Carnets de voyage

Roadtrip au fil de l’eau au centre du Portugal

Portugal - Peniche - Visconde

Des nuances de bleu infinies qui se perdent vers l’horizon, de petites maisons blanches accrochées aux falaises, du poisson et des fruits de mer savoureux et des embarcations aux couleurs flamboyantes… Un roadtrip au centre du Portugal, ça vous tente ?

C’est de retour d’un roadtrip de 4 jours dans la région Centre du Portugal (de Porto à Lisbonne en passant par Murtosa, Peniche, Nazaré ou encore Santa Cruz) que je reviens non seulement éblouie, mais également bien déterminée à y retourner !

Ce pays de contrastes (que je ne connaissais pas avant de partir), partagé entre terre et mer, m’a époustouflé tant par la chaleur de ses habitants et la richesse de son passé historique que par la multitude de paysages et de saveurs qu’il a à offrir.

Portugal - Peniche - Géologie

Pas encore convaincu•e ? Je vous raconte mon périple !

[Cet article a été rédigé dans le cadre d’un blogtrip organisé en partenariat avec Center of Portugal. Je reste cependant libre du contenu de cet article et mon enthousiasme est, comme toujours, sincère.]

Jour 1 : Le Portugal au long de la Ria d’Aveiro

Notre roadtrip de 4 jours et 3 nuits au Centre du Portugal débute à l’aéroport de Porto, où nous atterrissons après 2h20 min de vol au départ de Bruxelles-Zaventem. Le fuseau horaire étant calqué sur celui de Londres, pensez à reculer vos aiguilles d’une heure en arrivant.

Poissons frais et crustacés chez A Peixaria

Après avoir longé la Ria d’Aveiro, une immense lagune de 45 km de long et 11 km de large, où des embarcations sont ballotées par les eaux, nous nous arrêtons à Bairro dos Pescadores pour déguster poissons frais et crustacés au restaurant A Peixaria (São Jacinto).

Portugal - Bairro dos Pescadores - Maison bleue
Les jolies maisons bleues du Portugal.

Je déguste pour la toute première fois un « pouce-pied », un crustacé qui vit fixé aux rochers, et que l’on décortique en lui « tordant le cou » avant de manger la chair qui se dissimule à l’intérieur (attention, comme il reste gorgé d’eau de mer, cela provoque quelques éclaboussures).

Portugal - Pouce-Pied - Restaurant A Peixaria (São Jacinto) - Bairro dos Pescadores
Le pouce-pied, un crustacé qui vit fixé aux rochers.

Le poisson est délicieux, le vin frais et je fais la découverte d’une première tradition bien portugaise : on mange beaucoup, on partage les plats et on savoure toutes sortes de crustacés en mise en bouche bien avant l’arrivée du plat principal.

Le musée de la plage de Monte Branco

Un peu plus haut sur la lagune, il est possible de visiter le Museu Estaleiro da Praia do Monte Branco où sont construits des Moliceiros, ces bateaux traditionnels à fond plat qui arborent des scènes colorées de la vie locale ou religieuse et servaient autrefois au transport de la « molice », une algue utilisée comme engrais local.

Le port de Torreira et ses moliceiros

À quelques pas de là, nous découvrons le somptueux Quai de Torreira (Cais da Torreira), dans lequel sont parqués des moliceiros de toutes les tailles et de toutes les couleurs servant désormais au transport des touristes et/ou à la pêche à la ligne.

Portugal - Quai de Torreira (Cais da Torreira) - Moliceiros
Dans le Quai de Torreira sont parqués des moliceiros de toutes les tailles et de toutes les couleurs.

Cette première journée se termine sur un magnifique couché de soleil que nous admirons depuis la terrasse couverte du restaurant snack-bar Maganinho (situé sur la plage de Furadouro).

Portugal - Couché de soleil sur la plage de Furadouro
Couché de soleil sur la plage de Furadouro

Nous y dégustons des sardines frites (dont on mange absolument tout, y compris la tête) et du poisson local.

