Carnets de voyage

Destination Savoie Mont-Blanc, côté lacs

Quand on pense Savoie Mont-Blanc, on pense montagne, reblochon, ski… Et pourtant, il n’y a pas que les Alpes en Savoie Mont Blanc, il y a aussi de forts jolis lacs qui se prêtent parfaitement à un petit séjour estival ! Prenez votre maillot de bain, je vous emmène !

Si vous faites partie de ces couples ou familles qui sont divisés sur la question de la destination des vacances (mer ou montagne ? vacances actives ou relax ? …), voici une belle idée d’escapade à réaliser pendant les beaux jours.

Sur l’invitation de Savoie Mont Blanc, j’ai eu l’occasion de découvrir début juillet une nouvelle facette de cette région que j’avais déjà fort appréciée lors d’un premier séjour hivernal en 2017 : ses atouts lacustres. Pendant 4 jours, avec un groupe de journalistes, j’ai sillonné les routes de Savoie et de Haute-Savoie à la découverte des 4 grands lacs de ce territoire :

  • le lac d’Annecy
  • le lac Léman
  • le lac d’Aiguebelette
  • le lac du Bourget

Ces 4 lacs naturels, plus beaux les uns que les autres, ont chacun une personnalité unique et je les vois parfaitement servir de fil rouge à un petit road trip thématique.

Le lac d’Aiguebelette

Je vous présente ci-dessous chacun des lacs dans l’ordre où je les ai visités. Dans la pratique, il serait plus logique de commencer par le lac Léman, de vous diriger ensuite vers le lac d’Annecy, de faire étape au lac du Bourget et de terminer par le lac d’Aiguebelette (ou l’ordre inverse).

Ciel bleu et roseaux, quelles couleurs !

Cet article a été réalisé suite à une invitation de Savoie Mont Blanc et de ses partenaires. Comme toujours, nous gardons toute liberté éditoriale et notre enthousiasme est sincère.

Le plein d’adrénaline au lac d’Annecy

Il y a un peu plus d’un an, j’avais visité Annecy sous la pluie. Je me souviens d’une sortie en bateau sur le lac sous une pluie battante. À l’abri dans la cabine, impossible de voir quoi que ce soit à cause de la buée sur les vitres. Certes, je savais que le lac d’Annecy était beau mais sur le moment, c’était difficile de se le représenter.

J’ai pris ma revanche cet été et quelle métamorphose ! Encore un peu étourdie par le jet lag (je revenais tout juste du Canada), j’ai découvert le lac d’Annecy sous un tout autre jour. Ce matin-là, il faisait encore un peu brumeux mais pas suffisamment pour cacher les montagnes qui entourent le lac. De temps à autre, des rais de lumières venaient caresser la surface de l’eau, d’une belle couleur turquoise (on nous a expliqué que c’était à cause du phytoplancton, cette couleur n’est pas présente toute l’année).

Le lac d’Annecy complètement métamorphosé par rapport à mon dernier voyage.

À peine le temps de prendre quelques photos du lac et nous embarquions dans un water taxi (un taxi bateau, si ça c’est pas la classe !) pour rejoindre le Spot du Lac, une école de wakeboard située à Veyrier du Lac juste à côté de la fameuse Maison Bleue. Si vous me connaissez un peu, vous m’imaginez sans doute mal faire du wakeboard (non, non, ne niez pas ! Je vous vois déjà !). Eh bien… Vous avez raison 😀 J’ai davantage bu la tasse que glissé sur l’eau debout sur ma planche et mes bras ont beaucoup souffert les jours qui ont suivi mais c’était une belle expérience !

