en
Carnets de voyage

Pourquoi vous devez programmer un citytrip à Bologne

Vous cherchez des idées de citytrip pour 2018 ? Si vous n’avez pas encore mis les pieds à Bologne : foncez ! Rome, Venise ou Florence lui font de l’ombre, mais la cité universitaire regorge de trésors et a su préserver son authenticité.

Je me rends compte que je n’ai pas encore consacré d’article à Bologne sur le blog. Je vous ai bien parlé, en long et en large, de l’Émilie-Romagne, région dont elle est la capitale, mais je ne vous ai pas réellement présenté Bologne. Peut-être parce que je l’aime trop, cette ville grasse, savante et rouge (Bologne est surnommée la grassa, la dotta, la rossa). Peut-être parce que je sais que j’en ai à peine égratigné la surface. Qu’à cela ne tienne, il est grand temps de combler ce manque !

Bologne, l’inattendue

La Piazza Maggiore de Bologne

La première fois que je me suis rendue à Bologne, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Pour moi Bologne, c’était surtout « le processus de Bologne », cette réorganisation de l’enseignement supérieur européen qui m’a détournée de l’université en m’imposant une année de passerelle. Pas de quoi me faire rêver de voyage, donc !

Et pourtant, en traversant pour la première fois la Piazza Maggiore (la place principale de Bologne), je suis littéralement tombée sous le charme de la ville. Son architecture, avec ses passages couverts d’arches, ses nuances de rouge, son ambiance à la fois festive et culturelle, son histoire, son amour de la gastronomie (bien sûr !), son esprit contestataire… Tout cela vous enveloppe immédiatement, dès que vous posez le pied dans la vieille ville. Bologne, c’est un concentré de saveurs ! Et tout ça, sans les cars de touristes et les forêts de selfie sticks qui pullulent dans d’autres villes italiennes plus courues.

Pas de forêt de selfie sticks en vue sur la Piazza Maggiore !

Quelques visites incontournables à Bologne

Il y a tellement de choses à faire à Bologne ! Impossible de s’ennuyer ! Comme je le disais plus haut, je n’ai fait qu’en égratigner la surface.

Si vous êtes féru d’histoire, d’architecture et/ou passionné de photographie, déjà, vous aurez amplement de quoi vous occuper. Se promener dans la ville le nez en l’air pour admirer ses splendides monuments historiques, pousser la porte des nombreuses églises, aller prendre une photo de la petite Venise consacrée par Instagram, faire la chasse aux tags… Tout cela est gratuit !

La petite Venise de Bologne est une fenêtre qui donne sur un ancien canal. Charmant, non ?

Si vous souhaitez visiter quelques musées et profiter d’une visite guidée de la ville, on vous recommande d’investir dans la Bologna Welcome Card. La formule à 20 € vous donne accès pendant 48 h à une foule de musées, comprend une visite guidée et l’entrée de la tour Asinelli.

La Bologna Welcome Card vous donne accès à une foule de musées et monuments.

Pour vous aider à concocter votre programme, voici une sélection de visites testées et approuvées :

Se poser dans la basilique Santo Stefano

Santo Stefano vue de l’extérieur

Si vous ne devez visiter qu’un édifice religieux à Bologne, visitez celui-là ! Déjà jolie de l’extérieur, la basilique Santo Stefano est encore plus surprenante à l’intérieur puisqu’il s’agit en fait d’un véritable complexe composé de plusieurs églises et cloîtres. La cour intérieure est une oasis de tranquillité et de sérénité. J’y serais bien restée des heures.

À l’intérieur du sanctuaire

Calme et sérénité dans le cloître

Et toujours cette brique rouge…

Grimper au sommet de la tour Asinelli

La tour Asinelli est vertigineuse !

La tour Asinelli, c’est un peu un gratte-ciel du Moyen-Âge. Elle mesure 97,2 mètres de haut ! Pour tout vous avouer, je me suis arrêtée à la moitié de l’ascension pour cause de vertige : le vieil escalier de bois n’aide pas. Karl, par contre, est allé jusqu’au sommet et en a ramené le cliché d’une vue panoramique imprenable sur la ville.

