en
Bars et restaurants

Déguster de la langoustine… en Islande!

La petite ville de pêche de Höfn, à quelques kilomètres des célèbres lagunes glaciaires de Jökulsárlon et Fjallsárlón, est renommée pour un produit d’exception : la langoustine islandaise. Une excellente adresse pour vous régaler : Humarhöfnin. Testé et approuvé !

Si vous nous connaissez un petit peu, vous savez que pour nous voyager rime avec… manger ! Lors de nos voyages, sauf exception, nous mettons un point d’honneur à découvrir quelques saveurs locales.

L’Islande figure justement sur la courte liste de ces exceptions : nos choix de voyager en mode « camping » et avec un budget restreint ont considérablement réduits les possibilités de découvrir la cuisine islandaise. Et c’est sans compter le régime végétarien de Karl qui, même s’il fait une exception « poisson et fruits de mer », n’est pas vraiment compatible avec les traditions culinaires de cette île qui met le mouton à toutes les sauces.

Lors de la préparation de notre itinéraire, j’ai cependant repéré une étape gourmande intéressante : la ville de Höfn, dans le sud du pays, est réputée pour la pêche de la langoustine islandaise. Un produit d’exception que nous avions bien envie de goûter ! La langoustine figure au menu de tous les restaurants de la ville mais celui sur lequel j’ai jeté mon dévolu, c’est Humarhöfnin. Cet établissement est réellement spécialisé dans la mise en valeur de la langoustine et d’autres produits de production locale. Nous n’avons pas été déçu…

Humarhöfnin

La langoustine : un trésor caché au large des côtes islandaises

Après une balade rafraîchissante le long du lac proglaciaire de Fjallsárlon, notre appétit était bien aiguisé et c’est avec un plaisir non dissimulé que nous avons pris place à notre table chez Humarhöfnin. Ambiance chic mais accueillante, musique jazzy en fond… Les clients aux autres tables sont également des touristes. Pas surprenant, c’est un restaurant plutôt haut de gamme qui joue la carte de la gastronomie.

Menu, Humarhöfnin

Humarhöfnin

« Au début, quand les pêcheurs Islandais ramenaient des langoustines dans leurs filets, ils les jetaient. Ce n’est pas un produit que l’on consomme traditionnellement en Islande. Mais dans les années 60, on a compris qu’on tenait là un produit avec un vrai potentiel », raconte Ari, qui a fondé le restaurant il y a plus de 10 ans avec sa soeur et leurs conjoints respectifs. « J’exportais du poisson et de la langoustine sur le continent et j’ai rencontré un chef français. Je lui ai demandé de m’aider à composer un menu qui mettrait ce produit à l’honneur. C’est comme ça que le restaurant est né. »

« We love you guys »

À la lecture de la carte, on se rend en effet compte de l’influence de la gastronomie française. Les plats sont élaborés. Les prix sont élevés, comme partout en Islande, mais raisonnables si l’on considère le rapport qualité-prix. Ici, tous les ingrédients sont issus de la production locale et d’une qualité irréprochable.

Höfn harbor

Du boulot pour les pêcheurs de Höfn, en partie grâce au boom touristique.

Ari confirme notre première impression : la clientèle visée, ce sont les voyageurs. Car il y en a de plus en plus en Islande. Les effets de ce boom touristique, parfois négatifs (comme l’explique Sarah dans son billet « Faut-il encore aller en Islande ? »), il préfère quant à lui les voir comme une opportunité. « C’est grâce à cela que les jeunes de Höfn ne partent plus en masse vers Reykjavik pour trouver du boulot ! Cela nous permet de vivre, de mettre en valeur nos produits et on a pu embellir la ville et le port ». Et d’ajouter :  «We love you guys! ». Eik et Benni (la fille d’Ari), qui ont repris le restaurant au printemps, hochent la tête. Sur leurs genoux, leur petit garçon se trémousse. « C’est notre CEO » font-ils remarquer malicieusement. Il est d’ailleurs né la semaine de la réouverture du resto.

Beers and Ben Stiller at Humarhöfnin

Si même Walter Mitty est venu manger ici, c’est que ça vaut le coup, non ?

 

Après la discussion, place à la dégustation ! Pour l’entrée, on décide de découvrir autre chose que la langoustine, histoire de varier les saveurs. Je prendrai une salade au mouton fumé (appelé Klettur et produit au parc national de Skaftafell) et fromage bleu produit dans la région. Karl déguste une préparation à base de bacalhau (nous voilà gustativement de retour au Portugal, même si la morue est belle et bien pêchée ici !).

Brandada, Humarhöfnin

Savoureuse brandade de morue

Manger une langoustine, mode d’emploi

How to eat a langoustine, Humarhöfnin

Pour le plat, pas d’hésitation, on est venu pour ça : ce sera de la langoustine ! On peut choisir une assiette de queues de langoustine (les Islandais ne mangent que la queue), de langoustines entières ou de langoustines entières et de queues. Sur les sets de table, on retrouve une explication de la manière dont il convient de déguster les bestioles. On vous invite à tout manger, même le foie, accompagné d’une sauce noire maison qui s’accorde parfaitement à ces saveurs.

The liver is delicious, Humarhöfnin

Les plats sont généreusement servis, la cuisson est parfaite et les sauces d’accompagnement sont délicieuses. On se régale ! Après quelques jours de camping, autant vous dire que nous sommes au paradis ! Pour arroser tout cela, une petite bière locale : la Vatnajökull.

Langoustine islandaise, Humarhöfnin

Et en dessert, du skyr, bien sûr ! Ce délicieux fromage frais à la consistance de yaourt est un produit phare de l’Islande. En version crumble, il est juste divin !

Skyr dessert, Humarhöfnin

On termine sur cette note gourmande et réconfortante avant de reprendre la route, rassasiés et heureux. 🙂 Une belle découverte tant sur le plan gustatif qu’humain. On n’hésite pas à vous recommander chaleureusement cette adresse ! Certes, c’est un budget mais si vous voyagez comme nous en mode « camping » et tambouille et décidez de vous offrir un bon restaurant, c’est là qu’il faut aller ! D’autant que le restaurant fait vivre les producteurs locaux (tous les détails sur cette page).

En pratique

Humarhöfnin

Adresse

Budget

Comptez 7 300 ISK (un peu moins de 60 €) pour un plat de langoustines entières, 8 900 ISK (environ 70 €) pour un plateau de dégustation avec queues et langoustines entières (pour une personne avec un gros appétit).

Entrées : entre 1900 et 2700 ISK (entre 15 et 20 €).

Pour un menu entrée-plat-dessert et une boisson, il faut compter un peu plus de 100 € par personne.

Site web

http://www.humarhofnin.is

Un petit mot sur la langoustine islandaise

La langoustine islandaise est la même que celle qui vit en Méditerranée. L’Islande est la zone la plus au nord où on la trouve. Si elle peut y vivre, c’est grâce au Gulf Stream, qui réchauffe un brin cette région.

Généralement plus petite que ses cousines méditerranéennes, la langoustine islandaise est aussi plus savoureuse. C’est d’ailleurs généralement le cas des poissons et crustacés d’eau froide.

Merci à Eik et Benni de nous avoir accueillis dans leur restaurant ! Cet article a été rédigé en toute liberté et sincérité. 

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...