(On m’a fait remarquer depuis lors que Kim Kardashian n’avait pas mieux réussi que moi et je ne sais pas si je dois en retirer de la consolation mais j’ai regardé sa vidéo et je m’en suis mieux sortie quand même :-D)

Ce n’est pas une photo de moi car je n’ai pas tenu suffisamment longtemps 😀

L’après-midi, nous avons eu la chance de pouvoir nous essayer au Dragon Boat : une discipline qui a le vent en poupe à Annecy. Le Dragon Boat, c’est une sorte de pirogue à tête de dragon où prennent généralement place 2 rangées de 8 rameurs, un barreur et… une personne chargée de battre le rythme sur un tambour. En ramant de façon bien synchronisée, on peut filer sur l’eau à toute vitesse mais gare à la dé-synchronisation car l’embarcation n’est pas très stable !

L’avant du Dragon Boat, impressionnant hein ?

Le saviez-vous ? Il existe pas mal d’équipes de Dragon Boat Ladies composées de femmes ayant survécu au cancer du sein. En effet, la pratique de ce sport amène toute une série de bénéfices santé aux survivantes de ce cancer. Elle permet notamment de muscler les épaules et le dos.

La journée s’est clôturée par une balade dans le vieil Annecy que j’ai pris plaisir à re-découvrir sous le soleil.

Le Palais de l’Isle, qu’on voit au fond, était en travaux la première fois que j’étais à Annecy.

Annecy

En ce moment, la ville est agrémentée d’installations artistiques et d’oeuvres d’art paysagères dans le cadre du festival Annecy Paysages. Je ne suis pas toujours fan d’art contemporain mais j’ai beaucoup apprécié le côté décalé des oeuvres que j’ai pu découvrir.

Une de mes œuvres préférées de cette édition du festival Annecy Paysages : cette fleur de lotus « respire » doucement, invitant à un instant de méditation.

Vu devant une petite boutique dans le centre historique d’Annecy.

Découvrir le lac d’Annecy en pratique

Dormir

Outre la ville d’Annecy, le lac d’Annecy borde plusieurs charmants villages où vous pouvez trouver des hébergements sympa : des hôtels mais aussi des chambres d’hôte, des gîtes…

Lors de ce séjour, j’étais hébergée à l’hôtel Beau Site à Talloires qui offre une vue magnifique sur le lac et dispose même d’une petite plage privée. Si c’est dans votre budget (il faut quand même compter 180 € la nuit en chambre standard en haute saison), c’est un très bel établissement, décoré avec goût (par une décoratrice belge apparemment !), où on mange par ailleurs très bien.

Ma chambre à l’hôtel Beau Site.

La vue depuis le restaurant de l’hôtel. Pas mal, hein ?

Ceci n’est pas un dessert mais bien une entrée au fromage de chèvre dégustée à l’hôtel Beau Site. Super bon !

Si vous préférez une position plus centrale à Annecy, j’avais séjourné lors de mon précédent séjour à l’Atipik Hôtel que j’avais beaucoup apprécié !

Manger

Si vous cherchez une bonne table en bord de lac qui met les produits du terroir en valeur, je vous recommande l’Auberge du Lac, une belle adresse à Veyrier-du-Lac.

Un dessert mémorable au petit pois (sic !)  à l’Auberge du Lac.

Découvrez mes bonnes adresses à Annecy.

Barboter

Si vous avez envie de vous essayer au wakeboard ou au wakesurf, n’hésitez pas à prendre contact avec Le Spot. Arnaud Rougier, le coach, est super sympa et pédagogue. Si vous voulez découvrir le lac de façon plus zen, il est également possible de louer chez lui des planches de Stand-Up Paddle et des kayaks.

Arnaud, notre moniteur de wakeboard.

Pour le Dragon Boat, il n’existe à ce jour pas vraiment d’initiations organisées pour les touristes de passage (peut-être un jour ?). Cependant, il y a un festival de Dragon Boat chaque année à Annecy qui doit être assez impressionnant à voir !

Bain de culture et d’histoire au lac Léman

Changement de décor et d’atmosphère pour ce second jour de voyage : le lac Léman, c’est le prestige, un côté majestueux, teinté de références Belle Époque. C’est aussi la plus grande réserve d’eau douce d’Europe (il mesure tout de même 580 km2).

