en
Tests produits

Test : sac Osprey Aura AG 65

Lors de notre voyage au Népal et au Vietnam, j’ai testé le sac à dos de randonnée Aura AG d’Osprey. Spécialement conçu pour s’adapter à la morphologie féminine, ce sac est vendu avec la promesse de vous apporter un confort inégalé dans tous les climats. Promesse tenue ? C’est ce qu’on va voir !

Quand on enchaîne 2 destinations aux conditions climatiques aussi différentes que le Népal et le Vietnam, choisir le bon sac à dos ne s’improvise pas. Ceux qui me connaissent savent que je préfère généralement voyager avec une valise (ou une valise-sac à dos), car j’ai souvent mal au dos. Mais pour ce voyage, je n’avais pas vraiment le choix. Notre programme au Népal comprenait notamment un trek de 4 jours. Au Vietnam, nous allions bouger constamment d’une ville à l’autre, prendre les transports en commun… Bref, l’option valise était définitivement écartée.

Quitte à trimballer un sac de rando sur mon dos, je voulais choisir un modèle de qualité, capable de résister aussi bien à la pluie qu’aux fortes chaleurs, de contenir toutes mes affaires pour 6 semaines (je ne me charge généralement pas trop pour voyager mais là, je n’avais pas trop le choix) et suffisamment ergonomique pour limiter mon mal de dos. Grâce à l’un de nos partenaires, j’ai pu recevoir et tester sur le terrain le modèle Aura AG 65 litres d’Osprey. Voici mon compte-rendu !

Présentation générale

Le sac de randonnée Aura AG fait partie des sacs spécialement conçus par Osprey pour s’adapter à la morphologie féminine (son équivalent pour les hommes est le modèle Atmos).

Comme la plupart des sacs de randonnée, il est équipé de plusieurs poches qui permettent de bien organiser son contenu. Celle du dessus du sac est même amovible, ce qui permet de réduire le volume du sac si vous ne l’utilisez pas ou de l’utiliser à part, comme une trousse.

Toutes les sangles sont réglables, ce qui permet d’ajuster au mieux le sac et de faciliter le portage. Une housse de pluie et un compartiment pour un réservoir d’eau sont également inclus. Des sangles de compression internes permettent de récupérer de la place en comprimant vos vêtements.

Mais là où le sac Aura se distingue particulièrement, c’est au niveau de la partie dorsale et du fameux système « antigravity » breveté par Osprey (c’est à ça que correspond le « AG » dans le nom). Concrètement, le sac est équipé d’un filet souple d’une pièce, « en tissu maillé », qui se prolonge jusqu’à la ceinture lombaire. Grâce à celui-ci, votre dos n’est jamais directement en contact avec le sac. En d’autres mots : l’air circule et vous n’êtes pas complètement trempés par la transpiration après 10 minutes. Son élasticité contribue aussi à rendre le portage plus confortable.

Mon avis

Après 6 semaines de vie commune, mon Aura AG est devenu un véritable compagnon de voyage. Je suis ultra satisfaite de ce sac qui a répondu à toutes mes attentes et s’est révélé d’une résistance à toute épreuve (il a même voyagé sur le toit des bus locaux népalais, c’est dire !).

Au niveau confort, il n’y a rien à redire. À la commande, j’ai été impressionnée de devoir mesurer mon dos (il y a une app très pratique pour ça) pour que le sac soit le plus adapté à ma morphologie. Lorsque je l’ai reçu, j’ai passé une bonne heure à le régler correctement pour répartir au mieux la charge. Malgré son volume assez impressionnant, j’ai pu le porter presque sans effort (en tout cas, sans douleur) jusqu’à la fin du voyage.

Le filet dorsal joue très bien son rôle. Lors du trek, je ne dirais pas que je n’ai pas transpiré du tout au niveau du dos (j’étais au bout de ma vie :D), mais mon dos est resté au sec plus longtemps, par rapport à mes compagnons de voyage. Seul inconvénient : lorsqu’on met le sac sur le dos, la ceinture lombaire à tendance à rester repliée dans le dos et ce n’est pas évident, si l’on est seule, de la ramener sur le devant pour pouvoir l’attacher. Mais avec un peu de pratique, ça ne pose pas de problème.

Les différents compartiments de rangement et poches permettent de bien organiser son sac, ce qui est essentiel pour un aussi long voyage. J’ai aussi apprécié pouvoir y accrocher mes bâtons de rando.

En bref, je le recommande à 100% à toutes les filles qui, comme moi, cherchent un bon sac de rando. Vous ne regretterez pas l’investissement ! J’ai d’ailleurs croisé une autre convaincue sur ma route, lors du trek au Népal 🙂 Elle voyageait en solo depuis plusieurs mois en Asie et en était également très satisfaite.

En bref

Les +

  • Design adapté à la morphologie féminine et à votre taille
  • Confort et respirabilité grâce au panneau dorsal en tissu maillé
  • Qualité de fabrication et résistance
  • Multiples poches et compartiments pour une organisation facile
  • Possibilité de décrocher la poche supérieure

Les –

  • Je n’en vois franchement aucun

Prix

250 € pour le 65 litres. Il existe également en 50 litres, au prix de 220 €. Vu la faible différence de prix, je vous recommande le 65 litres dont vous pouvez réduire le volume en enlevant la poche supérieure. J’avais un peu peur qu’il soit trop grand pour mon mètre 60 mais finalement, c’était très bien !

Plus d’infos sur le site d’Osprey

Ce test produit a été réalisé dans le cadre d’un partenariat avec Osprey. Je garde cependant toute liberté éditoriale sur le contenu et mon avis est sincère 🙂 

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...