Saveurs du monde

Du haggis au petit déjeuner

Dans la série les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas, je demande le haggis ! Difficile pour moi d’être mise en appétit par cette espèce de pâte noire-brune au parfum qui ne m’excite pas vraiment les papilles. Il y en a pourtant qui consomment cette spécialité écossaise avec plaisir et enthousiasme et ce… même au petit déjeuner.

Je précise que cet article décrit dans sa première partie mes impressions personnelles sur cette préparation et que mon opinion n’engage bien entendu que moi ! Le haggis est un incontournable de la culture écossaise et je vous invite à y goûter pour vous faire votre propre avis ! 

Big Belter Breakfast, Scotland

Mais c’est quoi ce truc ?

Il est vrai que l’aspect n’en dit pas long : le haggis, c’est en fait de la panse de brebis farcie d’abats de mouton (poumons, foie, cœur), de graisse de rognon de mouton, d’oignons émincés, d’avoine, d’épices et de sel. On ferme le tout comme un ballon et on fait cuire la préparation pendant quelques heures. Aujourd’hui, la traditionnelle panse de brebis est souvent remplacée par du boyau de saucisse voire, paraît-il, du boyau synthétique.

Après cette description, je pense que nos amis végétariens ont interrompu leur lecture. 😀 Même si l’aspect ne me tentait pas trop, j’ai dépassé toutes mes appréhensions pour goûter à cette drôle de préparation !

© zoonabar

© zoonabar

 

Ça goûte quoi ?

J’aurais rêvé pouvoir vous dire qu’en fait le haggis est un délice, qu’il faut passer au-delà des préjugés pour faire de grandes découvertes culinaires et que cette spécialité a ouvert mon horizon gustatif. La vérité, c’est que rien que de penser au goût me donne encore la nausée (c’est un avis personnel je précise !).

Les personnes qui consomment régulièrement des abats pourront sans doute apprécier ce plat. Ceux qui, comme moi, n’en apprécient pas le goût prononcé, passeront leur chemin (encore que, on m’a dit qu’il ne fallait pas généraliser !)… J’ai trouvé un arrière-goût amer à la préparation qui ne m’a personnellement pas plu.

Vous me direz : peut-être n’as-tu pas goûté ce plat dans un bon restaurant ? Eh bien, j’étais pourtant accompagnée d’un amateur de cette spécialité (la preuve que ça existe) qui l’a trouvé tout à fait excellent. Mon copain a également fait l’effort de goûter et même à deux occasions (dont lors d’un petit déjeuner, quel courage !) et n’a pas plus été convaincu que moi.

Malgré tout, si vous en avez l’occasion, je vous suggère de goûter (ne serait-ce qu’en picorant dans l’assiette d’un ami plus sûr que vous !) pour vous faire votre propre opinion.

Du haggis sous toutes les formes

© Metukkalihis

© Metukkalihis

Malgré tout, il existe bel et bien des amateurs de haggis ! La preuve ? Le haggis se décline aujourd’hui sous plusieurs formes et variantes et est disponible dans les supermarchés écossais en barquette à réchauffer ou en boîtes de conserve.

On peut aussi trouver, paraît-il, des hamburgers au haggis et une sorte de rouleau de haggis enrobé dans de la pâte à beignet et fruit dans l’huile. Plus surprenant encore, il existe de la glace au haggis qu’on peut déguster à Londres !

Enfin, il existe une version végétarienne du haggis réalisée à base de lentilles et fèves (peut-être plus à mon goût !) mais on peut s’interroger sur l’intérêt de décliner une recette quasi 100% à base de viande sous une forme végétarienne.

Fêtes au haggis

Le haggis est particulièrement consommé le 25 janvier lors de la Burns Night (rien avoir avec les Simpsons !), une fête nationale dédiée au poète Robert Burns qui a notamment dédié quelques vers à cette spécialité écossaise.

Dans les Highlands, le haggis hurling (lancer de haggis) est un sport traditionnel pratiqué pendant les festivals d’été. Le principe ? Lancer un haggis de 500 grammes et l’envoyer le plus loin possible sans qu’il éclate (ils sont fous ces écossais). Et je n’invente pas, la preuve :

La légende du « wild haggis »

Il n’est pas rare qu’on s’amuse à faire croire aux touristes qui s’enquièrent des ingrédients utilisés pour la préparation du haggis qu’il s’agit en fait de la chair d’un animal (un peu comme la légende du Dahu !). Cet animal légendaire aurait la particularité d’avoir une patte plus longue que l’autre, ce qui lui permettrait de courir plus facilement autour des collines. Il en existerait 2 variétés : une ayant la patte gauche plus longue et l’autre ayant la patte droite plus longue. Selon leur morphologie, les haggis feraient ainsi le tour des montagnes dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans l’autre.

C’est encore plus amusant quand on sait que d’après un sondage réalisé en 2003, 33 % des touristes américains étaient convaincus de l’existence de cet animal.

Avez-vous déjà eu l’occasion de goûter ce plat ? Seriez-vous prêt à tenter l’expérience ? Partagez vos impressions et anecdotes en commentaire !

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...