Un bateau à vapeur Belle Époque, de la compagnie suisse CGN, glisse sur le lac Léman.

Nous découvrons d’abord Yvoire, mignon petit village fleuri, classé parmi les plus beaux villages de France. J’aime tout de suite son charme médiéval, ses petites rues pavées qui descendent vers le lac, l’ancien château fort qui se dresse comme une sentinelle. Évidemment, c’est très touristique, surtout en juillet. Mais ça reste une jolie balade.

Le village d’Yvoire, en bordure du lac Léman.

Les façades de caractère du village d’Yvoire.

Nous faisons un passage éclair au Jardin des Cinq Sens, un jardin remarquable qui compte pas moins de 1500 variétés de plantes. Une partie du jardin se présente sous forme de labyrinthe et compte 4 espaces dédiés aux sens de la vue, de l’odorat, du toucher et du goût (pour l’ouïe, on profite du murmure de l’eau !). J’aurais aimé avoir plus de temps pour profiter vraiment du jardin. Si je reviens, je pense que je prendrai le temps de le visiter.

Labyrinthe végétal au Jardin des 5 sens d’Yvoire.

Jardin des 5 sens, Yvoire

Dans le jardin des 5 sens, on profite aussi d’une belle vue sur le château d’Yvoire.

La matinée se clôture par une mini-croisière sur le lac Léman en bateau électro-solaire qui nous permet de découvrir le village vu du lac avec, en toile de fond, les montagnes. J’apprécie le côté plus silencieux du bâteau (attention, ce n’est pas complètement silencieux mais le bruit est moins dérangeant que celui d’un moteur thermique, c’est sûr) et l’absence de gaz d’échapement mais suis moins fan du commentaire pré-enregistré diffusé à bord : j’aurais préféré profiter justement du calme et simplement contempler la vue.

Croisière en bateau électro-solaire

Depuis le bateau, nous observons l’arrivée d’un bateau à vapeur Belle Époque qui débarque des passagers en provenance de Genève.

L’après-midi, une séance de stand-up paddle nous attend à la plage municipale de Thonon-les-Bains. Si vous voulez vous initier à cette discipline ou pratiquer un autre sport aquatique (windsurf, yoga paddle, ski nautique, kayak…), c’est l’endroit idéal. Vous pouvez aussi vous baigner dans le lac et profiter des installations de la plage municipale (tobogan, plongeoire…).

Nos planches de stand-up paddle n’attendent que nous !

Pour clôturer la journée en beauté, on embarque sur la barque la Savoie à Évian-les-Bains pour une croisière au coucher du soleil. Quand on m’a parlé d’une barque, j’imaginais naïvement une toute petite embarcation. En fait, la Savoie est la reconstitution d’un bateau à voiles de la fin du XIXème siècle. Malheureusement, suite à une avarie survenue peu de temps avant notre séjour, nous n’avons pas pu la voir toutes voiles dehors et nous avons navigué au moteur. Malgré tout, c’était une expérience vraiment magique !

La barque la Savoie

Je n’ai pas eu l’occasion d’explorer Évian-les-Bains mais le peu que j’en ai vu me donne vraiment envie d’y retourner. De très beaux bâtiments style Art Déco, des thermes, des expos prestigieuses (il y avait une expo Picasso pendant notre séjour) : je pense qu’il y a de quoi faire pour les amateurs de culture, de patrimoine et de wellness.

Remplir une bouteille à la source Cachat, un must si vous passez par Évian-les-Bains !

Près de la source Cachat

Les magnifiques façades Art Nouveau d’Évian.

Découvrir le lac Léman (côté français) en pratique

Dormir

Pendant ce séjour, j’ai dormi à Évian-les-Bains dans un hôtel au style inclassable : l’hôtel Les Cygnes. Si vous êtes allergiques aux intérieurs surchargés, aux montagnes de coussins, aux rideaux et tapis colorés, passez votre chemin ! Si cela vous amuse de passer une nuit dans une ambiance rococo, vous apprécierez ! Comptez tout de même environ 100 € la nuit.

