Activités

Corse : les trésors du maquis

Tout a commencé par un sprunch au Radisson Blu Hôtel d’Ajaccio. Là, vous vous posez probablement deux questions : « Qu’est-ce qu’un sprunch ? » Et : « Que diable faisais-tu au Radisson Blu Hôtel ? ». Je vous dois des explications…

Un sprunch

Commençons par le commencement : un sprunch, c’est la contraction des mots « spa » et « brunch ». Un concept super sympa proposé par le Radisson Blu Hôtel d’Ajaccio (toutes les infos pratiques en bas d’article), que j’ai eu l’occasion de tester avec d’autres blogueuses à l’occasion d’un blogtrip organisé dans le cadre du Salon des Blogueurs de Voyage.

Centre wellness, Ajaccio Brunch, Ajaccio

Vous me connaissez, parler beauté et soins du corps, ce n’est pas mon rayon. Pourtant ce jour-là, c’est par un chemin détourné que je suis allée à la rencontre des produits gourmands de la Corse, en découvrant leurs multiples propriétés.

Ile de beauté

« Vous savez, il existe ici un savoir que l’on se transmet de génération en génération. Comme sur toutes les îles, nous avons été historiquement obligés d’utiliser au maximum les ressources que nous avions sur place. »

Notre première rencontre marquante de la journée, c’est Brigitte Artily, créatrice d’une gamme de produits de soin basée sur des ingrédients naturels locaux : châtaignes, immortelle, miel mais aussi olive, cédrat, lait d’ânesse, clémentine, myrte ou encore pin laricio (une espèce endémique à la Corse) entrent dans la composition des produits Crena Care.

« Sur le plan culturel, on a toujours utilisé la châtaigne comme aliment en Corse. La farine de châtaignier est utilisée pour faire du pain, des soupes, des gâteaux… A l’époque, les gens du peuple faisaient tout avec le châtaignier puisqu’ils n’avaient pas accès à la farine de blé. La châtaigne était tellement importante que lors d’un mariage, traditionnellement, on concoctait pas moins de 22 mets à base de cet ingrédient », explique Brigitte. Mais la châtaigne de Corse a bien plus d’un tour dans son sac : en plus de ses propriétés alimentaires, elle contient 1000 fois plus de principes actifs que le marron d’Inde, utilisé par de nombreuses marques de cosmétiques.

Séance wellness, Ajaccio Séance wellness, Ajaccio

Cela a beau ne pas être mon domaine de prédilection, j’observe avec une certaine fascination l’application de ces produits à base d’ingrédients gourmands sur la peau de deux blogueuses qui se prêtent au jeu avec délice. Ce qui m’interpelle, c’est la richesse de ces produits cultivés et fabriqués localement, leur pouvoir… Même si, comme le soulignera notre prochaine rencontre du jour, on parle ici bien de chimie et pas de magie…

Le pouvoir des fleurs

Ocana, Ajaccio

Un autre savoir pour lequel la Corse est reconnue, et qui est intimement lié aux activités de Crena Care, est celui de l’extraction des huiles essentielles. Notre seconde rencontre de la journée, c’est Paul Caux, qui nous accueille sur une magnifique terrasse panoramique à Ocana, petit village à quelques kilomètres d’Ajaccio.

En 1994, Paul et son frère, Jean-Pierre, ont décidé de se lancer dans la production d’huiles essentielles. « A l’époque, on nous prenait pour les martiens de la vallée, voire de la Corse toute entière ! », s’amuse Paul.

Pourtant, si un élément ressort clairement du discours du producteur d’huiles essentielles, c’est qu’on pratique ici l’aromathérapie scientifique. Corsicapam – c’est le nom de l’entreprise – fournit d’ailleurs de grands groupes pharmaceutiques en huiles essentielles bio. Leur centre, où nous nous trouvons, n’a pas pour vocation première d’être une attraction touristique mais plutôt d’être un espace de production qui accueille occasionnellement de véritables passionnés de la thématique. « On ne croit pas aux huiles essentielles. Soit il y a un principe actif qui s’applique à une utilisation précise, soit il n’y en a pas. Vous pouvez y croire tant que vous voulez, s’il n’y a pas les molécules requises pour l’effet recherché, cela ne fonctionnera pas », résume Paul.

