Carnets de voyage

Voyage en Andalousie : notre itinéraire de 15 jours sans voiture

Explorer l’Andalousie, j’en rêvais depuis longtemps. M’immerger dans le charme arabisant de Grenade et de l’Alhambra, me perdre dans le dédale des rues des vieux quartiers de Séville, frissonner de vertige sur le pont de Ronda, vibrer au son du flamenco et, bien sûr, déguster 1001 tapas… Les arguments ne manquaient pas pour me convaincre de visiter le sud de l’Espagne.

Comme toujours, sauf mention contraire, les photos et textes restent notre propriété exclusive. Pour plus d’infos, consultez notre disclaimer.

En ce mois de mai 2015, juste avant que la chaleur ne devienne trop insupportable sur le vieux territoire d’Al Andaluz, nous avons donc pris un billet d’avion en direction de Malaga. Une contrainte pour ce voyage : pas de voiture. Nous avons dès lors effectué tous nos déplacements en transports en commun ou en covoiturage (ce qui nous a permis de tester pour la première fois l’excellent service Blablacar !).

Notre itinéraire

Je partage avec vous notre itinéraire en guise d’inspiration si vous prévoyez vous aussi de voyager en Andalousie. Il n’est sans doute pas parfait et fait l’impasse sur des villes qui valent sans doute la peine d’être visitées (comme Cadix ou Jerez) mais que nous n’avons pas pu « caser ». Cependant, il permet déjà de voir une bonne partie de l’Andalousie.

Je vous indique les durées en « nuits », pour plus d’exactitude (nous sommes parfois arrivés dans une ville le soir et repartis le lendemain en début d’après-midi, cela fait donc moins de 24 heures mais une nuit) ainsi que le mode de transport et le logement pour vous donner une idée des possibilités.

En tout, nous avons passé 18 nuits sur place (sur 16 initialement prévues) donc nous dépassons un peu les 15 jours. A vous d’adapter si nécessaire et de créer votre propre itinéraire.

Málaga

Espeto de sardinas, Malaga
  • Mode de transport : avion depuis Marseille avec Ryanair
  • Durée : 1 nuit
  • Logement : chez l’habitant

A la base, nous avions dans l’idée de descendre dans le sud de l’Espagne en train/bus, covoiturage, voire en stop. Nous avons vite renoncé à l’idée en réalisant l’immensité du territoire et opté pour un billet d’avion vers l’extrême sud du territoire, pour remonter ensuite vers l’intérieur des terres.

Après coup, il me semble que c’était une très bonne option : les avis sur Málaga sont généralement mitigés. Très touristique, elle n’a clairement pas les atouts de Grenade ou de Séville au niveau de son patrimoine architectural et peut souffrir de la comparaison si on la visite en fin de parcours. Cependant, elle garde un certain charme à mes yeux : nous y avons très bien mangé, nous avons apprécié nous promener sur le paseo et la plage le soir et observer la cuisson au feu de bois des « épées » de sardines dans de vieilles barques sous une chaleur infernale.

Pour plus d’infos sur notre étape à Málaga et nos bonnes adresses, lisez notre article « Un aperçu de Málaga« .

Grenade

Flamenco au Chien Andalou, Grenade
  • Mode de transport : Blablacar depuis Malaga
  • Durée : 3 nuits
  • Logement : habitation troglodyte

Comment ne pas succomber au charme de Grenade avec l’Alhambra qui domine la ville, les petites rues du vieux quartier d’Albaicín, l’ambiance du quartier de Sacromonte quand se préparent les représentations de flamenco ?

Et si ce n’est pas la ville où nous avons le mieux mangé, on vous y offre une tapa gratuitement avec chaque verre (alcoolisé bien sûr).

Découvrez ici les 5 expériences à ne pas manquer si vous visitez Grenade !

Bon plan : la Granada Card vous permet d’accéder aux différents monuments de la ville pour un prix intéressant et d’éviter les files à l’Alhambra.

Ronda

Ronda at dawn
  • Mode de transport : train
  • Durée : 3 nuits
  • Logement : appartement

Célébrée par les voyageurs romantiques pour sa situation vertigineuse et son pont icônique, Ronda est incontournable à mes yeux. Nous avons littéralement eu le souffle coupé quand nous avons admiré pour la première fois la vue panoramique depuis le Pont Neuf.

J’ai adoré l’ambiance de cette petite ville, ses vieux quartiers, ses vestiges de l’époque des Maures… J’ai toutefois fermé les yeux sur son amour de la corrida que je suis très loin de partager.

Découvrez nos impressions et nos photos de Ronda.

Serranía de Ronda

Serrania de Ronda
  • Mode de transport : bus
  • Durée : 3 nuits
  • Logement : gîte rural

Il serait dommage de visiter l’Andalousie en ignorant son côté rural et ses fameux villages blancs… ou bleu. Le destin nous a placé sur la route de Júzcar, petit bourg devenu célèbre pour avoir repeint toutes ses façades en bleu à l’occasion de la sortie du film des schtroumpfs (pour la petite histoire, au terme de la campagne de promo, les habitants ont décidé de garder cette couleur qui leur a valu une renommée touristique dans la région et un boom économique).

