Activités

À la rencontre des dauphins roses de Hong Kong

Gravement menacé, le dauphin rose d’Hong Kong pourrait bien n’être plus qu’un souvenir d’ici quelques années. Mais Hong Kong Dolphin Watch fait tout pour empêcher son extinction. Pour sensibiliser la population et les voyageurs à leur cause, cette entreprise organise des croisières d’1/2 journée à la rencontre de cet étrange cétacé. On a testé !

Ceci n’est pas un article sponsorisé. Nous n’avons reçu aucune rétribution, ni aucune réduction en échange de la rédaction de cet article. Notre avis est donc partagé en toute indépendance !

Ils ne sont plus que quelques dizaines à sillonner les eaux saumâtres situées entre le delta de la rivière des Perles et la baie de Hong Kong. Gravement menacés par l’urbanisation, la pollution et la surpêche, les dauphins roses de Hong Kong vivotent péniblement.

Construction of the HZMB bridge

Le chantier de construction d’un énorme pont entre Macao et Hong Kong : l’une des grandes menaces pour les dauphins roses.

En cherchant des activités écotouristiques pour notre séjour à Hong Kong, je me suis retrouvée sur le site de Hong Kong Dolphin Watch. Cette entreprise est officiellement reconnue par l’office du tourisme de Hong Kong pour son engagement en faveur de l’écotourisme, bien qu’il s’agisse bien d’une entreprise commerciale et non d’une ONG.

Fishermen in Hong Kong bay

Pêcheurs dans la baie de Hong Kong.

Je me suis dit qu’en réservant une croisière d’1/2 journée dans la baie de Hong Kong, nous aurions l’occasion de découvrir une autre facette de la ville et peut-être d’apercevoir l’un des cétacés les plus menacés de la planète…

Out for the pink dolphins of Hong Kong

Un dauphin rose… blanc

Rendez-vous un dimanche matin à 8h50 devant un grand hôtel situé dans le centre de Hong Kong, à proximité de la station Tsimshatsui (TST pour les intimes). Sur place, nous rencontrons les quelques personnes avec qui nous partagerons le bateau. Pas de panique, il ne s’agira pas d’une sortie en gros groupe : nous sommes environ 10 personnes. Des voyageurs en séjour comme nous à Hong Kong mais aussi des locaux.

Erica, notre guide, nous accueille et nous invite à prendre place dans un minibus. Nous partons pour l’île de Lantau, par la route cette fois. Le trajet dure 40 minutes… qui passent finalement très vite, puisqu’Erica en profite pour nous livrer quelques infos sur les dauphins et le programme de la demi-journée.

Back to TST, Hong Kong

Dans le car.

On apprend que le dauphin rose est en fait techniquement… blanc. Le dauphin blanc de Chine (Sousa chinensis chinensis en latin) prend dans cette région une couleur rosée dont on n’a pas encore réussi à expliquer l’origine avec certitude. L’hypothèse la plus probable est… qu’ils rougissent, tout simplement ! Mignon, non ? 🙂

97% de chances de vue

Erika, Hong Kong Dolphin Watch

Sur le bateau de Hong Kong Dolphin Watch.

On nous le répète à plusieurs reprises : il y a 97% de chances d’apercevoir les dauphins à l’occasion de notre sortie. Si nous n’en croisons aucun, nous aurons la possibilité de revenir gratuitement (pour nous c’est quitte ou double car nous quittons Hong Kong le soir même).

Hong Kong Dolphin Watch

Arrivés à Lantau, nous prenons place sur le bateau et mettons le cap sur l’estuaire des perles. Une fois dans « la zone », une longue attente commence. Nous scrutons l’horizon plat à l’affût du moindre mouvement dans l’eau. Le temps passe et nous commençons à nous faire à l’idée que nous faisons partie des 3% de malchanceux…

David et Goliath, Hong Kong

On laisse les gratte-ciel derrière nous…

Construction of the HZMB bridge

Le chantier du HZMB bridge (Hong Kong – Zhuhai – Macao Bridge)

Yellow boat, Hong Kong

Hong Kong bay

De pêcheurs à montreurs de dauphins

Two fishermen in a small blue boat, Hong Kong

Petite barque de pêcheurs de Tai O.

