Saveurs du monde

10 spécialités culinaires inoubliables de Hong Kong

Bien avant de poser le pied à Hong Kong, je rêvais de paniers fumants de Dim Sum, de cérémonies du thé, d’oie rôtie à la peau croustillante et de bols de nouille réconfortants. J’ai bien vite découvert qu’il ne s’agissait que d’une infime portion de tout ce que l’ancienne colonie britannique réserve aux gourmands. Entre influences chinoises et britanniques et curiosités gastronomiques issues de son histoire unique, la cuisine de Hong Kong ne cesse de surprendre le palais ! Petit retour sur 10 spécialités (parmi beaucoup beaucoup d’autres) testées lors de notre voyage à Hong Kong.

À Hong Kong, on mange à chaque coin de rue. Dans de minuscules gargotes populaires bondées, des établissements qui servent des spécialités du monde entier, des chaînes installées dans les centres commerciaux, des food courts (de grands espaces mutualisés qui rassemblent plein de « stands » qui proposent différentes cuisines), directement dans la rue… Ce n’est pas le choix qui manque !

Parfois raffinée, la cuisine de Hong Kong est plus souvent très simple, sans chichi et parfois même un peu étrange… Ici, on ne fait pas de manières, c’est l’efficacité qui prime. Nous avons croisé quelques déçus de la cuisine locale, un peu trop brute à leur goût. Pour notre part, nous l’avons découverte sans préjugé et sans attentes. Elle nous a le plus souvent plu, parfois déconcertés et souvent étonnés.

Comme Hong Kong en elle-même, il n’y a qu’une façon de la connaître : il faut la vivre !  Voici un aperçu non exhaustif de quelques spécialités que vous trouverez à Hong Kong. N’hésitez pas à nous faire part de vos découvertes !

1. Les Dim Sum

Dumplings

Il faut bien commencer par là car c’est tout de même un incontournable ! On pourrait consacrer des articles entiers à cette spécialité. Comme les tapas espagnoles, le terme dim sum ne désigne pas un plat spécifique mais un ensemble de spécialités, souvent présentées sous forme de bouchées et cuites à la vapeur. Au point de vue éthymologique, le mot signifie « toucher le cœur » ou « cœur à petite touche » et, croyez-moi il touchera effectivement le cœur de tout gourmand qui se respecte !

Manger un dim sum se dit yum cha en cantonais, expression qui signifie également… prendre le thé. De fait, les dim sum se dégustent traditionnellement en accompagnement du thé, plutôt que comme un repas principal.

20151230-frederique_henrottin-2808-how_to_eat_a_dumpling

Dans les restaurants de dim sum, le menu vous sera généralement présenté sous forme de liste et on vous invitera à indiquer les mets souhaités ainsi que la quantité (voir à ce sujet notre article sur manger au restaurant à Hong Kong). Vous pouvez également opter pour des paniers en bambous déjà garnis de dim sum que l’on vous présente sur des chariots.

Impossible de décrire dans cet article toutes les variétés de dim sum que vous pourrez tester à Hong Kong. Certains se présentent sous forme de « raviolis », d’autres sous forme de brioches farcies ou encore de fines crêpes farcies.

Dumplings Dumplings

Où les déguster ?

Partout ! Nous avons cependant testé quelques bonnes adresses :

Lok Cha Tea House

Située dans le Hong Kong Park, cette charmante maison de thé est l’endroit idéal pour déguster un thé de grande qualité accompagné de quelques dim sum végétariens et souvent très originaux dans un cadre splendide. Très bon mais un peu plus cher que les prix habituels.

One Dim Sum

À quelques pas du célèbre marché aux fleurs et du Bird Garden, cet établissement traditionnel est une super adresse pour déguster des dim sum à petit prix. Attention : les quantités sont grandes ! On vous conseille de ne commander qu’un ou 2 plats pour commencer puis de commander à nouveau si nécessaire. On a commis l’erreur fatale de commander une dizaine de plats (on croyait naïvement que chacun ne contiendrait que 2 ou 3 bouchées). Résultat : nous nous sommes retrouvés avec une quantité gargantuesque de dim sum.

