en
Saveurs du monde

10 saveurs inoubliables du Népal

De l’incontournable Dal Baht au réconfortant Lemon Ginger Honey, en passant par le poivre Timut et le fromage de Yak, voici 10 saveurs qui hantent notre palais lorsqu’on prononce le nom de « Népal ».

Avant notre voyage au Népal, j’avais entendu tout et son contraire sur la gastronomie népalaise. D’un côté, certains se désespéraient de son manque de variété et de subtilité. De l’autre, il y avait ceux qui s’affirmaient conquis par sa simplicité et sa compatibilité avec un régime végétarien.

Petit repas végétarien dégusté à un « resto-route » népalais

Verdict ? Je ne me prononcerai pas en faveur de l’une ou l’autre perspective car comme toujours, le patrimoine culinaire népalais est le reflet de l’histoire du pays, de l’identité de ses peuples, de la géographie et du climat… Si la variété des plats est effectivement bien plus limitée que dans d’autres contrées (j’ai enchaîné ce voyage au Népal avec 3 semaines au Vietnam et j’ai senti la différence !) et si de nombreuses spécialités servies partout au Népal sont en fait originaires des pays avoisinants,  je garde un souvenir ému des repas partagés au cours de ce voyage.

Voici une sélection tout à fait subjective de 10 saveurs du Népal qui me restent en mémoire…

1. Le Dal Baht

J’ai considéré un instant l’idée d’intituler cet article « 10 Dal Baht inoubliables du Népal » ! Il faut dire que le Dal Baht est une institution au Népal ! Les Népalais en mangent généralement au minimum une fois par jour. Si ce plat se retrouve également au Bangladesh et en Inde, il est souvent considéré comme un plat national au Népal.

Comme son nom l’indique, le dal baht est composé de soupe de lentilles (dal) et de riz cuit à la vapeur (baht). Il est servi avec une farandole d’accompagnements : généralement des légumes préparés sous forme de curry (tarkari) ou de pickles, plus ou moins piquants. On le mange traditionnellement à la main (droite, bien sûr !), ce qui se révèle un exercice assez compliqué, surtout si vous êtes sensible à la chaleur !

Il est parfois accompagné de roti (pain non levé, appelé chapati en Inde) et d’un lassi (boisson au yaourt), ce qui vient à point nommé pour calmer le feu du piment ! 🙂

Servi à volonté (on vient vous recharger en riz, dal et accompagnements), c’est le plat idéal pour vous remettre d’un trek ! Il est toujours proposé en version végétarienne et peut être également accompagné de viande.

2. Les momos

Originaires du Tibet, ces délicieux raviolis font fureur au Népal ! Pour l’anecdote, l’un de nos chauffeurs de taxi à Kathmandou nous a même demandé, en plein milieu d’une course, s’il pouvait s’arrêter 20 minutes pour aller manger des momos (pour d’autres anecdotes sur les taxis népalais, on vous invite à écouter notre postcast). 😀

Accompagnés d’une petite sauce piquante, ils peuvent être garnis de viande, de fromage, de légumes ou encore de purée de pommes de terre. Ils sont généralement cuits à la vapeur mais sont parfois proposés frits à l’huile.

Les momos, c’est le petit snack qui fait toujours plaisir et qui se mange sans faim !

3. Le masala chia et autres boissons réconfortantes

Les Indiens l’appellent « chai », les Népalais « chia ». Le thé est servi partout au Népal ! Il est particulièrement réconfortant lorsqu’il est préparé avec du lait et des épices « masala ». Parfait pour se réchauffer lors des froides soirées dans les refuges de montagne !

Si vous n’aimez pas trop les boissons au lait, rassurez-vous, ce n’est pas le choix qui manque ! Pour ma part, j’ai adoré le « lemon-ginger-honey« , boisson chaude composée de jus de citron (ou, plus souvent, d’une préparation à base de poudre de citron et d’eau chaude), de gingembre et de miel. Vous pouvez aussi commander une infusion au gingembre. Si vous êtes un peu malade, ça vous retape !