Bologne, vue du sommet de la tour Asinelli

Visiter le palais de l’Archiginnasio et le théâtre anatomique

On passerait des heures à admirer la splendeur des plafonds du palais de l’Archiginnasio

Ancien auditoire de l’Université, le palais de l’Archiginnasio est un régal pour les yeux. Ne manquez pas le théâtre anatomique où l’on réalisait autrefois des autopsies publiques et ses impressionnantes sculptures d’écorchés qui ne dénoteraient pas dans la demeure de la famille Bolton (les fans de Game of Thrones comprendront…).

Le théâtre anatomique

Plonger dans l’histoire de Bologne au Palazzo Pepoli

Le Palazzo Pepoli abrite le musée de l’histoire de Bologne. Loin d’être ennuyeux, ce musée à la scénographie soignée revient sur les temps forts qui ont forgé l’identité de la ville. Si vous avez le temps (ou s’il fait trop chaud pour se promener à l’extérieur => c’est du vécu !), n’hésitez pas à vous munir de l’audioguide et à plonger pour quelques heures dans le passé de Bologne.

Découvrir l’histoire de Bologne au Palazzo Pepoli

Prendre un café à la bibliothèque Salaborsa

Rien que pour son architecture, cela vaut la peine de pousser la porte de la bibliothèque.

Juste à côté de la fontaine de Neptune (que je n’ai toujours pas vue pour cause de rénovation !), poussez la porte de l’ancien bâtiment de la bourse. C’est gratuit et ça vaut le coup d’oeil ! D’apparence austère vu de l’extérieur, le bâtiment renferme une bibliothèque-médiathèque dans un hall ouvert et lumineux. On peut y lire le journal en dégustant un bon café ou en profitant du wifi. Au sol, des passages vitrés permettent d’admirer les fondations romaines.

Le mobilier est plutôt original à la bibliothèque Salaborsa !

En bonus, voici 2 activités que nous n’avons toujours pas testées (honte sur nous !) :

Gravir les 666 arches jusqu’au sanctuaire de San Luca

Il faut marcher quelques km depuis le centre de Bologne pour parvenir au Sanctuaire de San Luca situé au sommet d’une colline. Comme nous avons la fâcheuse tendance de visiter Bologne quand il fait très chaud, nous n’avons pas encore entrepris cette balade. Un arcade couverte composée de 666 arches et longue de 3,5 km mène au sanctuaire. C’est la plus longue du monde et elle est très photogénique.

Admirer la vue panoramique sur Bologne depuis San Michele in Bosco

Malgré sa position en hauteur, le sanctuaire de San Luca n’offre pas une si jolie vue sur Bologne (c’est en tout cas ce qu’on nous a dit !). Les locaux vous recommanderont plutôt de marcher (ou de prendre le bus n°30) jusqu’à San Michele in Bosco, un autre complexe religieux situé sur une colline, à l’écart de l’agitation de la ville.

D’autres petites choses à ajouter à votre to-do list pour Bologne

Parce qu’un voyage, ce n’est pas que des visites, voici une petite liste tout à fait subjective d’expériences à ne pas manquer à Bologne (oui, je sais, il n’y a presque que des expériences en rapport avec la bouffe mais c’est Bologne après tout !) :

1. Goûter consciencieusement toutes les sortes de pâtes

Les emblématiques tagliatelle al ragù

Bologne est l’épicentre de la gastronomie italienne. Sa grande spécialité : les pâtes. Tagliatelle al ragùtortellini in brodo (petites pâtes farcies de viande et servies dans un bouillon), tortelloni ricotta-épinard au beurre de sauge… Régalez-vous !

Mais surtout, ne commandez JAMAIS pas de spaghettis à la bolognaise : ce plat est considéré comme une pâle caricature des tagliatelle al ragù et est totallement désavoué par Bologne !