Din Tai Fung


Cet établissement est originaire de Taiwan mais il n’en reste pas moins une institution à Hong Kong et s’est même vu attribué une étoile au guide Michelin ! On y déguste notamment le fameux Xiao Long Bao, une bouchée originaire de Shangaï qui a la particularité de renfermer, en plus de la farce, un délicieux bouillon. Les prix sont très raisonnables et la qualité excellente. On fait d’ailleurs la file pour y avoir une table. À l’entrée, vous pourrez observer via une baie vitrée toute la dextérité de cuisiniers qui préparent les dim sum.

2. Le pineapple bun et autres petits pains

Pineapple bun

Vous verrez ces petits pains trôner sur de petits présentoirs dans les rues, devant les restos de Hong Kong ! Le classique pineapple bun (brioche-ananas) mais aussi le BBQ Pork Bun, le beef bun et d’autres variantes… Idéal pour un petit déj sur le pouce ou pour calmer une petite faim, délicieux quand ils sont encore chaud et sortent tout juste du four !

Pas fan d’ananas ? Ça tombe bien, le pineapple bun ou Bolo Bao n’en contient pas un gramme. En fait, il tient son nom de la forme géométrique de sa croute croustillante, composée par un mélange de sucre et d’oeuf.

3. Le Siu Mei

Joy Hing, Hong Kong

Impossible de se promener à Hong Kong sans avoir le regard (et le nez) attiré(s) par ces vitrines où pendent des oies, canards et autres viandes laquées rôties ! À Hong Kong, on ne plaisante pas quand il s’agit de griller la viande ! Elle est d’abord épicée avec amour, laquée et préparée. Elle arrive sur votre assiette avec la peau croustillante, généralement accompagnée de riz.

Personnellement, mon coup de cœur va à l’oie grillée !

Siu Mei

Notez que dans certains établissements, vous pourrez également goûter ces viandes cuites à la vapeur. Très bon aussi mais je préfère le croustillant du BBQ !

Une excellente adresse pour en déguster : Joy Hing, près de la station Wan Chai.

4. La Hong Kong waffle ou Gai daan tsai

Hong Kong waffle ou Gai daan tsai

Rien ne titille plus la curiosité de 2 Liégeois voyageurs gourmands que la perspective de déguster un nouveau type de gaufre ! La gaufre de Hong Kong est immédiatement reconnaissable à sa forme caractéristiques de petites « boules » reliées les unes aux autres par une fine couche de pâte. L’extérieur est délicieusement croustillant tandis que l’intérieur est chaud, moelleux et léger. Attention, ce produit peut vite devenir une addiction ! 😀

Vous en trouverez un peu partout dans les rues de Hong Kong mais si vous êtes vraiment vraiment gourmands et n’avez aucun scrupule, on vous recommande de faire un arrêt chez Oddies Foodies pour déguster une gaufre de Hong Kong accompagnée de glace.

Hong Kong waffles avec glace Hong Kong waffle avec glace

4. Les nouilles

Soupe de nouilles

J’adore les nouilles ! Pour moi, les pâtes et les nouilles sont la plus belle invention culinaire sur terre (oui, j’ai des goûts plutôt simples !). À Hong Kong, on peut bien sûr déguster toutes sortes de plats avec des nouilles.

De tout ce que j’ai goûté, je garde un souvenir ému d’une délicieuse soupe de nouilles et wonton aux crevettes chez Mak’s Noodle, établissement rendu célèbre par Anthony Bourdain.

Autre curiosité à tester : les nouilles aux oeufs de crevettes séchés, un plat traditionnel cantonais aux saveurs particulières qui ne ressemble à aucun autre.

