En pratique

Louer une voiture en voyage : mode d’emploi

De la réservation à la restitution de votre véhicule après location, on vous dit tout ce qu’il faut savoir sur la location de voiture en voyage.

Vous pensez louer une voiture pour votre prochain voyage ? Vous êtes perdu•e•s parmi les multiples prestataires et les conditions de location ? Récupérer un véhicule à l’aéroport dans un pays étranger vous stresse ?

Roadtrip en Islande…

Pas de panique ! Nous compilons dans cet article un maximum de conseils issus de notre expérience pour que votre location de voiture se déroule sans stress inutile. 🙂

Avant le voyage

Réserver une voiture en ligne

Bien entendu, vous pouvez réserver votre véhicule de location à l’arrivée dans votre pays de destination. Cependant, je ne vous le conseille pas : d’abord parce que ça vous évitera les pertes de temps et le stress inutile à l’arrivée. Ensuite, parce que réserver à l’avance vous permet également de prendre le temps de comparer les offres et conditions des différents prestataires. Enfin, prendre vos dispositions à l’avance vous permet également de vous assurer que l’agence de location est bien ouverte à l’heure de votre arrivée.

De quel modèle de voiture avez-vous réellement besoin ? Si vous avez peu de bagage et restez sur les routes principales, une citadine coûte moins cher.

Pour réserver votre voiture de location, deux options principales s’offrent à vous :

  1. Passer directement par le site web d’un loueur de voiture (n’hésitez pas à regarder sur le site de l’aéroport ou de votre gare d’arrivée les loueurs présents).
  2. Réserver via un comparateur en ligne (ce n’est pas le choix qui manque, vous trouverez votre bonheur sur Google).

Personnellement, je favorise l’option 2 car je trouve ça plus facile pour comparer. Généralement, je passe par le comparateur Carigami que je trouve fort bien fait (je vous dis ça en toute honnêteté, cet article n’est pas sponsorisé).

Assurances, franchises, etc.

Pas toujours facile de s’y retrouver parmi les 1001 options qui vous sont proposées au moment de réserver votre véhicule !

Au niveau des assurances, j’opte généralement pour une assurance sans franchise qui couvre un maximum de cas (responsabilité civile, assurance pneus, bris de glace, dessous de caisse…). Je préfère payer un peu plus cher et avoir l’esprit tranquille !

En Islande, les accidents à cause de moutons ne sont pas rares. Soyez prudents !

D’autant que les montants réclamés en cas de dommage peuvent vite escalader : lors de notre dernier voyage en Écosse, nous avons constaté un matin un léger coup du côté avant gauche du véhicule (on soupçonne que la voiture a été emboutie sur un parking). Le loueur a réclamé près de 900 € de dommages pour la réparation et l’immobilisation de la voiture. Heureusement, l’assurance a tout couvert !

N’oubliez pas de vérifier également le nombre de kilomètres inclus dans la location (parfois, ce nombre est limité).

Directement à l’aéroport ou au centre-ville ?

Sur la route au Québec…

En général, les agences de location situées dans les aéroports offrent des tarifs plus compétitifs que celles situées dans les centres urbains. Raison pour laquelle nous louons généralement au départ des aéroports, même si nous sommes déjà depuis plusieurs jours dans une ville.

Par ailleurs, je trouve qu’il est beaucoup plus simple de sortir en voiture de la zone de l’aéroport que de trouver son chemin dans une ville inconnue, au volant d’un véhicule qu’on ne connaît pas…

Vérifier que vous avez tous les documents nécessaires

Ce serait dommage de ne pas pouvoir prendre la route à cause d’un document oublié…

Votre permis de conduire est-il valable sur place ou avez-vous besoin d’un permis international ? Dans le second cas, il faudra sans doute vous y prendre à l’avance.

La plupart des loueurs exigent également une carte de crédit afin de bloquer une caution pour le véhicule loué. Attention, beaucoup de voyageurs ont vécu des mésaventures relatives à ce point : les cartes de crédit prépayées ne sont pas toujours acceptées. Vous devez également veiller à avoir un montant disponible suffisant sur votre carte.

S’informer sur les règles de conduite dans le pays visité

Spoiler alert: les règles de conduites peuvent varier grandement d’un pays à l’autre. On pense bien sûr en premier lieu au côté de la route sur lequel on roule mais ce n’est pas tout.

