On aime...

Québec : écotourisme au Monastère des Augustines

Au cœur de la vieille ville de Québec, les murs d’un monastère à l’histoire centenaire offrent un hâvre de quiétude aux voyageurs et ont 1001 histoires à raconter…

J’ai pu visiter le Monastère des Augustines et son musée et y participer à un cours de yoga en tant qu’invitée. J’étais cependant libre d’en parler ou non et si je choisis de le faire aujourd’hui, c’est parce que c’est un vrai coup de cœur ! 

Marie-Ève m’avait prévenue. La première fois que j’ai franchi la porte du Monastère des Augustines, j’ai soudain été emplie d’un profond sentiment de quiétude. Le petit groupe de blogueuses avec qui je visitais les lieux et qui bavardaient avec animation quelques instants plus tôt, s’est tout d’un coup mis à chuchoter.

C’est l’effet du Monastère des Augustines. Il y a des lieux, comme ça, dont les murs sont porteurs d’une certaine énergie. Comme s’ils avaient absorbé, au fil des siècles, les intentions des personnes qui les ont habités…

C’est l’histoire de pionnières…

Les fondatrices de l’Hôtel Dieu à Québec.

C’est en 1639 que tout commence. Trois jeunes religieuses françaises débarquent à Québec pour y établir le premier hôpital au nord du Mexique. Quand on y pense, quelle aventure pour ces trois jeunes femmes parties du Vieux Continent vers une terre inconnue où tout était à faire !

La communauté des Augustines a administré ce monastère-hôpital pendant plus de 3 siècles, ainsi que 11 autres répartis sur tout le territoire du Québec. En d’autres mots, elles ont posé les bases du système de santé québécois.

L’ancienne pharamacie du monastère.

En 2009, les Augustines décident de léguer ce premier monastère, ainsi que l’ensemble de leurs archives, au public. Elles créent pour ce faire un fiducie d’utilité sociale (une fondation comme on dit chez nous).

L’Hôtel-Dieu du Québec devient alors le Monastère des Augustines : un lieu multi-facettes qui accueille un hôtel, un musée, un centre de bien-être pour le corps et l’esprit, un restaurant… Le tout avec une finalité sociale et une approche durable.

Une ancienne tour a été intégrée à la structure moderne construite autour du monastère.

Le Monastère des Augustines : une approche unique

Le Monastère des Augustines a été la grande suprise de mon séjour dans la ville de Québec. J’ai eu l’opportunité de le visiter dans le cadre du salon Women in Travel Summit. Pour être honnête, je m’étais inscrite à cette visite par simple curiosité mais sans en attendre grand chose. Je pensais que le Monastère des Augustines était juste un très bel hôtel, situé à l’intérieur d’un bâtiment historique.

À l’intérieur du Monastère, une invitation à se recentrer…

En réalité, résumer le Monastère des Augustines à ça, c’est passer à côté de 90% du concept. J’ai tellement été subjuguée par les lieux et le concept que je me suis arrangée pour y retourner une seconde fois avec Karl, prendre le temps de visiter le musée, de déguster un repas au restaurant, de prendre des photos.

Ce qui m’a totalement séduite, c’est la manière dont le Monastère des Augustines propose à la fois des services de top qualité pour ses visiteurs ou résidents et remplit une mission sociale avec une approche de développement durable. Un vrai exemple d’écotourisme !

L’une des salles du musée détaille l’accompagnement des malades prodigué par les Augustines.

Ainsi, le Monastère des Augustines offre notamment des séjours de ressourcement à prix réduit aux proches de malades, aux accompagnateurs de malades et au personnel soignant. Au niveau du développement durable, le bâtiment a été restauré avec du matériel local et durable, il y a une gestion des déchets qui optimise le compostage et le recyclage et bien d’autres choses encore…

Par ailleurs, le Monastère des Augustines a déployé son offre en tenant compte de cette philosophie, tout en optant pour une approche « laïque » : toutes les confessions y sont bienvenues, tous les genres et orientations sexuelles, il n’y a aucun prosélytisme.