Nouilles aux oeufs de crevettes séchés

6. La soupe de petit déjeuner… aux macaronis

Soupe aux macaronis et au jambon

Probablement l’un des petits dej les plus what the f**ck du monde : je vous présente la soupe aux macaronis et au jambon. Pourquoi ??? Je n’en ai aucune idée. Toujours est-il que ce plat est devenu un classique du petit déjeuner populaire à Hong Kong. En soi, il n’a rien de très particulier : c’est un bouillon, avec des morceaux de jambon et des macaronis.

7. Cheung Fun ou Chee Cheong Fun

Cheung Fun

Ces rouleaux en pâte de riz cuits à la vapeur se dégustent généralement pour le petit déjeuner (en version neutre) et font parfois aussi partie des menus de dim sum (en version garnie). Ils sont souvent servis avec des cure-dents (vu comme ils glissent, ce serait compliqué de les manger avec les baguettes).

En eux-mêmes, ils ont relativement peu de goût. On les accompagne d’une sauce (sauce soja sucrée, sauce piquante…) et de graines de sésame.

20160102-frederique_henrottin-2961-cheung_fun

Anecdote top glamour, le nom Chee Cheong Fun signifie « nouille intestin de porc ». Rassurez-vous, c’est à son apparence et non à sa composition que cette spécialité doit son nom. Bon app!

Une adresse populaire où les déguster : Hop Yik Tai, dans le quartier populaire de Sham Shui Po. C’est hyper bon marché, les petites et moyennes portions reviennent à moins de 1 € !

8. Pain perdu de Hong Kong

20160107-karl_delandsheere-575642-hong_kong_french_toasts

Oubliez le classique pain perdu du dimanche, le Hong Kong French Toast va révéler une toute autre dimension de cette préparation gourmande. Déjà, le pain perdu de Hong Kong est 2 fois plus gros qu’un pain perdu normal puisqu’il est composé de 2 tranches de pain de mie soudées l’une à l’autre par l’oeuf et le lait. Ensuite, il est servi avec un morceau de beurre et du sirop (ou du lait condensé) posé sur le dessus. Et enfin, en le découpant, on découvre au milieu… une couche de beurre de cacahuètes.

20160110-frederique_henrottin-3260-hong_kong_french_toasts

C’est délicieusement décadent et gourmand. Le genre de plat qui provoque un rire nerveux à la première bouchée. C’est vraiment trop l’abus…

9. Boulettes de poisson

Boulettes de poisson

Servies en « brochette » façon street food ou dans une soupe de nouille, frites dans l’huile ou encore cuites dans un bouillon, les boulettes de poisson sont un classique de la cuisine de Hong Kong. Elles sont parfois préparées dans une sauce au curry généralement bien piquante (du genre à anesthésier vos lèvres pendant quelques minutes) !

Boulettes de poisson

La texture de ces boulettes est très particulière : elles sont parfaitement lisses et élastiques, sans aucun morceau. C’est dû à la manière dont le poisson est d’abord transformé en une sorte de pâte avant d’être façonné en boulettes.

Personnellement, ce n’est pas mon mets préféré mais c’est très populaire.

10. Le Yuan yang et le milk tea

Milk tea

Vous connaissez le fameux thé chinois de dégustation, bien sûr. Pu-erh, thé blanc, oolong… Mais le thé consommé par les locaux en accompagnement de leur repas, c’est le milk tea ou thé au lait, un héritage du passé de colonie anglaise de Hong Kong. Il est réalisé à base de thé noir très fort et de lait condensé. On accroche ou on déteste.

Un pas plus loin dans l’exotisme, il y a le yuan yang mélange de… thé au lait et de café. On vous laisse vous en faire votre propre opinion…

Cet article vous a donné faim de voyages ?

Poursuivez le voyage à Hong Kong avec nos autres articles sur cette destination :

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...