Activités

On a testé le chariot à fondue d’Ardenne Trait Gourmande

Qui dit retour de la grisaille, dit fondue au fromage balade en Ardenne. La saison idéale pour vous parler d’une activité insolite que nous avons eu le plaisir de tester il y a quelques semaines : déguster une fondue en Ardenne, dans un chariot aménagé, tiré par des chevaux de trait.

En toute transparence, nous avons eu l’opportunité de tester gratuitement cette activité. Comme d’habitude, nous gardons toute liberté éditoriale sur le contenu de l’article et notre enthousiasme est sincère. 

Dans la liste des activités qu’on n’imagine pas a priori pouvoir combiner, je vous présente la fondue au fromage et la balade en calèche (quoi que, depuis que je sais que l’aquaponey existe, plus rien ne m’étonne…). La première fois que j’ai entendu parler du concept d’Ardenne Trait Gourmande, j’imaginais un petit tour en calèche avec une pause à mi-parcours lors de laquelle on s’installerait sur des tables de pique-nique pour le repas. En vrai, c’est bien plus drôle puisqu’on déguste la fondue littéralement à bord du chariot. Je vous raconte…

Un restaurant hippomobile

Midi pétante, dans le petit village de Porcheresse, un petit groupe de 10 individus (dont nous) s’est rassemblé devant l’église de Porcheresse. Nous ne connaissons pas les personnes autour de nous mais on se doute bien qu’on se prépare à partager un petit moment ensemble. À moins que j’aie raté le mémo, il y a peu de chance qu’une flashmob se prépare dans ce petit village tranquille du fin fond de l’Ardenne. Du coup, on se salue un peu timidement et on attend.

Quelques minutes plus tard, le rythme caractéristique des sabots sur le tarmac retentit et notre véhicule se profile à l’horizon : une jolie calèche, qui rappelle un peu les diligences western, tirée par trois magnifiques chevaux ardennais et dirigée par Joffrey. À ses côtés, son épouse Laetitia nous salue chaleureusement avant de nous présenter les chevaux : Aragon, Ivan et Winnie. À la base chevaux de travail en forêt, de labour et de monte, ces trois Ardennais font aujourd’hui partie intégrante de ce concept de restaurant mobile.

Laetitia et Joffrey avec leurs chevaux.

Une fois les présentations faites, on embarque pour deux heures et demie de balade le long de l’Almache, le ruisseau qui prend sa source au-dessus du village de Porcheresse.

En route !

À l’intérieur du chariot, tout l’espace est occupé par une table dressée et équipée de tout le nécessaire pour partager un bon repas. Alors que le chariot s’ébranle, Laetitia nous donne les instructions pour préparer l’apéro : un kir ardennais composé de sirop de pêche-abricot d’un producteur local et d’un vin de Moselle luxembourgeoise. « Vous trouverez le tire-bouchon dans le panier à sauce en milieu de table, monsieur. Oui, c’est bien celui-là ! » Verser le vin et le sirop dans les verres alors que la charrette est en mouvement est un exercice un brin périlleux mais on s’en sort sans aucun souci. À défaut de briser des verres, on brise la glace avec nos voisins et, très vite, la conversation s’anime autour de la table. Pour accompagner le kir, on déguste de délicieuses mises en bouche préparée par Laetitia avec des produits choisis auprès de producteurs de la région et des légumes du jardin.

La table à l’intérieur du chariot à fondue.

Pour le plat de résistance, nous avons choisi à l’avance le menu : une fondue 100% fromagère (au Maitrank et avec de l’ail des ours svp) pour nous, puisque nous sommes végétariens, accompagnée d’une salade de jeunes pousses et légumes de saison, de pommes de terre grenaille et de sauces maison. Au signal de Laetitia, on allume prudemment les appareils à fondue et on continue à discuter gaiement pendant que le fromage fond.

En pleine préparation de la fondue…

Pendant ce temps, le paysage défile : des petits villages, des champs, une prairie avec un cheval qui hennit sur notre passage et nous suit le long de la clôture… De temps en temps une voiture nous dépasse et on s’amuse du regard ébahi des passagers.

Le genre de paysages qu’on voit défiler depuis le chariot.

Reconversion et écotourisme

Je profite de la pause à mi-parcours, lors de laquelle Aragon, Ivan et Winnie se restaurent à leur tour, pour discuter avec Laetitia de l’aventure d’Ardenne Trait Gourmande. C’est l’histoire d’une reconversion familiale réussie, commencée en juin 2014, face à la disparition progressive de leur métier de débardage en forêt et la volonté de continuer à travailler avec les chevaux. D’un concept qui permet à la fois de faire vivre la famille, de dynamiser une région, de contribuer à l’activité de producteurs locaux (tous les produits proviennent d’un rayon de 20km), de mettre en valeur le cheval de trait ardennais et les paysages de la région. Leur projet a d’ailleurs été lauréat du tourisme de la Province du Luxembourg en 2014 et 2015 pour son aspect innovant et durable.

Le long du chemin…

Vous le savez, à la rédaction de Yummy Planet, on est assez pointilleux sur les activités touristiques dans lesquelles des animaux sont impliqués. Mais, ici, on n’a aucun doute sur les bons traitements et l’amour que reçoivent ses chevaux. Ce ne sont d’ailleurs pas toujours les 3 mêmes qui tirent le chariot : ils en ont 10 et s’arrangent pour que les chevaux ne travaillent qu’une fois par jour, même quand plusieurs sorties sont parfois organisées sur la journée. Une pause est prévue en milieu de balade pour que les chevaux soufflent, boivent et mangent.

C’est l’heure du repas pour les chevaux !

Dans ce projet, toute la famille est mise à contribution pour préparer les repas, gérer les réservations, les réseaux sociaux, mener les chariots (il y en a deux) et, bien sûr, prendre soin des chevaux… Un travail immense mais qui colle à 100% avec leurs valeurs.

Testé et approuvé !

Après la pause, nous prenons le chemin du retour en dégustant un savoureux dessert : tarte au sucre et framboises, moka torréfié localement, tisanes aux fruit et péket à la pomme. Vu l’ambiance qui règne dans le chariot, difficile de croire qu’il y a deux heures à peine on ne connaissait personne autour de nous. Mon seul regret est de n’avoir pas tellement profité du paysage tant j’étais concentrée sur le repas et la conversation mais je plaide coupable ! 😉

Miam !

Vous l’aurez compris, on a adoré l’expérience. Si vous en avez l’occasion, on vous recommande chaleureusement de tester à votre tour !

En pratique

Partager un repas dans un chariot, ça rapproche !

En plus de cette expérience fondue, Ardenne Trait Gourmande propose des sorties petit déjeuner, brunch ou encore tea-time (avec une fondue au chocolat !). Des sorties spéciales sont également organisées tout au long de l’année. Par exemple, des sorties « brame du cerf » en saison. Découvrez le menu sur le site d’Ardenne Trait Gourmande.

L’activité est proposée toute l’année. En hiver, un chauffage d’appoint et des plaids sont fournis. À noter : une rampe permet l’accès d’une personne à mobilité réduite (si j’ai bien compris, c’est une PMR max’ par chariot).

Le chariot peut accueillir 12 personnes max’ et c’est uniquement sur réservation (un conseil : contactez-les bien à l’avance car l’activité est très demandée !).

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...