Et passons une première excellente nuit au Furadouro Boutique Hotel Beach & SPA.

Jour 2 : Murtosa au fil de l’eau

Lors de cette journée à la découverte de Murtosa et ses environs, nous avons été accompagnés des guides de Terra d’Agua, lesquels proposent de nombreuses activités, tant autour que sur la lagune.

Visite de Murtosa à vélo

Le lendemain, nous nous rendons à Cais da Bestida (Quai de Bestida), au départ duquel nous avons prévu de parcourir les abords de la lagune à vélo (en passant par Ribeira de Pardelhas pour rejoindre Cais do Bico – Quai de Bico).

Portugal - Cais da Bestida (Quai de Bestida) - Murtosa
Au petit matin, sur le joli petit quai de Bestida

À Murtosa, les vélos peuvent être empruntés gratuitement (en échange de votre carte d’identité) pour partir à la découverte de cette municipalité de la région Centre.

Portugal - Cais da Bestida (Quai de Bestida) - Murtosa - Vélos

Ce matin-là, la marée est basse et nous longeons la lagune, entre champs et dunes, où de nombreux pêcheurs sont déjà présents, fouillant le sable à la recherche de vers pour la pêche à la ligne.

Portugal - Murtosa - Ria d’Aveiro - Pêcheur

Nous découvrons la riche flore des rivages salants du lagon et cueillons un peu de salicorne et d’obione faux-pourpier, des plantes comestibles salées (qui peuvent remplacer le sel dans les préparations culinaires) – que l’on retrouve également en France dans la Baie de Somme.

Portugal - Murtosa - Ria d’Aveiro - Salicorne et Obione faux-pourpier
De la salicorne et de l’obione faux-pourpier

Découverte de la Ria d’Aveiro en moliceiro

Au Cais do Bico, nous embarquons sur un moliceiro qui doit nous emmener sur la Ria d’Aveiro.

Portugal - Cais do Bico – Quai de Bico - Moliceiro

Nous y croiserons de petits bateaux de pêcheurs chargés de crabes que l’on trouve un peu partout sur la lagune ; mais aussi quelques pêcheurs à pieds isolés sur leurs bancs de sable.

Portugal - Murtosa - Ria d’Aveiro

Au Portugal, la pêche à pied (qui consiste à gratter le sable à marée basse à la recherche de mollusques et coquillages) est une pratique presque exclusivement féminine (les hommes pratiquant plutôt la pêche au filet en pleine mer).

Saveurs locales au restaurant O Bico

De retour sur la terre ferme, nous nous rendons au restaurant O Bico (qui comme les autres restaurants, ne paie pas de mine, mais propose des mets savoureux pour un prix abordable) où nous dégustons de succulents calamars grillés, des pastéis de bacalhau – acras de morue en amuse-bouche (une spécialité portugaise à base de pommes de terre, de morue, d’oignons et de persil) et concluons notre repas avec un traditionnel petit café serré portugais.

Portugal - Murtosa - Restaurant O Bico - Calamars

Comur, le musée de la conserverie de Murtosa

Au musée de la conserverie de Murtosa, nous plongeons dans 500 ans d’histoire du Portugal.

Inaugurée en 1942, l’usine COMUR exporte des conserves d’anguilles aux pays en guerre (le Portugal étant l’un des deux seuls pays d’Europe à ne pas avoir pris part à la Seconde Guerre mondiale – faisant également du pays une plaque tournante de la négociation et de l’espionnage entre les Allemands et les Anglais).

Portugal - Murtosa - Comur - Musée de la conserve de poissons

Rapidement, la production évolue vers d’autres types de conserves de poisson (moules, thon, sardines, etc.). À nouveau, ce sont principalement des femmes (dont le doigté délicat permet de déposer le poisson fraichement fumé dans la conserve sans l’abimer) qui y travaillent.