Si vous passez par Québec, vraiment, allez-y ! Il est possible de profiter des activités, du restaurant et du musée sans séjourner sur place.

Que peut-on faire au Monastère des Augustines ?

Visiter le musée

Outre l’histoire des Augsutines, le musée permet d’appréhender l’évolution de la conception de la médecine au fil des siècles.

Je vous l’ai dit plus haut, les Augustines ont légué l’ensemble de leur patrimoine au public. En tout, cela représente un kilomètre d’archives mises bout à bout ! Le musée relate l’histoire de la communauté des Augustines, parle de leur vie au quotidien, de leur pratique de la médecine…

Figurines dans le musée.

Ça et là, des écrans permettent de visionner de petits films où les Augustines d’aujourd’hui racontent leur vie d’autrefois.

Des objets du quotidien…

Le musée peut-être visité de façon libre ou à l’occasion de visites guidées. Nous avons participé à une visite guidée que j’ai trouvé passionnante et émouvante. Je trouve l’histoire de ces femmes vraiment fascinante !

Un des trésors ramenés de France par les fondatrices du Monastère.

Toujours dans le musée.

Manger au restaurant du Monastère des Augustines

Le buffet de crudités à lui seul vaut le détour !

Le restaurant propose un menu composé d’ingrédients de saison issus de circuits-courts (à l’initiative du Monastère, un regroupement de restaurants de Québec qui achètent aux producteurs locaux a même été fondé). La cuisine est fondée sur les principes de l’alimentation consciente. Mais attention, on ne vous y parlera ni détox, ni régime : le but est de se faire plaisir tout en mangeant sainement.

À midi, vous pouvez profiter d’une formule lunch à 26,45 $ canadiens hors taxe qui comprend une soupe, un buffet de salades et crudités variées, un plat avec viande, poisson ou végé, un dessert et un thé.

On a testé et c’est la meilleure table où nous avons mangé à Québec ! On vous la recommande donc !

Prendre soin de son corps et de son esprit

Dans les caves voûtées du Monastère.

Les Augustines ont une vision holistique de la santé : on soigne non seulement le corps mais aussi le mental, les émotions et la spiritualité. Ainsi, des séances de yoga sont proposées en parallèle de soins et de massages, de même que des concerts ou des conférences.

J’ai testé une séance de yoga dans les caves voûtées du Monastère, j’en suis ressortie ultra-reposée.

Séjourner à l’hôtel du Monastère des Augustines

Une des chambres authentiques où les voyageurs peuvent séjourner.

Deux types de chambres sont proposés :

  • les chambres authentiques, aménagées dans les anciennes chambres des soeurs. Ces chambres disposent d’une salle de bain commune (mais qui ne ressemble en rien aux salles de douche communes des auberges de jeunesse :-D). À partir de 84 CAD par personne par nuit.
  • les chambres contemporaines, en suite. À partir de 104 CAD par personne par nuit.

Nous n’avons pas séjourné au Monastère des Augustines donc nous ne pouvons pas nous prononcer sur le confort mais ce que nous en avons vu nous laisse penser qu’il est au rendez-vous !

À noter qu’en séjournant sur place, vous avez accès gratuitement à toutes les activités du Monastère et au musée.

Un vrai coup de cœur

Vous l’aurez compris, j’ai été conquise par ce lieu unique et je vous recommande vraiment d’aller le découvrir par vous-même si vous passez par la ville de Québec. C’est pour moi un véritable exemple en matière d’écotourisme et si je reviens à Québec, je me laisserai sans doute tenter par un petit séjour de ressourcement sur place !

Poursuivez le voyage à Québec

À 15 km de Québec, l’île d’Orléans est un paradis pour les voyageurs gourmands. Je vous raconte notre excursion sur l’île d’Orléans en scooter !

 

 

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...