Dans l’atelier, nous découvrons les énormes cuves nécessaires à l’extraction des huiles essentielles. Leur taille est impressionnante, plus encore lorsqu’on sait que pour une tonne de matière végétale, on ne recueille parfois que quelques kilogrammes d’huile essentielle (voire moins d’un kilo dans le cas du lentisque !).

Huiles de massage bio, Ajaccio

Chez Corsicapam, on ne produit pas que de l’huile essentielle pure mais aussi des huiles de massage, gels douche et même des articles gourmands comme des sels et poivres aromatisés…

Au fur et à mesure des explications, je réalise que la fabrication d’huiles essentielles ne consiste pas simplement en une technique, il y a également un savoir-faire et une connaissance précise de la botanique qui s’appliquent. Le moment de la récolte, par exemple, est hyper précis. Il correspond à un stade d’évolution de la plante bien déterminé. La cueillette s’effectue le matin, à la main et les végétaux sont conditionnés dans des sacs de jute ou des draps qui leur permettent de « respirer » et de conserver leur précieuse essence.

Une fois encore, je suis fascinée par ce réservoir naturel incroyable dont jouit la Corse. Reste à rencontrer celles sans qui tout cela ne serait pas possible…

Petites ouvrières

Quelques dizaines de mètres plus loin, nous franchissons la barrière du « Jardin des Abeilles ». Vous l’aurez deviné, une dégustation de miel était au programme !

Jardin des abeilles, Ajaccio

Car le miel de Corse est unique (il dispose d’ailleurs d’une AOP) et, ce qui fait sa particularité, c’est non seulement son réservoir végétal mais aussi celles qui le fabriquent. L’abeille de Corse est en effet une espèce endémique à l’île : petite, noire, généralement plus agressive que ses cousines du continent et très travailleuse (n’en déplaisent aux préjugés sur les Corses !). Contrairement aux abeilles de nos contrées, elle se porte bien et ne souffre actuellement pas de la présence de prédateurs invasifs.

Une dégustation suffit à me convaincre qu’effectivement, ce miel est unique et ses saveurs sont multiples et changeantes selon les saisons. Sur une seule vallée, on produit pas moins de 6 miels différents et cette différence se goûte : entre un miel de printemps (floral et doux) et un miel d’automne (d’une couleur plus foncée, aux accents de café et caramel et à l’amertume prononcée), il n’y a pas de comparaison.

Miel de châtaigneraie, Ajaccio

En savourant ce miel et, en observant quelques instants plus tard les petites ouvrières en plein travail dans une ruche vitrée, j’ai l’impression d’avoir aujourd’hui dévoilé un pan de la richesse botanique et culinaire de la Corse. J’ai conscience aussi qu’il ne s’agit que d’une toute petite partie de ce que l’île a à offrir. Bref, cette journée m’a ouvert l’appétit…

En pratique

Quelques infos si vous voulez vous aussi profiter de ces expériences :

  • Le sprunch du dimanche au Radisson Blu Hôtel d’Ajaccio est à mes yeux un très bon plan pour celles (et ceux) qui veulent s’offrir une journée de détente dans un cadre magnifique. Tarif : 79 € avec accès toute la journée à l’espace spa (hammam, sauna, piscine…) et buffet brunch à volonté de très bonne qualité.
  • Les soins Crena Care ne sont pas (ou quasiment pas) distribués sur le continent. Si vous voulez tester, profitez de votre voyage en Corse pour cela. Ils sont disponibles au Radisson Blu Hôtel (vous pouvez aussi y réserver des soins qui seront adaptés à votre type de peau et vos besoins).
  • La distillerie de Corsicapam est ouverte au public de janvier à novembre. Infos sur le site.
  • Le Jardin des Abeilles est une chouette visite à faire et un très bon endroit pour déguster et acheter du miel de qualité, directement au producteur. Toutes les infos sur le site web.

Merci à l’office du tourisme d’Ajaccio, à l’équipe du Salon des Blogueurs de Voyage (#Wearetravel15) et aux partenaires cités dans l’article de nous avoir fait découvrir un pan de la Corse ! Bien que cet article soit rédigé dans le cadre de ces partenariats, les opinions exprimées sont les nôtres.

D’autres belles découvertes vous attendent dans la région d’Ajaccio

 

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...