Découvrez ici notre article sur l’étonnante histoire de Júzcar.

Nous y avons passé 3 nuits dans un charmant petit gîte avec une piscine et en avons profité pour explorer la région à pieds. Les randos avec étape tapas au milieu, je dis « oui » ! 🙂

Au niveau logistique, cette étape était toutefois un défis : il n’y a des bus que 3 jours par semaine entre Ronda et Juzcar. Avec le recul, je pense que louer une voiture n’est pas un luxe si vous voulez vraiment visiter plus en profondeur la région.

Setenil de las Bodegas 

Oliviers avec ciel bleu, Setenil de las Bodegas
  • Mode de transport : bus (de Júzcar à Ronda puis de Ronda à Setenil)
  • Durée : 1 nuit
  • Logement : chez l’habitant

J’avais repéré la petite ville de Setenil de las Bodegas sur Pinterest et notre hôte à Malaga nous en a à son tour chaleureusement recommandé la visite. Il n’en fallait pas plus pour nous convaincre d’y poser nos sacs à dos.

La particularité de Setenil, c’est que ce petit village est construit sous la roche des falaises (certaines maisons sont carrément creusées dans la roche). Autre atout : on y cultive des olives et des amandes et on y produit de délicieux produits charcutiers.

Un vrai coup de coeur de notre périple et une étape que nous recommandons vivement.

Séville

Réal Fábrica de Tabacos, Sevilla
  • Mode de transport : bus (depuis Ronda où notre hôte nous a gracieusement déposés 🙂 )
  • Durée : 5 nuits (3 prévues initialement)
  • Logement : chez l’habitant

Notre séjour à Séville devait initialement être plus court (3 nuits) mais nous avons réalisé que nous ne pourrions pas rejoindre notre étape suivante à la date prévue (explication ci-dessous). Cela dit, à mon sens, on ne passe jamais trop de temps à Séville !

Il y a tant à voir et à faire dans cette ville, tant d’endroits sympas où déguster des tapas traditionnelles ou inventives, tant de terrasses où passer les fins d’après-midi un verre de tinto de verano à la main !

Je compte Séville parmi les plus belles villes que j’ai visitées jusqu’à présent. Découvrez pourquoi dans cet article.

Si vous prévoyez de visiter Séville, la Sevilla Card peut être un bon plan. Elle vous permet d’accéder à des musées et monuments pour un tarif intéressant et d’éviter les files.

Cordoue

La Mezquita de Córdoba
  • Mode de transport : covoiturage (Blablacar)
  • Durée : 2 nuits
  • Logement : chez l’habitant

Lorsque nous sommes arrivés à Cordoue, la feria battait son plein. Cela explique nos difficultés à trouver un logement à un prix raisonnable dans le centre ville pour ces dates !

Nous sommes allés faire un tour sur cette espèce de foire géante qui mêle attractions à sensations fortes, chapiteaux traditionnel avec représentations de flamenco ou chapiteaux « boîte de nuit » (même en plein jour) et défilé de cavaliers et cavalières en costume traditionnel. Quelques heures nous ont suffi pour nous faire une idée de l’ambiance un peu trop folle et bruyante pour nous 😉

La ville de Cordoue en elle-même a davantage répondu à nos attentes et nos intérêts : l’impressionnante mosquée, l’Alcazar, les petites rues du quartier juif et de nouveaux chouettes endroits où manger cette cuisine riche des influences de son passé tumultueux.

Découvrez Cordoue dans cet article

Budget

Hébergement

En moyenne, nous avons trouvé des chambres sur Airbnb aux alentours de 30-40 € la nuit. Pour plus d’infos sur ce mode d’hébergement , consultez mon article à ce sujet.

Si vous cherchez plutôt une villa dans un environnement plus rural, nous vous conseillons Ruralidays.com que nous avons testé. Vous trouverez des locations avec piscine à partir d’une soixantaine d’euros par nuit, voire moins. Idéal aussi à mon avis si vous voyagez en famille ou avec des amis.

Transport

Pour les transports, Blablacar est en général la solution la plus économique pour les trajets d’une durée de plus d’une heure pour autant que vous trouviez des disponibilités dans les heures qui vous arrangent. Le trajet Seville-Cordoue (142 km) nous a par exemple coûté 6 € par personne.

Pour les trajets plus courts, il vaut en général mieux opter pour le bus (plus économique) ou le train (plus rapide).

Repas

Jamón, Malaga

Pour les repas, vous pouvez vous restaurer dans les bars à tapas pour quelques euros par personne (selon votre appétit). En ce qui nous concerne, l’addition dans un bar à tapas s’élevait généralement à entre 15 et 25 € pour deux personnes (avec boissons). Dans un resto, comptez une trentaine d’euros par personne (évidemment on peut toujours trouver plus cher ou moins cher, c’est une moyenne !).

Pour avoir une idée de la variété de saveurs qu’offrent les tapas et repérer celles qui devraient vous plaire, consultez notre petit guide des tapas.

Autres articles à lire