Le resto de l’hôtel les Cygnes (ça vous donne une idée de l’atmosphère rococo !).

Mon lit à l’hôtel les Cygnes. Une chose est sûre : vous ne manquerez pas de coussins ! 😀

Pour un plus petit budget, je vous conseille de plutôt regarder du côté de Thonon-les-Bains.

Barboter

À la plage municipale de Thonon-les-Bains, vous pouvez pratiquer une foule de sports nautiques au club Nautic All Sports.

Si vous préférez voguer sur l’eau :

Nature et zenitude au lac d’Aiguebelette

J’ai entendu parler pour la première fois du lac d’Aiguebelette en avril dernier, lors d’un événement de présentation des lacs de Savoie Mont-Blanc. Tout de suite, j’ai été séduite par les photos aériennes de ce lac aux couleurs dignes des Caraïbes (Aiguebelette signifie d’ailleurs « belles petites eaux »). Son côté préservé (les bateaux à moteur thermique sont interdits sur le lac, une réserve naturelle régionale a été constituée en 2015 afin de le protéger) a fini de me convaincre que je devais aller le découvrir de mes propres yeux.

Le lac d’Aiguebelette au petit matin

Nous avons été à la fois chanceux et malchanceux dans notre découverte du lac d’Aiguebelette. Chanceux parce que les conditions météo étaient parfaites : ciel bleu, soleil, eau à 26 degrés (!). Malchanceux parce que notre visite a eu lieu le premier samedi des vacances d’été : autant vous dire qu’à partir de 14 heures, il y avait énormément de monde sur le lac. Et, malheureusement, tout le monde n’était pas soucieux de préserver la tranquilité des lieux.

Mais sur le coup de 10 heures 30, lorsque nous avons mis à l’eau nos planches de stand-up paddle pour une exploration matinale du lac, tout était tranquille. Quel plaisir de glisser sur ces eaux tantôt bleues, tantôt turquoises, entourées de falaises. Nous avons profité d’un îlot avec une petite plage sur nous baigner. C’était divin !

Ces couleurs !

L’après-midi, c’est en canoë canadien que nous avons continué notre exploration, en commençant par les canaux (je me suis presque crue de retour dans le Mékong !). Malheureusement, comme souligné plus haut, il y avait du monde sur le lac et c’était moins agréable que le matin. Je me suis cependant laissée dire que le lac est vraiment très tranquille en semaine et hors saison.

Ça ne vous donne pas envie de plonger ? 🙂

Découvrir le lac d’Aiguebelette en pratique

Dormir

Je n’ai pas eu l’occasion de dormir à proximité du lac d’Aiguebelette mais il y a pas mal de possibilités d’hébergement sur place ! J’ai notamment repéré Côté Tilleul qui a l’air très sympa !

Manger

On a mangé au bord du lac aux Lodges du Lac. C’était très bon (j’ai pris les petits farcis au poisson) mais j’ai regretté l’absence d’une vraie option végé à la carte (la seule option étant… une salade, merci bien). Sur ce point, je dois dire que je reste assez déçue des tables que j’ai testées dans la région. 🙁

Petits farcis au poisson dégusté au resto les Lodges du Lac.

Barboter

Il est possible de louer des planches de SUP, des canoë, des kayaks, etc. sur les bords du lac. Nous avons testé les services de Vertes Sensations, à deux pas de la Maison du Lac d’Aiguebelette.

Ambiance riviera au lac du Bourget

Le lac du Bourget, c’était un peu l’inconnu du voyage pour moi : j’en avais certes déjà entendu parler mais, dans ma tête, son nom n’évoquait pas spécialement d’images (oui, en général, quand on cite le nom d’un lieu, j’ai des images dans la tête, même si je n’y suis jamais allée. Vous aussi ?).

