en
Activités

Week-end 100% nature au Domaine des Grottes de Han

Il y a quelques semaines, nous avons eu l’occasion de prendre un grand bol d’air frais à Han-sur-Lesse. Ce petit village d’un millier d’âmes, situé aux confins de l’Ardenne belge, attire depuis plus de 250 ans des visiteurs venus admirer ses richesses naturelles… Une petite pépite locale à (re)découvrir !

Je devais avoir 10 ou 11 ans la première fois que j’ai mis les pieds dans la grotte de Han. Je me souviens avoir été fascinée par le décor de cathédrale étrange formé par les stalactites et stalagmites, de la barque pour sortir de la grotte et du coup de canon qui nous avait fait tous sursauter. En souvenir de cette excursion familiale, une affiche des années 1900, sous cadre, orne un mur de la maison de mes parents. J’ai vu depuis lors des affiches similaires. Sur certaines figurent ces mots :

La grotte de Han est située dans une des régions les plus pittoresques de l’Europe, non loin de la Vallée de la Meuse. Elle est éclairée à l’électricité et citée par tous les guides de voyage comme une des merveilles les plus grandioses et les plus fantastiques du monde.

Carrément. Le marketing touristique des années 1900, ça envoie du lourd !

Gare de Han, Domaine des Grottes de Han

20 ans plus tard, me voici de retour au Domaine des Grottes de Han. « Domaine », oui, car aujourd’hui, c’est bien plus que la vénérable et célèbre grotte. Avec un peu d’appréhension tout de même : ce week-end va-t-il écorner le souvenir d’enfant que je garde de la grotte ? Retrouverai-je un peu de cette magie que je garde en mémoire ?

Balade pédestre sur le Domaine

Domaine des Grottes de Han

Le premier jour de notre week-end 100% nature commence par une promenade libre sur les 250 ha de la réserve naturelle du Domaine des Grottes de Han. Le parc animalier a la particularité de rassembler des espèces animales vivant ou ayant vécu dans nos régions. Il est le seul en Belgique à accueillir les Big Five européens : le loup, l’ours, le lynx, le bison d’Europe et le glouton.

20160917-5044-sangliers-_domaine_des_grottes_de_han-karl_delandsheere

Il n’est pas dans les Big 5 mais c’est un incontournable de nos forêts !

Pour parvenir au point de départ, on emprunte un tram pittoresque (et grinçant), entouré de familles, d’enfants surexcités et de grands-parents (très) patients.

Bien vite, nous arrivons à la station de Boine d’où les visiteurs rejoignaient autrefois à pied la grotte. 2 parcours sont proposés : 2,5 km (praticables avec poussette) ou 5,5 km.

Le long du parcours, on observe des animaux : en enclos (loups, lynx, ours, rapaces…) ou en liberté (sangliers, cervidés…). Ce qui me fascine, ce sont les espèces (quasi) disparues à l’état sauvage que l’on peut voir s’ébattre dans les grandes étendues du parc : chevaux de Przewalski, tarpans, aurochs, ânes du Poitou…

Chouette lapone, Grottes de Han

Lynx, Domaine des Grottes de Han

Âne du Poitou, Domaine des Grottes de Han

L’âne du Poitou. Je n’en avais encore jamais vu !

Chevaux de Przewalski, Domaine des Grottes de Han

Domaine des Grottes de Han

Un peu mal à l’aise au départ de voir certains animaux dans des enclos, j’apprends qu’il s’agit dans la plupart des cas d’individus recueillis après une blessure, des mauvais traitements, etc. et incapables de vivre à l’état sauvage. Le parc s’investit par ailleurs dans plusieurs programmes de réintroduction d’espèces menacées.

Mais l’émerveillement de la balade ne s’arrête pas aux espèces animales que l’on peut observer : les paysages sont, eux aussi, magnifiques. Une passerelle dans la canopée permet entre autres de profiter d’un magnifique panorama.