La priorité de droite, par exemple, n’existe pas dans tous les pays. Aux USA et au Canada, lorsque plusieurs véhicules arrivent au même moment à un carrefour par exemple, le premier conducteur arrivé à la priorité.

Au Canada, il faut s’arrêter lorsque l’on arrive à proximité d’un bus scolaire en train de décharger des enfants, même si on se trouve de l’autre côté de la route (ce serait bien qu’on applique cette règle en Belgique également).

Et il faut aussi faire attention aux caribous !

Dans les Highlands en Écosse, on trouve pas mal de routes très étroites qui ne permettent pas aux véhicules de se croiser.

Les fameuses « single track roads » en Écosse.

Et puis, il y a les péages, les vignettes, etc. Au Portugal, par exemple, le système de péage automatique est particulier. Je vous en parlais dans cet article sur notre roadtrip dans le centre du Portugal.

Bref, renseignez-vous !

Sur place

Récupérer la voiture de location

À votre arrivée à l’aéroport ou la gare, suivez simplement les panneaux qui indiquent les comptoirs de location de voiture.

Au comptoir, on vous demandera :

  • votre numéro de réservation (si vous avez réservé à l’avance) ;
  • vos papiers d’identité ;
  • le permis de conduire du ou des conduct•eur•rice•s ;
  • votre carte de crédit.

Dans la majorité des cas, c’est à cet instant que l’employé•e de la société de location met en pratique sa formation en marketing pour tenter de vous convaincre d’ajouter des options supplémentaires à votre location : assurances, GPS, plus gros véhicule…

Personnellement, c’est un moment que je déteste parce qu’il arrive très souvent qu’on essaie de vous faire peur pour vous pousser à prendre des options supplémentaires (« Vous ne voudriez pas gâcher vos vacances tout de même ! »). Mon conseil : avant de vous rendre au desk, remettez-vous en mémoire les assurances déjà souscrites et ne vous laissez pas influencer. Même si on essaie de vous faire croire qu’on vous fait une faveur ou une offre exceptionnelle qu’il serait dommage de refuser.

Respirez, vous serez bientôt sur la route !

Une fois cette étape relou passée, vous devrez signer un contrat (pensez à bien vérifier la date et l’heure de retour) et on vous donnera les clés de votre véhicule (hourra !). Avant de quitter le desk, n’oubliez pas de demander :

  • le type de carburant de votre voiture de location (essence ou diesel) ;
  • où vous devez rendre le véhicule à la fin de votre séjour ;
  • la station service la plus proche (en général, on vous demandera de ramener le véhicule de location avec un réservoir plein).

Vérifiez aussi que vous avez bien récupéré tous vos papiers (une fois, l’employé a oublié de me rendre mon permis et je ne m’en suis pas rendu compte avant plusieurs heures. True story.)

Il ne vous restera ensuite qu’à vous rendre au parking (à pied ou en navette, selon les cas). Une fois votre véhicule repéré, prenez bien le temps d’en faire le tour. Si vous repérez des griffes, des bosses ou tout autre dommage non signalé sur votre contrat, indiquez-le à l’un des agents et faites des photos.

Rouler

En voiture, Simone !

Avant de démarrer, prenez le temps de repérer les commandes de votre véhicule (phares, essuie-glaces…) et de bien régler vos rétroviseurs.

Encodez votre destination dans votre GPS ou votre smartphone et lancez-vous. Au départ, on est toujours un peu stressé•e (moi en tout cas je le suis !) mais au final, on s’habitue vite.

Rendre la voiture

Il est temps de quitter ces beaux paysages…

À la fin du voyage, prenez le temps de bien ranger et rassembler vos affaires (parce qu’après quelques jours, avouons-le, c’est souvent le bordel) et jetez un œil dans le vide-poches et sous les sièges, cela vous évitera d’oublier quelque chose d’essentiel.

Si besoin, n’oubliez pas de faire le plein à proximité de l’endroit où vous devez rendre le véhicule.

Une fois dans le parking du loueur, une personne de la compagnie de location viendra inspecter le véhicule et vérifier qu’il n’y a aucun dommage.

Une fois cette inspection terminée, on vous demandera de signer un document de retour et, le cas échéant, un constat de dommages. Vous serez ensuite libre de poursuivre votre route, à pied cette fois ! 🙂

Continuez de préparer votre voyage

Pin

You Might Also Like