Bars et restaurants

Derrière le comptoir de la Maison du Peket

D’ici peu, le peket coulera à flot dans le quartier d’Outremeuse à Liège à l’occasion des traditionnelles festivités du 15 août. L’occasion pour Yummy Planet de mettre à l’honneur un temple liégeois de ce piquant breuvage, j’ai nommé la Maison du Peket.

S’il y a bien un établissement à Liège où tous les habitants de la Cité Ardente ont un jour mis les pieds, c’est bien la Maison du Peket. La Maison du Peket, c’est une institution ! C’est là qu’on se donne rendez-vous pour entamer la soirée, prendre un dernier verre avant de rentrer ou pour faire la fête, tout simplement. C’est aussi l’endroit où l’on emmène invariablement les amis non-liégeois en visite pour leur faire goûter un peu de l’ambiance de la cité ardente.

Mais qu’est-ce qui attire depuis plus de 20 ans un public fidèle dans ce café aux allures de labyrinthe, à quelques pas de la fameuse place du Marché ? A la Maison du Peket, il y a… le peket, bien sûr. Cet alcool de grain, traditionnellement aromatisé aux baies de genévriers et aujourd’hui décliné en 1001 parfums, est un incontournable des festivités à la liégeoise. En hiver, il réchauffe mieux que le vin chaud. En été, il passe tout seul en version fruitée…

Mais plus que l’alcool qu’on y sert, ce qui fait qu’on se sent bien à la Maison du Peket, c’est l’âme qui se dégage des lieux. Les dizaines d’objets glanés au fil des brocantes par Djuro Šorgić, le fondateur des lieux, chuchotent des tas d’histoires à ceux qui y prêtent l’oreille…

Liste des pekets fruités maison, Maison du Peket

Au début, il y avait un passionné

Djuro Šorgić, fondateur de la Maison du Peket

C’est en 1993 que Djuro Šorgić, ex-footballeur, ouvre un établissement dédié au peket à Liège. « Mon père était un globe-trotter. Il a parcouru le monde entier mais est toujours resté attaché à Liège », raconte son fils Anthony, qui gère l’établissement avec son frère. « Il voulait mettre en valeur un produit typique de Liège et il a opté pour le peket. »

Au départ, l’établissement ne sert que du peket sec mais c’est avec le lancement des pekets fruités que le projet prend de l’ampleur. « Le succès n’est pas arrivé du jour au lendemain. Je me souviens, les premières années, avoir vu mon père devant la porte, interpellant les passants pour les inviter à rentrer et goûter nos pekets. »

D’une à 10 maisons

Si la Maison du Peket a aujourd’hui des airs de labyrinthe, au tout début, l’établissement était bien plus petit. « On a commencé par racheter et rénover une maison. Puis, petit à petit, mon père a réinvesti l’argent gagné en achetant les maisons voisines. Aujourd’hui, avec la discothèque (l’Impasse Club) et le restaurant (Amon Nanesse), il y a 10 maisons ! ». Chacune de ces maisons a été rénovée dans un style traditionnel avec des poutres en bois, des murs de brique, des pavés de pierre bleue au sol…

Ancienne caisse enregistreuse, Maison du Peket

Un exemple d’antiquité qui fait la déco unique de la Maison du Peket

Des murs porteurs d’histoire

Anthony Šorgić, Maison du Peket

La Maison du Peket, c’est aussi un établissement qui vit au rythme de la ville et porte les cicatrices de ses événements tragiques. A droite de la porte d’entrée, une coupure de journal évoque l’explosion de la rue Léopold, dans laquelle 14 personnes ont perdu la vie en janvier 2010. « Nous sommes restés fermés 2 mois », se souvient Anthony. Après avoir effectué des travaux pour améliorer la sécurité du bâtiment et réparé les dégâts occasionnés par le souffle de l’explosion, la famille Šorgić peut enfin rouvrir les portes de la Maison du Peket. « J’ai annoncé la réouverture sur Facebook. Le lendemain, il y avait une file pour entrer dans le café et cela n’a pas désemplit de tout le week-end. C’était comme si nous n’avions jamais fermé. Rien que d’y repenser, j’ai la chair de poule », confie Anthony.

Du peket jusqu’en Thailande

Mignonettes de péket, Maison du Peket

Aujourd’hui, La Maison du Peket tourne toujours à plein régime. On compte actuellement une vingtaine de pekets fruités à la carte : le peket citron reste une valeur sûre, suivi des pekets fraise, framboise ou passion. Les amateurs de saveurs exotiques se tourneront vers le peket lychee ou coco. Autre grand succès de la maison : les pekets flambés et, tout particulièrement, le peket violette. Des pekets secs sont également toujours servis aux amateurs.

Sélection de pékets flambés, Liège

« Tous nos pekets sont faits maison », explique Anthony. « On les prépare à l’ancienne, dans notre cave. Nous n’avons pas de machine, même pour étiqueter. »

Bouteilles de pekets fruités, Maison du Peket

Depuis peu, il est possible d’acheter les pekets sur internet via l’e-shop de la Maison du Peket. « Je viens de recevoir une demande de la Thailande », nous explique Anthony. « De la part d’un couple de Belges partis s’établir là-bas. Le peket leur manque ! »

Par ailleurs, d’autres projets sont en cours de préparation. « Nous projetons d’ouvrir des chambres d’hôte au-dessus du café. Ainsi, nos clients pourront profiter d’une expérience complète : boire un verre à la Maison du Peket, déguster des spécialités traditionnelles liégeoises à Amon Nanesse, faire la fête dans notre discothèque puis dormir ici. » Tout un programme !

Plus d’histoires sur Liège

  • Découvrez les coulisses d’Une Gaufrette Saperlipopette, le meilleur endroit pour déguster la fameuse gaufre de Liège.
  • À quelques pas de la Maison du Peket, les amateurs de chocolat trouveront leur bonheur chez Carré Noir, la boutique de Mélanie.
  • Vous cherchez un chouette souvenir à ramener de Liège, allez jeter un oeil chez Wattitude, on y trouve du beau, du chic, de l’original et du bon, le tout 100% wallon.
  • À Liège, on boit du peket, mais pas que ! Découvrez quelques autres spécialités de la Cité Ardente.

 

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...