Activités

Que faire en Guadeloupe : notre sélection d’activités à ne pas manquer

Il y a presqu’un an, nous nous envolions direction la Guadeloupe pour un séjour de deux semaines. J’avais une (petite) crainte : celle de m’ennuyer après quelques jours. Parce que lézarder sur la plage en buvant des cocktails, c’est chouette mais ça ne m’amuse pas longtemps. Et parce que la Guadeloupe ne dispose à première vue pas de grands vestiges historiques à visiter, de merveilles du monde ou de musée internationalement reconnu.

Coquillage et crustacé, Guadeloupe

Finalement, on a largement trouvé de quoi s’occuper et on serait même bien resté plus longtemps si on avait pu ! Alors aujourd’hui, si vous vous demandez aussi que faire en Guadeloupe, on vous aide à composer votre programme idéal pour votre séjour en vous livrant quelques pistes. Après, c’est à vous de jouer ! N’hésitez pas à partager avec nous vos expériences pour enrichir cet article.

L’île aux belles eaux

Karukera, le nom que les indiens Caraïbes donnaient à la Guadeloupe, signifie « L’île aux belles eaux » et ce nom n’est pas volé ! L’eau est partout : tout autour bien sûr puisque c’est une île mais aussi et surtout à l’intérieur des terres sous forme de rivière, de cascades cristallines, de sources chaudes… C’est cette abondance d’eau douce qui y a attiré les indiens puis, plus tard, les colons.

Chute aux écrevisses, Guadeloupe

La cascade aux écrevisses.

A ajouter sur votre liste des activités à ne pas manquer :

  • Découvrir quelques-unes des magnifiques cascades et vous y baigner quand c’est permis (et si vous êtes moins frileux que moi). On a aimé : la cascade aux écrevisses, le bassin Paradis et le Saut de la Lézarde.
  • S’offrir une pause détente dans une source chaude (attention, en général on conseille de ne pas y plonger la tête, en raison de la présence d’une amibe pouvant provoquer la méningite). On a aimé : le bain des amours (entre Gourbeyre et Trois-Rivières), la source de Thomas, située en bord de mer et refroidie naturellement par la mer (heureusement car l’eau sort de la source à 80°).
  • Enfiler vos chaussures de randonnées et aller admirer les impressionnantes chutes du Carbet.
Bassin paradis, Guadeloupe

Le bassin Paradis.

Du sable de toutes les couleurs

Plage de la Pointe Noire, Guadeloupe Plage de la Caravelle, Sainte Anne, Guadeloupe Frédérique à la découverte d'un nouveau monde, Guadeloupe Plage de la Grande Anse, Guadeloupe Vache en train de paitre sur une plage en Guadeloupe

Je vous le disais plus haut, lézarder sur la plage n’est pas mon truc. Mais en Guadeloupe, ce serait un crime de ne pas profiter un minimum des splendides plages qui bordent toute l’île.

Notre rituel en Guadeloupe : après le lunch, petite pause sur une plage à proximité de l’endroit où nous nous trouvions. Pendant que je lisais ou barbotais dans l’eau, Karl en profitait pour poser son trépied et tenter de capturer la beauté des paysages.

Certaines plages étaient pratiquement désertes, d’autres étaient bien fréquentées (mais plutôt l’après-midi à partir de 15h).

A ajouter sur votre liste d’activités à ne pas manquer en Guadeloupe donc :

  • Collectionner les plages de Guadeloupe et surtout les types de sable : il y en aurait de 180 nuances différentes, dont des plages de sable noir, de sable blanc… On a particulièrement aimé : l’Anse Babin qui n’est pas une plage mais une pelouse en bord de mer avec tables de pique-nique et vaches qui broutent. Le Lagon de la Porte d’Enfer : à couper le souffle ! La Petite Porte d’Enfer que j’aurais bien renommé Petite Porte du Paradis (pas de baignade possible). La plage de Grande Anse, magnifique avec son sable noir, ses palmiers et ses vagues dignes d’un parc d’attraction (attention la baignade peut être dangereuse).
  • Vous rafraîchir avec un sorbet coco (ou autre goût) ou un Ti Punch sur le sable !

Sorbet coco, Trois Rivières, Guadeloupe

Plein les yeux

Kayak de mer, Guadeloupe

Prêts pour le départ face au port de Vieux-Bourg.

Parmi nos activités préférées de Guadeloupe, j’en retiens deux tout particulièrement : une initiation au snorkeling au large de la Plage Caraïbe avec An-Ba Dlola et une randonnée en kayak de mer dans la mangrove. Dans les deux cas, nous avons opté pour des sociétés soucieuses du respect de l’environnement et nous n’avons pas été déçu par la qualité des prestations.

J’ai également repéré sur le net (mais pas testé), une balade en bateau dans le Petit Cul-de-Sac Marin, loin du tourisme de masse.

A ajouter sur votre liste « Que faire en Guadeloupe »

Réserver une ou deux activités inoubliables. Vous trouverez de l’inspiration sur le site de Guadeloupe Autrement.

Snorkeling dans la réserve Cousteau, Guadeloupe

Plongée dans les récifs coralliens de la réserve Cousteau.