… jusqu’à ce que l’on repère des bateaux de pêcheurs du village de Tai O à quelques centaines de mètres. Ces pêcheurs locaux emmènent eux aussi les touristes voir les dauphins, pour quelques dollars hongkongais. Pas toujours dans les meilleures conditions malheureusement, comme j’ai pu m’en rendre compte en lisant quelques avis sur TripAdvisor… Une triste réalité confirmée par Erica.

Fishermen in Hong Kong bay

Comme souvent dans ce genre de cas, la problématique est complexe : les pêcheurs locaux, ayant perdu leurs revenus face aux multinationales qui dominent le marché du poisson, se sont rabattus sur le tourisme pour subsister. Le dauphin rose, autrefois plutôt mal vu pour sa tendance à « voler les prises » des pêcheurs, est aujourd’hui devenu un gagne-pain. Cependant, les pêcheurs sont souvent maladroits (volontairement ou non) dans leur comportement envers l’animal : ils s’approchent trop, au risque de le blesser, le harcèle sans relâche. Les bateaux sont bondés, les touristes se ruent tous du même côté dès qu’un aileron rose apparaît à l’horizon, au risque de faire chavirer l’embarcation…

Ce moment magique

Pink dolphin and tourists, Hong Kong

Un bateau de pêcheurs de Tai O emmène des touristes observer le fameux dauphin rose.

Alors que nous nous approchons du bateau de pêcheur, tout en restant à bonne distance, nous apercevons brièvement un dauphin rose qui remonte à la surface, suivi d’un second. Une vision fugitive qui fait battre le coeur à 100 à l’heure après tant d’attente.

Pink dolphin, Hong Kong

La vision est furtive, difficile de capturer une image de cette brève rencontre !

Avant ce tour, j’avais entendu des échos plutôt négatifs sur les dauphins roses, carrément qualifiés de moches et maladifs. Bien sûr, quelques individus sont mal en point, pas étonnant vu les conditions déplorables dans lesquelles ils (sur)vivent mais les dauphins que nous avons vus ce jour-là étaient plein de vie et je les ai trouvés magnifiques et fascinants.

Pink dolphin, Hong Kong

La rencontre est brève mais intense. Nous revoyons les dauphins quelques fois. À chaque fois qu’ils apparaissent, c’est le même émerveillement. Puis vient l’heure de rentrer au port. Je repars avec la satisfaction d’avoir découvert une autre facette d’Hong Kong, cette ville si complexe, souvent déroutante ou dérangeante mais toujours fascinante.

Two eras, Hong Kong

Voir les dauphins roses de Hong Kong : en pratique

Pink dolphin, Hong Kong

Retrouvez toutes les infos sur le site de Hong Kong Dolphin Watch.

Hong Kong Dolphin Watch organise des sorties en mer les mercredi, vendredi et dimanche en matinée.

Nous avons payé 840 HK $ pour 2 (soit environ 50 € par personne). Cela comprend le transport jusqu’à Lantau ainsi que des boissons (café, thé…) et des biscuits à bord. C’est 10 fois plus que ce que vous payerez aux pêcheurs de Tai O mais ce n’est pas la même expérience du tout. On vous demandera  de payer à l’avance en cash aux bureaux de Hong Kong Dolphin Watch. Si  ça ne vous arrange pas, il y a toujours moyen de trouver des solutions.

Prévoyez des vêtements chauds, il peut faire froid en mer ! On peut s’abriter à l’intérieur sur le bateau (ce qui peut être bien en cas de mauvais temps !).

Poursuivez le voyage à Hong Kong

En lisant nos autres articles sur cette destination vraiment unique :

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...