Carnets de voyage

Hong Kong : une destination à aimer… ou à détester

Sur un coup de tête, nous avons décidé de fêter le passage à l’année 2016 à Hong Kong, avec des amis. Et comme on n’aime pas faire les choses à moitié, nous avons prolongé le séjour pour découvrir cette région unique et contrastée comme il se doit. En tout, nous avons passé 12 jours sur place. Dans cet article, on répond à la question que tout le monde nous pose. Alors, Hong Kong, c’est comment ? 

Hong Kong… Un nom qui évoque beaucoup et peu de choses à la fois. On pense à la Chine tout en se rappelant qu’Hong Kong a longtemps été une colonie anglaise. On pense aux gratte-ciel, aux jonques sur la baie, aux rues illuminées par les enseignes lumineuses…

Hong Kong, c’est tout ça à la fois et bien d’autres choses aussi. C’est la beauté et la laideur, l’appétissant et le dégoûtant, la grandeur et le confinement, la richesse qu’on expose sans complexe et la pauvreté qui ne s’avoue pas. Bref, une destination pour le moins contrastée.

Hong Kong, une fourmilière humaine

Sai Yueng Choi street in Hong Kong

La foule dans les rues…

Une des premières choses qui nous a marquée à notre arrivée à Hong Kong, c’est la foule ! Autant vous prévenir tout de suite : si vous êtes agoraphobe, cette destination n’est pas pour vous (même si il existe des coins calmes où se ressourcer). Aux heures de pointe, c’est une véritable marée humaine qui se presse dans les rues, les métros, les centres commerciaux, les restaurants… Chacun se fraie son chemin comme il peut, n’hésitant pas à pousser et à jouer des coudes s’il le faut.

Nous avons vécu cette réalité à son paroxysme la nuit du réveillon de Nouvel An. Juste après le feux d’artifice, une foule de plusieurs centaines de milliers (voire millions?) d’individus s’est dirigée en masse vers le métro. Les rues étaient littéralement noires de monde. Il y avait quelque chose de particulièrement effrayant à se tenir au milieu de cette masse. Une petite voix me susurrait qu’il suffirait d’un mouvement de panique pour que nous soyons piétinés. Même si les forces de l’ordre étaient présentes et semblaient avoir plus ou moins la situation sous contrôle.

Une ville à 100 à l’heure

Il faudra vous y faire : à Hong Kong, tout va vite ! Si vos pas vous mènent dans un petit resto local (ce qu’on vous recommande, évidemment), on vous poussera plus ou moins gentiment vers des chaises libres à une table potentiellement déjà occupée. Votre commande vous sera délivrée illico-presto, vous mangerez comme tout le monde sans traîner, vous payerez et vous serez dehors en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. C’est rapide, efficace et sans chichi.

Autant vous dire qu’après quelques jours, ce rythme d’enfer associé à la foule provoquera une certaine fatigue. Un séjour à Hong Kong, ce n’est pas un voyage reposant. Sauf, peut-être, si vous vous limitez aux îles et aux Nouveaux Territoires où l’on trouve de grands espaces.

Par ailleurs, cette rapidité n’est pas toujours désagréable. Les métros, par exemple, se suivent à un rythme soutenu (un toutes les 2 minutes). On n’attend donc jamais très longtemps sur les quais. Et ça, c’est plutôt cool 🙂

MTR, Hong Kong

Le MTR, métro de Hong Kong

Le vrai luxe : l’espace

Frédérique relaxing in Lamma Island

Bouffée d’air frais sur l’île de Lamma après quelques jours de bain de foule !

Plus de 7 millions de personne vivent dans la région administrative de Hong Kong. Pour loger tout ce monde, des buildings immenses se dressent partout : on compte environ 6 300 habitants par km2, ce qui en fait l’une des régions les plus densément peuplées au monde.

Lots of buildings in Hong Kong

Autour d’Hong Kong, les immeubles poussent comme des champignons pour loger tout ce petit monde.

Conséquence logique : il y a de grandes chances que votre chambre d’hôtel à Hong Kong soit bien plus petite que ce à quoi vous êtes habitué. Les loyers sont à l’image de la skyline de Hong Kong : vertigineux. La majorité des habitants de Hong Kong vivent donc dans des espaces réduits. La douche est d’ailleurs souvent située… dans les toilettes, juste au-dessus du WC.

Agoraphobes, abstenez-vous aussi :p

Placard à balais en guise de chambre à Hong Kong

La fameuse chambre d’Audrey ! Je ne peux même pas tendre les bras (d’où mon regard angoissé :-D).

Hong Kong gourmande

Wonton soup, Din Tai Fung, Hong Kong

Malgré ces deux premiers points qui ont de quoi en décourager plus d’un, tout n’est pas sombre à Hong Kong ! Les aventuriers du palais ont de quoi faire ! Entre les spécialités locales et cantonaises (Dim Sum, egg wafels, oie grillée…) les bizarreries (De la soupe de serpent pour quelqu’un ? Une patte de poule ?) et les milliers de restos qui servent des spécialités du monde entier, la difficulté est de faire un choix.

Woman serving snake soup, Hong Kong

Qui veut un bol de soupe de serpent ?

Même si la cuisine locale n’est pas la plus raffinée des cuisines asiatiques (à l’exception des Dim Sum, ça reste une cuisine très simple et plutôt brute), nous nous sommes régalés lors de ce voyage. Nous avons expérimenté pas mal de petits restos locaux, une expérience pour le moins dépaysante !

Oies pendues dans un restaurant, Hong Kong

De l’oie braisée (et non grillée comme souvent).

Une ville aux 1000 visages

Un autre élément qui marque à Hong Kong, c’est le contraste.

  • Les gratte-ciel des empires financiers d’un côté, les logements délabrés de l’autre.
  • Un vendeur d’accessoires pour smartphone installé à côté d’un diseur de bonne aventure.
  • Des chemins de randonnées magnifiques à quelques kilomètres à peine du centre urbain.
  • Les petits restos locaux où hommes d’affaire et ouvriers se retrouvent pour déguster un bol de nouilles.
  • Les ruelles sales où prolifèrent les rats à deux pas de centres commerciaux hyper modernes et climatisés.
  • Les pharmacies traditionnelles aux étalages dignes d’un cabinet de curiosité qui jouxtent les enseignes Channel, Dior et consorts.
  • L’hippodrome en plein cœur du centre-ville.
Immeuble Kowloon

A quelques arrêts de métro des gratte-ciel des banques…

Happy Valley Racecourse, Hong Kong

Tout le monde se retrouve au champ de course d’Happy Valley le mercredi ! Expats, businessman, accros du pari…

C’est peut-être ce contraste qui en fait un véritable paradis pour les photographes. Karl a d’ailleurs pris plus de 5000 photos sur ce voyage. 😀

Hong Kong, une destination à part entière

Hong Kong ne cesse d’étonner et de surprendre… On l’aime ou on la déteste. Nous, on l’affirme, on a aimé cette destination mais on pense qu’elle n’est pas forcément faite pour plaire à tout le monde. Pour la plupart des voyageurs, elle est une simple étape entre deux destinations mais, à notre avis, elle mérite de faire l’objet d’une exploration plus approfondie. Nous en revenons la tête pleine d’images et de souvenirs que nous partagerons avec vous dans de prochains articles.

En attendant, voici encore quelques photos !

Two eras, Hong Kong Traditional kiosk in the city center of Hong Kong Temple in Hong Kong Street singer in Sai Yueng Choi street, Hong Kong One of the many street food options in Hong Kong

Prolongez le voyage à Hong Kong

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...