Portugal - Murtosa - Comur - Musée de la conserve de poissons

Sur place, il est possible d’acheter de magnifiques (et délicieuses) conserves de poissons au design franchement sympa.

Le phare d’Aveiro

Après avoir pris (en voiture) un Ferry de Sao Jacinto à Aveiro, nous nous rendons au Phare d’Aveiro – Farol da Barra (situé tout au sud de la Ria d’Aveiro), le plus grand du Portugal avec 62m de hauteur.

Portugal - Murtosa - Phare d'Aveiro - Farol da Barra

Mis en service en 1893, 291 marches nous séparent de son sommet (et de sa vue imprenable sur l’océan Atlantique, ainsi que sur la plage et la jetée de Barra – Praia do Paredao Barra) qui s’étend à ses pieds.

Les petites maisons colorées de Costa Nova

Sur la route qui nous sépare de notre hôtel, nous faisons un arrêt sur la plage de Costa Nova, où une succession de petites maisons aux lignes verticales blanches et colorées (d’anciennes maisons de pêcheurs) s’alignent sur la côte.

Portugal - Costa Nova - Maisons colorées

Nous concluons cette journée à l’hôtel 5 étoiles du Montebelo Vista Alegre Ilhavo. La chambre est vraiment belle (et le lit très confortable) et je profite du Spa et du Room Service. Un vrai plaisir !

Portugal - hôtel 5 étoiles du Montebelo Vista Alegre Ilhavo

Jour 3 : Peniche au contact de ses habitants

Au matin de notre 3ème jour dans la région Centre du Portugal, nous prenons la route en direction de la presqu’île de Peniche.

Nazaré, son promontoire et son sanctuaire

Nous réalisons un rapide arrêt à Nazaré où nous admirons, au large, le canyon de Nazaré (un spot de surf renommé où les records des plus grosses vagues surfées sont régulièrement battus) depuis le promontoire de Sitio (lieu de pèlerinage depuis le XIIe siècle associé à la légende de Notre Dame de Nazaré).

On peut également y admirer le sanctuaire de Notre-Dame de Nazaré (Nossa Senhora da Nazaré), une imposante église fondée au 14e siècle sur la colline O Sitio surplombant Nazaré.

Portugal - Nazaré - sanctuaire de Notre-Dame de Nazaré (Nossa Senhora da Nazaré)

Peniche, ses villages de pêcheurs et ses spots de surf

Peniche, une ville portugaise de la région Centre, est le premier port de pêche du Portugal.

Portugal - Peniche

Partiellement encerclée par des murailles du XVIe siècle (et des côtes sauvages), on y trouve une forteresse du XVe siècle qui fut utilisée comme prison sous le régime de Salazar.

La plage de Peniche est considérée comme l’une des meilleures du Portugal pour la pratique du Surf (quel que soit votre niveau). En 2009, elle a d’ailleurs accueilli le Rip Curl Pro Search.

Portugal - Peniche - Plage - Surf

Rappelons que les 1800km de côtes portugaises sont très appréciées des surfeurs des quatre coins du monde pour ses spots incontournables, son championnat du monde et ses vagues gigantesques.

Peniche, le paradis géologique du Portugal

Le long des côtes accidentées du Portugal, on peut observer des formations rocheuses aussi originales qu’impressionnantes. Du belvédère de Remédios au Cap Carvoeiro, en passant par la plage de Baleal, les roches semblent tantôt avoir dégringolé, tantôt être sorties de terre.

Portugal - Peniche - Géologie
Portugal - Peniche - Géologie

Peniche, ses églises et ses faïences

Non loin de l’un des points de vue, nous visitons une ancienne église dont le coeur est littéralement enfoui sous terre. Sur les murs, des « azulejos », ces carreaux en céramique peints en bleu et blanc. Sur les faïences peintes, des scènes bibliques ou profanes.

