en
Tests produits

Notre liste de matériel pour le Népal et le Vietnam

Pour terminer 2016 en beauté, nous avons enchaîné un voyage de 3 semaines au Népal et un périple de 3 semaines au Vietnam. Deux expériences très différentes pour lesquelles nous avons dû nous équiper de manière spécifique. Voici notre avis sur les éléments-clé de notre sac à dos…

Je n’ai pas vraiment réfléchi à l’aspect logistique des choses lorsque j’ai décidé d’enchaîner un voyage au Népal avec un voyage au Vietnam. Certes, le défi est encore plus grand pour les voyageurs qui embarquent pour un tour du monde avec, au programme, des activités variées dans des pays aux climats très différents. Mais, au bout du compte, pour ce voyage de 6 semaines, le contenu de mon sac à dos était à peu près semblable à celui que ma soeur emporte avec elle aujourd’hui pour un voyage de près d’un an.

Pour ce voyage, nous devions notamment prévoir, en dehors des essentiels :

  • des bonnes chaussures de randonnée pour marcher sur les chemins de montagne du Népal (à une altitude inférieure à 4000 mètres), dans un climat tempéré et sec, et pour parcourir le Vietnam dans un climat parfois (très) humide et chaud
  • des vêtements de randonnée dont des vestes pour rester au chaud lors de notre trek au Népal, une veste imperméable pour affronter les pluies du Vietnam et des pantalons de randonnée
  • un sac de couchage pour notre trek au Népal et, en option, un matelas supplémentaire pour offrir un peu plus de confort dans les refuges à nos dos fatigués
  • des accessoires variés : gourdes, bâtons de marche…
  • un bon sac à dos pour ranger le tout et le porter avec un maximum de confort

Voici une liste de l’équipement que nous avons acheté/reçu spécialement pour ce voyage, avec notre retour d’expérience. Pour une partie du matériel, nous avons pu compter sur le support de partenaires (les produits reçus sont identifiés avec une astérisque). Nous avons acheté le reste nous-même.

Chaussures de randonnée

Fred : chaussures Hedgehog Hike GTX (The North Face)*

Prix : 140 €

En matière de chaussures de randonnée, je suis assez difficile. Je ne supporte pas les chaussures montantes (haute tige) qui me blessent systématiquement la cheville. J’ai une peau fine et sensible, que voulez-vous 😀

Du coup, pour ce voyage, je cherchais des chaussures basses adaptées à la rando en montagne et suffisamment légères et confortables pour pouvoir être portées tout au long de mon voyage au Vietnam, aussi bien pour marcher en ville que pour rouler à vélo.

J’ai finalement opté pour des chaussures Hedgehog Hike GTX de The North Face dont la description me semblait parfaitement répondre à mes attentes :

Attaquez les terrains difficiles aidée du maintien de ces robustes chaussures équipées de semelles extérieures Vibram® ultra adhérentes qui offrent une adhérence exceptionnelle, même lorsque vous vous déplacez sur des surfaces accidentées. Le cambrion TPU intégral ainsi que la technologie de stabilisation du talon TPU CRADLE™ offrent un maintien et un confort accru pour faciliter vos déplacements sur les sols rocailleux. La membrane GORE-TEX® respirante garde vos pieds au sec et au frais tout au long de la journée. Leur coupe féminine et la surcouche en cuir résistant assurent un look superbe à ces chaussures qui seront un compagnon fiable pour tout type de randonnée.

L’avis de Fred

Je suis vraiment satisfaite de ces chaussures de randonnée qui ont, dans l’ensemble, tenu toutes leurs promesses. Certes, leur étanchéité n’a pas résisté aux pluies torrentielles que nous avons essuyées au Vietnam (en même temps, à part des bottes en caoutchouc, je ne vois pas ce qui aurait pu y résister !) mais, comme elles sèchent rapidement, cela ne m’a pas gêné outre mesure.

Au niveau confort, rien à redire. Pour une fois, je n’ai quasiment pas eu d’ampoules au niveau des pieds (un miracle, compte tenu que je ne les avais pas portées avant de partir, les ayant reçues la veille du départ).

L’adhérence des semelles est effectivement très bonne, ce qui est parfait pour les petits escaliers escarpés du Népal.