Agriculture locale

Joel Vanibel, Domaine Vanibel, Guadeloupe

Explication sur la culture de bananes avec Joël de Vanibel.

Bon, ça n’a pas l’air si passionnant quand on lit ce titre mais si je vous dit : champs de canne à sucre (l’ingrédient de base pour le rhum, faut-il le rappeler ?), culture de café, de banane ou de vanille, c’est déjà mieux non ?

Nous avons visité deux exploitations agricoles lors de notre séjour : celles de Vanibel qui produit du café, de la vanille et des bananes et dont je vous parlais ici et le domaine Séverin où l’on produit du rhum (visite sympa avec un petit train qui fait le tour de l’exploitation et une demeure de l’époque coloniale).

Nous avons également visité une ferme d’élevage d’ouassous, ces grosses crevettes d’eau douce dont les locaux raffolent (même si elles n’ont malheureusement plus rien de local puisqu’elles sont importées d’Asie, l’espèce locale ayant quasiment disparu suite à sa surexploitation et à des problèmes de pollution).

Encore un point pour votre liste : découvrir les secrets des produits locaux en visitant au moins une exploitation agricole !

Au large

Les Saintes, Guadeloupe

Les Saintes

Grande-Terre et Basse-Terre, les deux îles reliées par un pont qui forment la Guadeloupe ne sont pas seules. 5 autres îles forment l’archipel : les Saintes, la Désirade, Marie-Galante, Saint Martin et Saint Barthélemy (notez que les deux dernières font partie des Collectivités d’Outre Mer et sont donc indépendantes de la Guadeloupe).

Nous avons visité Les Saintes (notamment pour goûter la spécialité locale, les Tourments d’Amour, de délicieux petits gâteaux fourrés aux fruits !) mais je pense qu’on aurait vraiment apprécié les autres îles aussi !

A ne pas manquer donc : prendre le large et visiter les Saintes et/ou la Désirade et/ou Marie-Galante.

Gourmandises

Pause longue sur le planteur, Guadeloupe

Rien de tel qu’un Planteur par une après-midi paresseuse !

Bon et bien sûr vous nous connaissez, pas de voyage pour nous sans découverte des saveurs locales. Pour vous y plonger, on vous recommande de :

  • Vous promener sur un marché local : nous avons beaucoup aimé celui de Basse-Terre et un marché de village organisé à Vieux-Habitants, nous y étions les seuls voyageurs !
  • Manger dans un lolo, ces petits restos de plage, les pieds dans le sable en admirant le sable et les palmiers. Là on se dit vraiment que c’est les vacances !
  • Faire un crochet dans une boulangerie pour y acheter un flanc coco à déguster sur le pouce.
  • Tester nos 10 saveurs inoubliables de la Guadeloupe.
  • Suivre un cours de cuisine antillaise avec un chef
Marché de Basse-Terre, Guadeloupe

Le marché de Basse-Terre

Marché de Basse-Terre, GuadeloupePerles et graines sur le marché de Basse-Terre, Guadeloupe Callebasses décorées sur le marché de Basse-Terre, Guadeloupe

Balades et visites

Couple d'Inséparables, Guadeloupe

Un couple de perruches au jardin botanique de Deshaies.

Si vous êtes courageux, vous pouvez tenter l’ascension de la Soufrière, ce volcan encore actif ! Personnellement j’ai moyennement apprécié l’expérience : trop de monde sur les chemins étroits et pas de belle vue (ce qui arrive souvent apparemment à cause du brouillard ambiant). J’ai râlé sur tout le chemin comme Karl aime me le rappeler 😀

Très belle balade à recommander : la pointe des Châteaux d’où l’on a un point de vue magnifique sur toutes les îles de la Guadeloupe.

Pointe des Châteaux, Guadeloupe

La pointe des Châteaux (où il n’y a pas de chateau ;-))

Nous avons également visité le jardin botanique de Deshaies, ancienne résidence de Coluche ou encore le parc zoologique des Mamelles, très chouette pour observer la faune locale dans son environnement.

Pour votre liste :

  • Se motiver pour une ou plusieurs randonnée(s), ce n’est pas le choix qui manque !
  • Découvrir la nature locale dans un des parcs de la Guadeloupe. Idéal en famille ou pour une journée plus relax.

En pratique

Se rendre en Guadeloupe

Nous avons pris l’avion depuis Paris (Orly) avec Air Caraïbes. Bon plan : nous avons laissé notre voiture dans un hôtel proche de l’aéroport, le Grand Hôtel Senia. Ils gardent votre véhicule dans un parking sécurisé pour un prix intéressant, vous déposent à l’aéroport et viennent vous y rechercher au retour (attention à bien vérifier les disponibilités du parking, il est souvent plein).

Où dormir en Guadeloupe ?

Lors de notre voyage, nous sommes restés une semaine à Vieux-Habitants au domaine Vanibel et une semaine au gîte « Les bananes vertes » à Saint-Claude.

Se déplacer en Guadeloupe

On vous recommande de louer une voiture. Se déplacer en transports en commun n’est pas si évident !

D’autres activités à recommander ? Une remarque ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...