Point de vue, Domaine des Grottes de Han

Promenade sur la canopée, Domaine des Grottes de Han

Domaine des Grottes de Han

Initiation à la spéléo

Autre nouveauté au Domaine des Grottes de Han, des initiations à la spéléologie sont proposées au public. Attention, rien à voir avec la visite « traditionnelle » de la grotte. Ici, on explore des galeries non aménagées, plus ou moins accessibles, au gré des caprices de la Lesse qui en inonde parfois certaines sections, et oblige à revoir le parcours.

« Vous allez voir, c’est un travail d’équipe ! », nous avertit Florent, notre guide. Salopette, bottes en caoutchouc, casque et lampe frontale, fournies sur place, viennent compléter notre équipement. Après avoir vérifié le fonctionnement de nos lampes (il fait noir dans la grotte !), nous nous engouffrons dans une galerie, située plusieurs mètres en dessous de la grotte « principale ».

Initiation à la spéléo, Grottes de Han

À l’intérieur règnent calme et obscurité. Florent nous accompagne sur le début du parcours avant de nous laisser « nous débrouiller » sur un passage, pour nous rejoindre un peu plus loin. Nos salopettes, rouges au départ, virent très vite au brun alors que nous pataugeons dans la boue et rampons dans d’étroits conduits… Très vite, je laisse tomber l’espoir de ne pas trop me salir les mains et j’y vais franchement. Certains passages sont rendus particulièrement difficiles par la boue qui aspire littéralement nos bottes (je me retrouve plus d’une fois pied nu, ma botte coincée quelques mètres en arrière).

Initiation à la spéléo, Grottes de Han

On comprend l’avertissement de Florent avant le départ : pour franchir les obstacles, il est essentiel de s’entraider. Et c’est plutôt chouette de vivre l’expérience avec des inconnus qui deviennent, le temps de l’activité, des compagnons d’aventure (3 adultes et 3 enfants complètent le groupe).

Initiation à la spéléo, Grottes de Han

Par contre, si vous avez peur de vous salir, cette activité n’est définitivement pas pour vous. 😀 On vous recommande de prévoir une tenue de rechange si vous tentez l’expérience : en effet, même avec la salopette et les bottes fournies, vos vêtements peuvent devenir boueux. Photos à l’appui ! 😀

Initiation à la spéléo, Grottes de Han

Initiation à la spéléo, Grottes de Han

Brame du cerf

Brâme du cerf, Grottes de Han

Une de mes plus grandes attentes pour ce week-end était de pouvoir assister pour la première fois au brame du cerf (eh oui, même si j’ai grandi à la campagne, je n’avais encore jamais eu l’occasion d’observer ce phénomène). De mi-septembre à mi-octobre environ, le roi de la forêt fait résonner les bois de ses cris rauques et affronte ses congénères pour gagner les faveurs des biches.

Au Domaine des Grottes de Han, on en profite pour organiser des sorties spécifiques au crépuscule et à l’aube, afin de permettre aux visiteurs d’assister au spectacle :

  • certains soirs, des sorties « safari » en camion ouvert destinées à un public plutôt familial et suivies d’un repas en formule buffet à volonté dans un restaurant local (le Pavillon, dont nous vous parlons ci-dessous) ;
  • certains matins à l’aube, un « safari photo » qui attire un public plus averti de photographes et amateurs de la nature ou une balade pédestre matinale
Safari car, Domaine des Grottes de Han

Le « camion safari », utilisé en journée pour des visites commentées dans le parc, est mis à contribution pour les séances d’observation du brame du cerf.

Jean-Louis des Grottes de Han

Nous avons testé les 2 formules et j’ai nettement préféré le « safari photo matinal » plus intimiste et qui m’a un peu rappelé nos expériences africaines. Tout en nous emmenant aux meilleurs spots photos, notre guide, clairement passionnée par son métier, nous a transmis énormément d’informations sur le comportement des animaux du parc. Nous avons pu observer à loisir les animaux dans des conditions optimales, dans le calme et le silence (autant vous dire que la veille, avec des enfants fatigués dans le camion, ce n’était pas la même histoire).