2. Faire un test comparatif pour trouver la meilleure gelateria

Fan de glace ? Relevez le défi et mettez-vous en quête du meilleur parfum de gelato de la ville. Ce ne sont pas les concurrents qui manquent et, croyez-en notre expérience, ils mettent la barre haut ! Nous avons un gros faible pour la Cremeria Funivia et ses parfums absolument délicieux comme Leonardo (crème de pignons et pignons toastés) ou Contessa (crème d’amande, amaretti et amandes caramélisées) et la Cremeria Santo Stefano.

3. Prendre l’aperitivo près de Santo Stefano

Aperitivo à Bologne

Vous pouvez prendre l’aperitivo à peu près partout dans le centre historique mais les alentours de la basilique Santo Stefano sont particulièrement charmants ! Rien de tel qu’un bon spritz ou un Negroni (même si ce cocktail est originaire de Florence) et une petite assiette d’antipasti, de fromage ou de charcuterie (pour ceux qui aiment) pour terminer la journée et commencer en beauté la soirée.

4. Manger sur le pouce au Mercato di Mezzo

Apéro sur les petites tables à côté du Mercato di Mezzo avec Laurène (du blog Carnet d’escapades)

Dans ce petit marché couvert, vous pouvez déguster des pâtes fraiches, boire un spritz revisité (Lambru-spritz par exemple !) ou vous offrir une pâtisserie et un bon petit café. Il y a quelques tables dans la galerie et à l’extérieur si vous voulez vous poser un peu.

5. Regarder un film sur la Piazza Maggiore (en été)

Cinéma en plein air sur la Piazza Maggiore

De fin juin à mi-août, la Piazza Maggiore se transforme chaque soir en salle de cinéma en plein air pendant le festival Sotto le stelle del cinema (sous les étoiles du cinéma). La programmation est variée : classiques, cinéma indépendant, blockbusters, films étrangers… Regarder un film sous les étoiles, au milieu de ces édifices du Moyen-Âge, avec une foule d’inconnus dans une ambiance chaleureuse : tout simplement magique !

6. Prendre un cour de cuisine ou participer à un food tour

Pourquoi pas apprendre à confectionner des tortellini pendant votre séjour à Bologne ?

Bologne est l’endroit idéal pour apprendre à préparer des pâtes fraiches. Si vous préférez déguster plutôt que préparer, vous pouvez également participer à un food tour : une visite guidée de la ville orientée sur la découverte des spécialités culinaires (avec des dégustations !). Renseignez-vous auprès de l’office du tourisme « Bologna Welcome ».

Autour de Bologne

Depuis Bologne, vous pouvez rayonner vers une foule de destinations super intéressantes en train ou en bus : Florence, Modène, Ravenne, Cervia… Vous retrouverez une petite sélection de lieux à découvrir en Émilie-Romagne dans cet article.

En pratique

Se rendre à Bologne

Bologne est accessible en avion. L’aéroport est tout proche du centre-ville. Une navette vous permet de rejoindre le centre-ville très facilement.

Où dormir à Bologne ?

Vous n’aurez aucun mal à trouver une chambre d’hôtel à Bologne ou un Bed & Breakfast. Comptez entre 60 et 100 € la nuit. Voir les hébergements à Bologne sur Booking.

Les loyers étant très chers, beaucoup de locataires d’appartement proposent également des chambres à louer sur Airbnb. Le confort est variable : cela va de la colocation d’étudiants aux demeures historiques. Si vous n’avez encore jamais réservé via Airbnb, profitez d’une réduction sur votre première réservation via ce lien.

Se déplacer à Bologne

Bologne est une ville à taille humaine : vous pouvez la parcourir à pied. Si vous souhaitez visiter les sanctuaires avoisinants, il y a des bus. Vous voulez aller plus loin ? Le train permet de rallier énormément de villes aux alentours.

Poursuivez le voyage à Bologne et aux alentours

 

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...