincante. Il faudra voir sur le long terme mais j’ai plutôt confiance.

Bien que le pied soit maintenu, on garde une certaine souplesse ce qui était appréciable pour la via ferrata.

Pour faire bref, j’ai bien aimé ces chaussures et je donnerai un avis plus détaillé dans quelques mois.

Les Forclaz 700 Mid coûtent 89,99€.

Tente 2 Seconds Easy Fresh&Black

Tentes Quechua 2 Seconds Fresh&Black

Comme pour toutes les 2 Seconds, l’installation est super rapide et facile. J’ai testé la version 2 personnes et comme j’étais seul, j’ai pu ranger mon sac et toutes mes affaires facilement. Si vous êtes à deux (et ça vaut pour toutes les 2 Seconds), vous n’aurez pas la place pour garder vos sacs avec vous dans la tente. La qualité de construction est celle que l’on connait. La tirette extérieure m’a semblé un peu plus difficile que sur les autres modèles que j’ai eus mais c’était peut-être dû à l’humidité aussi, puisque l’on campait à côté d’une rivière.

Pour ce qui est de la nouveauté en elle-même, le Fresh&Black, j’ai évidemment dû attendre le matin pour m’en faire une idée. Et je suis assez convaincu par l’occultation. Je ne peux pas parler de l’isolation par rapport à la chaleur vu que de toutes façons, il n’allait pas faire chaud avant au moins l’après-midi ce jour-là. Mais en ce qui concerne l’obscurité, ça marche ! À 8h, le soleil était déjà bien levé, et je ne voyais rien dans la tente. Il a même fallu que j’allume ma frontale pour retrouver mes vêtements :D.

Une fois dehors, j’ai essayé de replier la tente comme il faut et avec les quelques améliorations apportées à l’ergonomie, c’est beaucoup plus simple qu’avant. Encore un bon point donc.

Si la tente est bien plus compacte une fois repliée, ça reste une 2 Seconds. Ces tentes n’ont jamais été faites pour de la randonnée. Par contre, je me vois bien emporter la Fresh&Black en roadtrip, surtout avec cette occultation de la lumière.

À noter que la fonctionnalité Fresh&Black a été ajoutée à d’autres modèles de tentes comme les Arpenaz.

La tente 2 Seconds Easy 2 personnes Fresh&Black coûte 79,99€.

Cette journée m’a été proposée par Quechua. Je remercie toute l’équipe pour l’opportunité et l’organisation des activités. Si j’ai en effet reçu ces chaussures et cette tente pour les tester, mon avis à leur sujet n’en reste pas moins le mien. Voilà, comme ça, c’est clair ;).

Bonus

Comme toujours, j’ai des photos en trop :D.

Nature à Hamoir

Un bout de nature à Hamoir, sympa non ?

Christian, The Rock, Hamoir

Christian, monsieur « ne tombez pas » 😀

Présentation du nouveau système de gonflage de matelas Quechua

Présentation des nouveaux matelas Air Seconds qui se gonflent en 8 insufflations seulement.

Kapow en train de décorer des gourdes

Atelier décoration de gourdes, y a eu quelques chouettes designs !

Arc-en-ciel à Hamoir

Encore la nature, on avait bien dit outdoor, non ?

Into the wild, Hamoir

Le tipi de Nomad & Rebel, ça complète bien le tableau

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...