Cerfs au Domaine des Grottes de Han

Brâme du cerf, Grottes de Han

Brâme du cerf, Grottes de Han

Et ces sorties sont aussi l’occasion de tirer le portrait des autres espèces qui vivent sur le Domaine :

Aurochs, Domaine des Grottes de Han

Bison, Domaine des Grottes de Han

Chevaux de Przewalski, Domaine des Grottes de Han

Aurochs, Domaine des Grottes de Han

Visite de la grotte 

Visite des Grottes de Han

Last but not least, impossible de revenir à Han-sur-Lesse sans visiter à nouveau la grotte. Nous avons en plus eu le luxe de profiter d’une visite privée, rien que pour nous !

Visite des Grottes de Han

Si je reconnais certaines salles et concrétions emblématiques de la grotte, pas mal de choses ont changé depuis ma dernière visite. Un éclairage LED a remplacé les vieilles ampoules à incandescence : c’est non seulement plus esthétique mais ça consomme aussi beaucoup moins ! « Au risque de vous décevoir, je dois aussi vous prévenir qu’on ne sort plus de la grotte en barque… », nous prévient Jérémie, notre guide, dès le début de la visite. C’est fini depuis 2009, pour des raisons de sécurité, à la grande déception de nombreux visiteurs. « Le coup de canon, par contre, est toujours bien là ! »

Visite des Grottes de Han

En déambulant dans les galeries de la grotte, en observant le spectacle son et lumière qui n’a pas changé, lui, je sonde mes émotions. Rien ne remplace la magie que peut inspirer un tel endroit aux yeux d’un enfant mais je suis heureuse d’avoir pu le redécouvrir avec un regard d’adulte. Je suis reconnaissante pour ces instants de calme et de sérénité sur le domaine et ces rencontres avec l’équipe qui fait vivre ce lieu ! Pas besoin d’aller loin pour s’évader du quotidien !

Visite des Grottes de Han

En pratique 

Le Domaine des Grottes de Han est ouvert grosso modo tous les jours de Pâques à la Toussaint puis uniquement certains jours en dehors de ces périodes. Tous les horaires se trouvent sur le site officiel.

Tarif visite grotte et parc : 27,50 € pour les adultes (17,50 € pour les enfants de 4 à 11 ans)
Parcours spéléo : 20 € pour les adultes (13 € pour les enfants jusqu’à 11 ans, accessible à partir de 6 ans)
Retrouvez ici le programme des visites spéciales et des expériences insolites.

Pour la visite du parc, on vous recommande vivement la formule pédestre. Il est également possible de visiter le parc en camion safari en visite commentée. Nous avons testé cette formule sur une petite portion du parc et nous avons beaucoup moins apprécié : c’est la formule privilégiée des familles et, du coup, c’est très bruyant. Pas vraiment l’idéal pour profiter du calme et de la nature. Mais on comprend que ça puisse être une bonne formule quand on visite le parc avec de jeunes enfants.

S’y rendre

Si vous n’avez pas de voiture, le Domaine est accessible via les transports en commun : prenez le train jusqu’à la gare de Jemelle puis le bus 29. On a testé, c’est très facile !

Où manger ?

Ce n’est pas le choix qui manque ! En ce qui nous concerne, nous avons pris nos repas au Pavillon, le restaurant-brasserie situé à la sortie de la Grotte. Large choix à la carte avec pas mal de produits régionaux.

Restaurant du Domaine des Grottes de Han

Salade de truite fumée, miam !

Dormir sur place

Si vous souhaitez prolonger votre séjour, il y a plusieurs possibilités d’hébergement à Han-sur-Lesse ou aux environs. Nous avons logé au Grenier des Grottes qui est situé juste en face de l’accueil du Domaine des Grottes de Han. C’est un hôtel assez traditionnel au niveau de l’aménagement mais avec une chouette ambiance familiale et un excellent service.

Si vous cherchez une expérience insolite, sachez que le Domaine organise également des nuitées dans un chalet situé au coeur du parc, juste à côté des ours.

Bonus

Si vous n’avez jamais assisté au brame du cerf, voici un petit aperçu de ce que ça donne en vidéo.

Musique : Evening Fall Harp par Kevin MacLeod, Creative Commons

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...