Après 6 semaines d’usage intensif, elles ne présentent aucune marque d’usure.

Karl : chaussures Forclaz 700 (Decathlon)*

Prix : 89,99 €

Ces chaussures de marche Quechua sont adaptées pour le temps humide et offre une bonne adhérence sur les terrains glissants.

L’avis de Karl

J’avais reçu pour test une paire de Forclaz 700 et je vous avais livré mon avis à court terme sur ces chaussures de randonnée. Pour moins de 100 €, il s’agit d’un modèle confortable et qui semble assez robuste. En tous cas, après 6 mois et une utilisation quasi quotidienne depuis, je n’ai rien à signaler sur la qualité de fabrication et les finitions.

Si les Forclaz 700 me semblent être idéales pour un trek au Népal par exemple, elles se sont avérées un peu moins pratiques pour la partie Vietnam de mon voyage, du fait que j’ai passé un temps dingue à les lasser/délasser quand je visitais les innombrables temples. J’étais content au final de les avoir pour les jours passés sous la pluie incessante d’Hoi An.

Vestes et sous-couches thermiques

Pour les vestes, nous avons opté pour des doudounes légères et compactes (on peut les replier en boule) pour prendre un minimum de place dans le sac tout en nous offrant un certain confort par temps froid (sachant qu’au Népal, même s’il faisait froid au petit matin ou au soir, nous étions réchauffé par la marche).

Fred : doudoune de randonnée femme Quechua full down*

Prix : 49,99 €

Cette doudoune Quechua, garnie de plumes, est conçue pour les randonnées en montagne. Elle est ultra-légère (elle pèse à peine 280 grammes) et se replie complètement dans la poche gauche. Elle est équipée de 2 poches à tirette et de 2 grandes poches intérieures ouvertes.

Mon avis

Une veste ultra-pratique pour ce genre de voyage, suffisamment chaude quand on marche. Je l’utilise également régulièrement au quotidien. Elle est suffisamment imperméable par petites pluies mais lorsqu’il pleut trop, il vaut mieux la troquer contre un k-way.

Fred : sous-couche thermique Craft

Prix : 65 €

Une sous-couche ultra moulante et respirante, parfaite pour la rando par temps frais.

L’avis de Fred

Je ne regrette pas du tout d’avoir investi dans cette sous-couche ultra confortable qui me fait un look de super héros 😀 (« Super Fred ! »). Elle m’a servi tous les jours en rando, surtout en début de journée quand les muscles sont froids.

Le modèle que j’ai acheté ne fait plus partie de la collection apparemment mais celui-ci me semble équivalent.

Karl : veste Denali Crimpt The North Face*

Prix plein : 250 €

Plutôt conçue pour les terrains urbains, la veste Denali Crimpt est garnie de duvet et équipée d’empiècements latéraux extensibles, ce qui permet une grande liberté de mouvement. Elle est hydrofuge et résiste donc aux fines pluies. Elle peut également servir de couche intermédiaire et être portée sous une veste imperméable.

L’avis de Karl

Dès le moment où j’ai enfilé la Denali, c’était le coup de cœur. Elle est légère, compacte, confortable, et chaude. Que demande le peuple ? J’ai eu l’occasion de la tester lors du trek de Poon Hill. Vu que cette veste est assez chaude, je ne l’ai portée qu’à l’aube et en soirée, ou au sommet. Du reste, c’est devenu ma veste de tous les jours.

Karl : veste de pluie imperméable Forclaz 400 (Quechua)*

Prix : 79,99 €

Cette veste imperméable est conçue pour la randonnée : elle est solide, respirante et ventilée. Son côté « stretch » permet une bonne liberté de mouvement.

L’avis de Karl

Le problème des vestes imperméables, c’est que ça devient vite irrespirable. Pour palier à ce soucis, la Forclaz 400 dispose d’ouvertures sous les bras, ce qui la rend agréable même pour une longue durée. Comme par exemple les plusieurs jours de pluie intense à Hué et Hoi An lors desquels je ne l’ai pas quittée malgré les 26 degrés minimum. 😀

Pantalons de randonnée

Fred : pantalon de randonnée femme Forclaz 500 (Quechua)

Prix : 34,99 €

Un pantalon de randonnée simple et léger en tissu synthétique conçu pour offrir de la respirabilité et sécher rapidement.