Portugal - Peniche - Eglise - Chruch

Au Portugal, on prie la Vierge Marie (portant une couronne) que l’on nomme « Notre-Dame de Fátima ». Elle serait apparue à Fátima, un petit village du centre du Portugal, à six reprises au cours de l’année 1917.

Visconde et la chaleur de ses habitants

Nous commençons par un arrêt shopping au marché couvert de Peniche (où on trouve des poissons frais issus de la pêche du jour, mais aussi des légumes typiques du Portugal comme le chou cavalier).

Portugal - Peniche - Marché couvert

Nous nous rendons dans le quartier de Bairro do Visconde où les façades colorées, le linge étendu sur un fil et la côte accidentée avec une vue imprenable sur l’Atlantique est parfaitement à l’image que je me faisais du Portugal.

Portugal - Peniche - Visconde - Maison bleue

Nous faisons griller au barbecue le poisson frais du marché, et profitons du soleil comme du contact privilégié de Maria et Floriano, le couple de locaux qui nous ont accueillis.

Portugal - Peniche - Visconde

Ce moment simple et authentique demeurera mon moment préféré du voyage ! Les Portugais sont vraiment chaleureux et bienveillants (à l’image des Irlandais, si vous avez déjà eu la chance de vous y rendre). 

Portugal - Peniche - Visconde

En fin de journée, nous rejoignons le Well Hotel & Spa situé à deux pas de la plage de Porto Novo, et profitons des bons petits plats du restaurant de l’hôtel.

Portugal - Well & Spa Hotel

Jour 4 : Des falaises de Santa Rita à la plage de Santa Cruz

4ème et dernier jour au Centre du Portugal.

Au sommet des falaises de l’immense et magnifique plage de Santa Rita (riche d’herbes hautes et de fleurs de toutes sortes) il est possible de randonner tout au long de la côte.

Portugal - Plage de Santa Rita
Portugal - Plage de Santa Rita

À l’extrémité sud de la plage de Santa Cruz, les falaises de Ponta da Vigia marquent le début d’un ensemble de rochers, parmi lesquels le Rocher de Guincho, haut de 30 mètres et traversé en son centre par la mer.

Portugal - Plage de Santa Rita - Santa Cruz

Le Noah Surf House & Restaurant de Santa Cruz

Le Noah Surf House & Restaurant propose des appartements et des lits (sur le modèle de l’auberge de jeunesse) dont les aménagements ont été pensés pour les surfeurs (douches extérieures, portes-planches de surf, etc.). S’ils visent un public de surfeurs et de sportifs, ils accueillent surtout des familles et des groupes d’amis.

Ce que j’ai le plus apprécié dans cet hôtel (en dehors de son design franchement sympa) ?

Son approche résolument « slow », avec des matériaux récupérés et valorisés pour le mobilier et la décoration ; ses plantes aromatiques cultivées dans leurs jardins (qu’ils utilisent dans leurs cocktails et dans leurs plats) ; ou encore ses poules (nourries aux épinards qui poussent tout autour).

En plus d’une magnifique vue sur la plage et la ville de Santa Cruz (depuis une terrasse où l’on se baigne dans une piscine à débordement, s’assied autour d’un feu et/ou se dore la pilule sur un transat), les différents tapas que nous avons dégustés au restaurant de l’hôtel étaient vraiment succulents.

Portugal - Santa Cruz - Noah Surf House

C’est sur cette note particulièrement agréable et le magnifique soleil portugais que s’achève ce roadtrip de 4 jours dans la péninsule ibérique.

Nous reprenons l’avion depuis l’aéroport de Lisbonne, charmés par tout ce que nous avons vu et vécu, catégoriquement dépaysés… et bien déterminés à revenir !

Découvrez toutes les photos de la région Centre du Portugal sur le site internet de Sophie Bernard Photography.

Et vous, la région Centre du Portugal, vous connaissiez déjà ? Quel est votre meilleur souvenir ? Laissez-nous votre avis en commentaire !

Poursuivre l’aventure au Portugal ?

Pin

Autres articles à lire