En pratique

Le snorkeling en pratique

Snorkequoi ? Snorkeling, randonnée palmée si tu veux. Enfile tes palmes, prends ton masque et ton tuba, je t’explique !

Quand tu grandis en Belgique et que la mer t’évoque les pêcheurs de crevettes grises, des balades dans les embruns un bonnet vissé sur les oreilles et une eau bien trop froide pour y plonger autre chose que tes orteils, tu as peu de chance d’avoir pratiqué le snorkeling.

Snorkequoi ? La première fois que j’ai entendu parler de cette activité en préparant un voyage, j’ai appelé l’ami Google à la rescousse. J’ai découvert que le snorkeling consistait tout simplement à s’équiper de palmes, d’un masque et d’un tuba et à « zieuter » ce qui se passe sous les vagues, généralement en eau peu profonde, en tout cas en surface. « Snorkel » veut dire « tuba » en anglais. En français, on parle également de « randonnée palmée » ou de PMT (Palmes, Masque, Tuba).

Palmes, masque, tuba. Simple, non ?

Sur Wikipedia, vous apprendrez que l’activité est apparue dans les années 40 et s’est popularisées dans les sixties. Aujourd’hui, il est possible de la pratiquer aux 4 coins du globe pour peu que les fonds marins soient dignes d’intérêt, la température de l’eau suffisante et la visibilité correcte (quand on n’y voit rien, c’est tout de suite moins passionnant :-D).

Pourquoi j’adore le snorkeling

Observer la nature et m’émerveiller devant ses richesses est l’une de mes activités favorites en voyage. Le snorkeling, quand il est pratiqué dans de bonnes conditions et dans le respect des règles élémentaires pour préserver l’environnement, est une activité durable et peu polluante (voire pas du tout : tout dépend de comment on vous emmène au spot de plongée).

Une tortue marine dans la réserve Cousteau

Sous la surface de l’eau, on découvre un autre monde, invisible aux regards. Accompagné par le bruit de sa propre respiration, on entre dans une nouvelle dimension. Le temps est comme suspendu et on assiste, émerveillé, au ballet des poissons colorés, anémones de mer ou petits crustacés. En quelques occasions, si vous êtes chanceux, vous suivez quelques instants le sillage d’une majestueuse raie manta, d’un groupe de dauphins ou d’une tortue marine… La facilité déconcertante avec laquelle ils vous sèment est un constat sans appel : vous n’êtes qu’un invité dans cet univers aquatique.

Dans la réserve Cousteau, en Guadeloupe

Le matériel de snorkeling

Avant une sortie snorkeling en Afrique du Sud

Le snorkeling se pratique tout simplement avec des palmes, un masque et un tuba. Une petite combinaison en néoprène ou autre (wetsuit) vous permet de ne pas vous refroidir trop vite : on bouge finalement assez peu et on évolue doucement pour ne rien rater du spectacle (sauf quand on essaie de suivre un animal en particulier).

Récemment, Subea (marque de Decathlon) a développé un masque intégral, dédié au snorkeling, qui permet de se passer de tuba et de respirer tout à fait naturellement sous l’eau (tout en restant à la surface). Nous l’avons testé à Zanzibar, c’est plutôt convainquant (et ça vous donne un look d’enfer :D) !

Si vous souhaitez pratiquer le snorkeling en voyage, sachez qu’il est généralement possible de louer du matériel sur place (parfois auprès de votre hôtel ou hébergement s’il est situé sur la plage) et qu’on vous en fourni lorsque vous réservez une sortie avec un club de plongée ou de snorkeling.

Par ailleurs, il est nécessaire de protéger votre peau avec une bonne crème solaire. Choisissez une crème solaire sans nanoparticules et avec des filtres UV minéraux plutôt que chimiques. Pour en savoir plus sur la problématique de la crème solaire, lisez cet article de l’ONG Coral Guardian.

Quels prérequis pour pratiquer le snorkeling ?

Notre professeur de snorkeling en Guadeloupe, plus expérimenté, descend en apnée pour nous montrer quelque chose.

À part savoir nager et être à l’aise dans l’eau, il n’y a aucun prérequis spécifique et c’est justement ce qui est génial ! Nul besoin d’une condition physique d’athlète ou d’un brevet quelconque, il ne faut que quelques minutes pour se sentir à l’aise. On peut apparemment pratiquer le snorkeling dès l’âge de 5-6 ans (je suppose que ça dépend d’un enfant à l’autre).

Si vous êtes débutant, vous resterez à la surface tout au long de vos sorties. Les plus avancés sont capables de plonger en apnée à 3 ou 5 mètres pour observer de plus près les petites bébêtes.

Pratiquez la randonnée palmée de manière responsable !

Séchage écologique de l’équipement de snorkeling 😉

  • Ne marchez pas sur les coraux et évitez de leur donner des coups de palme : ils sont fragiles et mourraient au bout de quelques jours. Par ailleurs, les coraux peuvent occasionner de sales brûlures.
  • Ne touchez rien avec vos mains : animaux, flore sous-marine, coquillages… Sachez que les piqures de certains animaux sont mortelles !
  • Ne nourrissez pas les poissons
  • Ne ramassez rien, ne soulevez pas les étoiles de mer, …
  • Si vous observez un animal sous-marin comme une raie ou une tortue, gardez vos distances, ne bloquez pas sa trajectoire, ne le coincez pas (si vous êtes à plusieurs). Laissez-lui toujours la possibilité de s’éloigner.
  • Optez pour une crème solaire sans nanoparticule ou substance nocive pour la faune et la flore sous-marine.

À cela s’ajoutent quelques règles de sécurité élémentaires : soyez attentifs aux bateaux (s’il y en a beaucoup, signalez votre présence avec une bouée), ne vous éloignez pas trop du rivage ou de votre bateau, ne vous laissez pas avoir trop froid (risque d’hypothermie), ne sortez pas par gros temps, ne pratiquez pas le snorkeling dans des zones où la nage est interdite…

Pratiquer le snorkeling seul ou avec un moniteur ?

Notre moniteur de snorkeling, en Guadeloupe

Les 2 options sont possibles ! Vous pouvez tout à fait barboter dans votre coin, à votre rythme… Certains spots sont situés à proximité du rivage et accessibles facilement. D’autres sont plus éloignés et nécessitent de s’y rendre en bateau. Parfois, il est possible de faire appel aux pêcheurs du coin pour vous y emmener. C’est ce que nous avons fait à Nusa Penida.

L’avantage de réserver une sortie organisée, avec un moniteur, c’est qu’on vous emmène dans des spots moins facilement accessible. Vous bénéficiez de matériel de bonne qualité, de conseils et d’une assistance en cas de problème. Le moniteur vous désignera également les spécimens intéressants, vous donnera quelques explications et répondra à vos questions. Le prix d’une sortie en snorkeling accompagnée est variable mais tourne généralement autour des 75-100 € p.p. La sortie dure généralement 3 à 4 heures et des rafraichissements et une collation sont prévus à bord du bateau. Si vous optez pour cette formule, veillez à choisir un prestataire sérieux et qualifié : c’est tout bénéfice pour votre sécurité et pour la qualité de l’expérience.

Après l’effort… 😀

Nos plus belles expériences de snorkeling

Sortie snorkeling à Zanzibar

Pour en savoir plus

En préparant cet article, j’ai découvert le site Snorkeling Report qui offre une foule d’information intéressantes sur le sujet et un atlas des spots de snorkeling.

Et vous, quelles sont vos plus belles expériences de snorkeling ? Dites-nous tout en commentaire !

 

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...