L’avis de Fred

Je suis très contente de ce pantalon qui m’a servi tout au long du voyage. Pour la taille, je vous conseille de prévoir une à 2 tailles en plus que votre taille habituelle, il taille très petit.

Comme il n’est pas très chaud, je l’ai complété avec un sous-pantalon Quechua lorsqu’il faisait trop froid.

Sacs de couchage et matelas

Sac de couchage Quechua 15° Light

Prix : 35,99 €

Sur le coup, gros fail de notre part ! Nous avons vraiment sous-estimé la température qui règne la nuit dans les refuges du Népal et nous sommes tous deux équipés d’un sac de couchage Quechua 15° Light. Dès notre arrivée sur place, notre guide nous a recommandé d’investir dans un sac de couchage avec une température de confort de 0° (ou moins) et de laisser notre petit sac de couchage Quechua à Kathmandu. Frileuse comme je suis, il n’a pas fallu me le dire 2 fois !

Heureusement, il est assez facile de trouver un bon sac de couchage à Kathmandu. J’ai loué le mien, garni de plumes, pour moins d’1 € par jour (boutique Shonas Alpine, dans Thamel).

Mon sac de couchage Quechua 15° Light m’a tout de même bien servi dans le train de nuit au Vietnam, entre Danang et Na Thrang. En effet, lorsque nous avons embarqué, nos couchettes étaient garnies de draps utilisés par les voyageurs précédents. J’étais donc bien contente de pouvoir les mettre de côté et utiliser mon propre sac de couchage !

L’avis de Fred

Un sac de couchage très léger et compact, pratique comme équipement d’appoint ou pour dormir dans un climat tempéré à chaud. Attention pour les frileux, ce ne sera sans doute pas suffisant. J’ai eu froid en l’utilisant dans l’appart’ d’une copine où il faisait au moins 15°.

Bon à savoir : il existe un gauche et un droit, il y a donc la possibilité de faire un grand sac de couchage pour dormir en amoureux et avoir bien chaud. 🙂

Matelas d’appoint Forclaz Air

Prix : 39,99 €

Ce matelas gonflable de bivouac Forclaz Air est ultra-fin et compact et se glisse facilement dans un sac à dos. Il se gonfle en quelques instants, à la bouche.

L’avis de Fred

Pour les gens qui sont sensibles du dos comme moi, disposer d’un matelas d’appoint peut se révéler un plus au niveau confort lorsqu’on passe la nuit dans un refuge népalais au matelas dur comme du bois. 🙂

Je l’ai également testé à même le sol et j’ai plutôt bien dormi. Certes, je ne répéterais pas l’expérience plusieurs nuits d’affilée car il est quand même ultra-fin mais il faut reconnaître qu’il est très pratique par rapport à l’encombrement qu’il représente.

Accessoires

Karl : Gourde Mizu 800 ml *

Cette gourde en inox alimentaire a l’avantage de ne donner aucun goût à l’eau et de rester bien fraîche.

L’avis de Karl

J’ai reçu cette gourde pour la tester lors de notre trek. Depuis elle ne me quitte plus (ou presque). Outre son revêtement extérieur agréable au toucher et son goulot large assez pratique, ce que j’aime avec cette gourde c’est sa démarche de fabrication sans BPA. Partant du constat que les gourdes en aluminium nécessitent un revêtement intérieur pour pouvoir contenir des boissons, Mizu a choisi d’utiliser de l’inox qui est directement utilisable comme matériau culinaire. Bilan, ils ont développé une gourde agréable à utiliser et sans plastique… à part pour le bouchon. Une prochaine amélioration ? J’ai remarqué que les liquides restaient bien plus longtemps frais que dans ma Sigg. Je ne peux par contre pas expliquer pourquoi.

Sac à dos

Fred : sac à dos Osprey Aura AG 65 l

250 €

Le sac de randonnée Aura AG fait partie des sacs spécialement conçus par Osprey pour s’adapter à la morphologie féminine (son équivalent pour les hommes est le modèle Atmos).

Je vous parlais de ce sac ici.

Merci à tous les partenaires qui nous ont donné un coup de pouce pour ce voyage en fournissant une partie du matériel. Comme toujours, nous restons libre du contenu éditorial de nos articles et notre avis est donc sincère !

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...