4. Le chowmein

C’est probablement de Chine que vient cet autre incontournable des menus népalais. Il s’agit tout simplement de nouilles sautées au légume, que l’on déguste souvent avec du ketchup et une sauce piquante (parfois de la moutarde).

D’aucuns diront que ce n’est pas de la grande cuisine. En ce qui me concerne, après 4 heures à escalader des marches inégales sur les sentiers du Népal, une bonne assiette de chowmein, ça me fait toujours plaisir !

5. Le petit dej’ à la népalaise

Soyons clairs, généralement, les Népalais ne prennent pas de petit déjeuner en tant que tel : ils se contentent d’un thé au lait au réveil et mangent leur premier dal baht vers 11 heures. Je ne vous parle donc pas du petit dej des familles népalaises mais de celui qu’on sert généralement aux randonneurs au petit matin, avant une bonne journée de marche !

Il est généralement composé d’une soupe ou d’un curry de pommes de terres, de roti (ou chapatis) et de thé au lait. Pour certain, c’est un peu rude au réveil mais moi j’en mangerais bien tous les jours ! 😀

6. Pulao

Du riz, des légumes, du cumin (et souvent du curcuma), tout simplement ! C’est simple mais tellement efficace !

7. Thukpa et tenthuk

En Asie, la soupe de nouilles est une base de mon alimentation. Je ne m’en lasse pas !

La soupe de nouilles népalaise s’appelle « thukpa » ou « thokpa ». Il s’agit souvent d’une soupe au poulet ou aux légumes.

Le tenthuk est une autre sorte de soupe de nouilles, originaire du Tibet cette fois. Elle est généralement garnies de nouilles beaucoup plus larges. Encore plus de réconfort ! 😀

8. Badam sadeko et bhatmas sadeko : l’apéro des vrais bonhommes

Si vous n’avez pas peur de vous anesthésier la bouche avec une spécialité ultra épicée, je vous recommande de commander cette salade de cacahuètes (badam) ou de soja (bhatmas) garnie de tomates, ail, coriandre et piment (bien sûr !). Avec une bonne rasade de bière Sherpa ou Everest, ça passe nickel !

9. Le poivre noir

Le « poivre » Timut

Deux grands types de poivre sont cultivés au Népal : le poivre long, qui pousse sur les contreforts de l’Himalaya, a un goût délicieusement piquant. Le poivre Timut appartient à la même famille que le poivre du Sichuan (et n’est en fait pas un poivre mais une baie !) et présente un surprenant parfum d’agrumes.

10. Le fromage de Yak

La pizza n’est pas une spécialité népalaise mais celle-ci est garnie de fromage de Yak !

Bizarre cette appellation de fromage de yak, lorsqu’on sait que le nom « yak » se rapporte à un animal… mâle. 😀 La femelle étant appelée Nak (si je vous dis ça, c’est parce que je viens de lire cet article).

Peu importe, le fromage de Yak est un fromage à pâte dure au goût assez prononcé. On le trouve généralement servi en tranches (parfait pour un pique-nique) mais je l’ai aussi dégusté sur une pizza à Kathmandu (oui j’avoue, je suis allée manger une pizza ! :D)

J’aurais aussi pu vous parler du beurre de Yak, parfois utilisé pour enrichir le thé (pas super digeste mais ça permet d’affronter le froid !).

Bonus : les frites de Katmandou

On ne pouvait pas taire cette information croustillante : dans le quartier de Thamel, vous pouvez déguster d’authentiques frites belges, préparées avec amour par un Népalais venu s’initier au savoir-faire de la double cuisson en Belgique ! Testé et approuvé !

Si vous n’en pouvez plus du Dal Baht, rendez-vous au BK’s Place. C’est situé dans le quartier de Thamel, en face du Buddah Bar.

On vous recommande la sauce tartare maison vraiment délicieuse !

Poursuivez le voyage au Népal

Envie de vous plonger dans l’ambiance du Népal d’une façon originale ? On vous propose une immersion sonore dans les taxis de Katmandou.

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...