Le lac du Bourget

Après avoir barboté dans 3 lacs plus beaux les uns que les autres et avoir ramé à ne plus pouvoir lever les bras, j’aurais pu être complètement blasée. Eh bien non : comme les 3 autres grands lacs, le lac du Bourget a son identité, oserais-je dire, sa vibe.

Ici, le lac s’étire tout en longueur, bordé d’un côté par une côte sauvage de falaises boisées, de pierriers et de montagnes (la Dent du Chat, notamment, 1 390 mètres d’altitude). En face : des stations nautiques et ports de plaisance, la ville d’Aix-les-Bains et ses thermes, la plage de Châtillon… Tout ce qu’il faut pour profiter des eaux.

Le meilleur moyen d’apprécier ces paysages, c’est peut-être de les découvrir depuis le lac. À bord d’une goélette, par exemple, comme nous l’avons fait ce matin-là. Bon, le vent nous a un peu lâchés en plein milieu de la sortie. Du coup, on n’avançait pas beaucoup mais c’était l’excuse parfaite pour se baigner ! 😉

Balade en goélette sur le lac du Bourget

On découvre l’abbaye d’Hautecombe, qui abrite la nécropole des Princes de Savoie, depuis le lac.

Si vous voulez apprécier pleinement les couleurs du lac, et ses magnifiques nuances de bleu, je vous conseille de prendre la hauteur. En marchant, si vous aimez la rando (j’ai entendu dire qu’il y avait énormément de beaux sentiers dans le coin) ou en voiture, en gravissant la route en lacets vers le belvédère d’Ontex. Ce jour-là, sous un soleil de plomb et un ciel sans nuage, on se serait presque cru quelque part dans le Sud. Une décapotable et le tableau aurait été parfait ! Arrivée au belvédère, je n’ai pu retenir un « waouw » en découvrant la vue digne des plus belles cartes postales. Je n’aurais pas pu imaginer meilleure façon de clôturer ces 4 jours de découvertes lacustres.

Vue plongeante sur le lac du Bourget depuis le Belvédère d’Ontex

Découvrir le lac du Bourget en pratique

Dormir

Nous avons passé la dernière nuit du voyage au Viviers du Lac à la Maison des Pêcheurs. J’ai beaucoup apprécié la déco moderne des chambres avec vue sur le lac. Par contre, si vous y allez le week-end, sachez que ça peut être assez bruyant car il y a une terrasse juste en dessous.

La Maison des Pêcheurs, Viviers-du-Lac

J’ai trouvé la déco de ma chambre vraiment jolie !

Manger

Si vous aimez les bonnes tables gastronomiques, ne manquez pas le restaurant du Savoy Hotel au Bourget du Lac. En cuisine, le jeune chef Antoine Cevoz-Mamy fait des merveilles. Le tout pour un prix vraiment abordable : j’ai testé et approuvé le menu 3 services à 48 €.

Le chef Antoine Cevoz Mamy nous prépare un bon petit plat dont il a le secret !

Barboter

Tout comme les autres lacs cités dans l’article, le lac du Bourget offre une multitude de possibilités pour les amateurs de sports et plaisirs nautiques en tout genre. Si vous êtes intéressé•e par la voile, contactez le Club nautique voile d’Aix-les-Bains.

En pratique

Cet article vous a donné envie de découvrir à votre tour les lacs de Savoie Mont Blanc ? Voici quelques infos utiles.

Si vous venez en avion, l’aéroport de Genève est le plus indiqué à mon avis. Vous pouvez louer un véhicule depuis l’aéroport (attention, dans certains cas, vous devrez acheter la vignette pour les autoroutes suisses !) ou emprunter les transports en commun (ou le bateau) pour poursuivre le voyage. La ville de Lyon est également toute proche.

Pour en savoir plus sur la destination, je vous invite à consulter le site de Savoie Mont Blanc, dont une section est dédiée spécialement aux lacs.

Poursuivez le voyage en Savoie Mont Blanc

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...