Activités

Nocturne des Coteaux de la Citadelle : la magie s’empare de Liège

On l’appelle « la Cité Ardente » et on dit que c’est à son caractère festif que Liège doit ce surnom. De fait, la ville wallonne ne dort jamais. Mais, pour moi, ce surnom n’est jamais aussi bien porté par ma ville que le premier samedi d’octobre. Ce soir-là, des milliers de petites bougies illuminent les rues de Liège et dessinent des chemins de lumière dans les vieux quartiers. L’esprit chaleureux de la ville rayonne au travers des portes et fenêtres des maisons des petites rues escarpées qui montent à l’assaut de la Citadelle, par lesquelles les habitants et commerçants servent peket* et gaufres aux passants. Besoin d’une petite dose de magie et de chaleur ? On vous emmène à la nocturne des Coteaux de la Citadelle…

(* si le terme peket sonne exotique à vos oreilles, jetez un oeil à cet article)

Notre Diwali à nous

En matière de festivités, Liège est surtout réputée pour ses célébrations du 15 août, sa grande foire d’octobre, voire son marché de Noël. Quand je discute avec mes compatriotes, je m’étonne toujours de constater combien d’entre eux citent spontanément ces événements mais n’ont jamais entendu parler de la Nocturne des Coteaux de la Citadelle (nommée familièrement « Les Coteaux » chez nous). A la limite, quand tu leur parles de fête avec des bougies, ils pensent à la Thaïlande et Loy Krathong, voire à l’Inde et Diwali mais jamais à Liège et ses Coteaux. Bon d’accord, c’est moins dépaysant peut-être (après tout on n’a pas encore d’éléphant en bord de Meuse) mais quand même !

D’ailleurs, quand tu te retrouves happé par la foule au pied des 374 marches de la Montagne de Bueren, tu t’y sentirais presque, en Inde. Avec près 50 000 visiteurs en 2014 (nombre relayé par la presse qui s’il est correct, constitue un record, puisque d’habitude ça tourne autour des 25 000), on reste toujours loin des millions d’humains qui se pressent au bord du Gange mais pour une ville qui compte 200 000 habitants, c’est beaucoup.

Hors-Chateau, Nocturne des Coteaux, Liège

Plus on s’approche des escaliers et plus le bain de foule est intense !

Pourquoi j’aime les Coteaux

Mis à part les 20 000 petites bougies qui plongent la ville dans une ambiance féerique et font oublier ses côtés sombres et gris, qu’est-ce qui attire les foules dans les vieux quartiers de Liège cette nuit-là ?

Je ne peux répondre que pour moi-même : j’ai découvert les Coteaux sur le tard quand je suis venue m’établir au centre ville. Depuis, sauf empêchement, j’y retourne chaque année.

Ce que j’aime aux Coteaux, c’est (non-exhaustivement)…. :

  • prendre le chemin du quartier Hors-Château quand la nuit vient de s’installer et apercevoir au loin les premières bougies
  • m’émerveiller devant les vitrines illuminées de mes boutiques préférées
  • m’arrêter pour déguster un péket ou un chocolat chaud amélioré dans la rue, avant de reprendre mon chemin
  • visiter de nuit les monuments, musées et églises des vieux quartiers. Ceux où je ne mets pas souvent les pieds d’habitude ou qui sont normalement fermés au public.
  • découvrir au détour d’une impasse ou d’une petite rue, une charmante cour dont j’ignorais l’existence
  • apercevoir furtivement, à la faveur d’une porte entrouverte, la déco sympa ou le design sophistiqué d’une vieille demeure
  • m’arrêter pour écouter un musicien ou un groupe jouer sur une petite scène
  • manger une spécialité locale ou d’ailleurs sur l’un des nombreux stands qui bordent les rues
  • me sentir emportée par la foule à tel point que j’en oublie la fatigue et gravit sans peine les rues escarpées (ou les escaliers de la Montagne de Bueren) jusqu’au parc de la Citadelle
  • admirer la vue panoramique sur la ville depuis le parc de la Citadelle. Repérer la grande roue, vu que c’est la foire d’Octobre
  • passer quelque temps dans le parc de la Citadelle, admirer les oeuvres d’art des étudiants de Saint Luc
  • redescendre vers le parc Saint Léonard en prenant garde à ne pas trébucher vu comme je suis douée
  • retomber en enfance en s’émerveillant devant le feu d’artifice qui clôture la soirée

Barbecue, Nocturne des Coteaux, LiègeCarré Noir, Nocturne des Coteaux, LiègeUne gaufrette saperlipopette, Nocturne des Coteaux, LiègeVendeur de tchiniss, Nocturne des Coteaux, Liège

Et puis, ce qui est bien avec les Coteaux, c’est que tu peux y participer chaque année et ne jamais faire la même chose : cette année, nous sommes restés dans le bas de la ville, à tester avec le plus grand sérieux les spécialités culinaires proposées, du chocolat chaud amélioré à l’amaretto aux golabkis polonais (chou farci à la viande et au riz) sans passer par le traditionnel pain saucisse (on le connaît celui-là !) avant de visiter quelques bâtiments exceptionnellement ouverts au public, de l’école d’hôtellerie au bed & breakfast de luxe dans une demeure du XIXème.

Golabkis, Nocturne des Coteaux, Liège
Déguster des spécialités polonaises au coin d’une table entre 2 pekets, c’est aussi ça la magie des Coteaux !

Finalement, quel que soit le programme, la magie, la chaleur et l’énergie de Liège et de ses habitants sont toujours au rendez-vous. Et ça, ça vaut bien tous les Diwali et Loy Krathong du monde, non ? 🙂

En pratique

Bougie, Nocturne des Coteaux, Liège

La Nocturne des Coteaux de la Citadelle a lieu tous les premiers samedis du mois d’octobre depuis 21 ans.

Accès gratuit. On vous conseille fortement de vous y rendre en transport en commun (arrêtez-vous à la gare du Palais, la Place Saint-Lambert ou la rue Léopold) vu les problèmes de circulation cette année.

Lieu : rendez-vous vers le Quartier Hors Château et suivez les bougies !

Visitez le site officiel de la Nocturne des Coteaux de la Citadelle.

D’autres choses à découvrir à Liège

  • Découvrez les coulisses d’Une Gaufrette Saperlipopette, le meilleur endroit pour déguster la fameuse gaufre de Liège.
  • Si vous cherchez où déguster le fameux peket en dehors de la Nocturne des Coteaux, allez faire un tour à la Maison du Peket.
  • Vous cherchez un chouette souvenir à ramener de Liège, allez jeter un oeil chez Wattitude, on y trouve du beau, du chic, de l’original et du bon, le tout 100% wallon.
  • Fan de chocolat ? Vous trouverez votre bonheur chez Carré Noir.
  • Découvrez les 10 spécialités de la Cité Ardente à goûter absolument !

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...