Carnets de voyage

Amsterdam : ses canaux, ses églises et ses musées

Amsterdam et ses maisons immergées

C’est face à une rangée remplie de guides de voyage que j’ai appris, la veille du week-end de mes 30 ans, que j’allais découvrir la belle Amsterdam, ses canaux, son architecture unique et la richesse de son passé historique.

Cet article a été rédigé suite à un séjour personnel à Amsterdam et est le reflet de notre expérience.

Ce soir là, j’ai préparé mes affaires pour un départ le lendemain. Au programme : 2h30 de route en voiture, 4 jours et 3 nuits dans un petit Airbnb et la promesse d’un passage à la trentaine dépaysant.

Bon plan : si vous tenez à vous garer dans le centre, prenez les devants et réservez votre ticket de parking à l’avance.

L'architecture d'Amsterdam

Amsterdam, une architecture unique – 2017 © Sophie Bernard Photography

Dans ma valise : une paire de chaussures de marche, quelques pulls légers (sait-on jamais) et de quoi loger chez l’habitant. C’est que nous sommes au cœur de l’été, au milieu du mois d’août, et que nous avons prévu de parcourir la ville au gré de nos envies. Un city-trip improvisé donc, qui nous aura permis de découvrir de belles adresses un peu par hasard, au détour des canaux et des vieilles ruelles pavées.

Aux portes de la ville : la gare d’Amsterdam Centraal

C’est à la sortie de la magnifique gare de style néo-classique d’Amsterdam Centraal que nous découvrons pour la toute première fois la capitale du royaume des Pays-Bas. Quelques mètres suffisent pour que la magie opère. Entre le millier de vélos qui se croisent et le millier d’autres alignés devant la gare ; les bateaux de plaisance qui glissent sur les eaux lisses du canal (brouillant les reflets chatoyants à sa surface) et les maisons bigarrées aux façades inclinées ; le dépaysement promis est total !

Les toits d'Amsterdam

Les toits d’Amsterdam – 2017 © Sophie Bernard Photography

Un bateau sur un canal d'Amsterdam

Un bateau de plaisance sur un canal – 2017 © Sophie Bernard Photography

FAIT : Le bâtiment de la gare, dont la construction s’est achevée en 1889, est soutenu par 8687 colonnes en bois, profondément enfouies dans le sable de trois îles artificielles. C’est qu’avant de devenir la ville que nous connaissons, Amsterdam était un immense marais. Les innombrables canaux qui la parcourent (plus de 100km) en constituent l’une des traces visibles. 

L’« I Amsterdam City Card »

Immédiatement, nous nous rendons à l’ « I amsterdam Visitor Centre » (idéalement situé juste en face de la gare – Stationsplein 10) où nous achetons l’ « I amsterdam City Card ». Cette carte, disponible pour une période de validité de 24, 48, 72 ou 96h, est accompagnée d’un plan détaillé de la ville et offre de nombreux avantages :

  • Entrée gratuite dans les principaux musées et attractions d’Amsterdam ;
  • Une croisière offerte sur les canaux ;
  • Transports en commun gratuits (tram, métro et bus) ;
  • De nombreuses réductions et offres spéciales ;
  • Etc.

Il est possible d’acquérir l’« I amsterdam City Card » en ligne (dès 59 €) et d’aller ensuite la retirer sur place (c’est ce que nous avons fait) muni du document imprimé. L’avantage non négligeable : plus besoin de faire la file !

Un cycliste sur un pont d'Amsterdam

À quelques pas du musée royal – 2017 © Sophie Bernard Photography

L'architecture d'Amsterdam

Une architecture unique – 2017 © Sophie Bernard Photography

La carte en poche, surexcitée à l’idée de découvrir les lieux, nous prenons la direction du centre ville. C’est le milieu de la semaine et l’effervescence est à son comble. Entre les voitures et les trams se faufilent les piétons et (surtout) les cyclistes qui ont pris possession de la ville. Autant vous dire que ce sont eux les rois, et qu’il est conseillé de toujours regarder des deux côtés avant de traverser si vous ne voulez pas finir renversé (comme nous en avons d’ailleurs été témoins).

Sur les trottoirs de l’avenue Damrak, nous découvrons les premières maisons aux façades immergées. Elles font face au « musée du sexe » que nous visiterons un peu plus tard, et après avoir longé les nombreux magasins de souvenirs, nous nous engouffrons dans les rues étroites qui séparent les bâtisses inclinées et traversons le fameux quartier chaud d’Amsterdam (qui à cette heure de la journée, est plutôt calme).

Un peu plus loin, je m’arrête devant la petite galerie d’art de Chiel van Zelst (située Stromarkt 45) où de magnifiques représentations hautes en couleur d’Amsterdam sont exposées.

Chiel van Zelst - Artiste peintre - Amsterdam

© Chiel Van Zelst – @amsterdampainter

De ruelles en boulevards, de ponts en canaux, nous découvrons la ville et éprouvons presque de manière palpable son incroyable diversité et son ouverture unique sur le monde. C’est qu’Amsterdam est une ville que l’on doit vivre pour parvenir à en saisir toutes les nuances !

À la rencontre de l’Amsterdam artistique, historique et culturelle

Certains résumeraient Amsterdam à ses coffee-shop, son architecture insolite, ses vélos ou encore ses canaux. C’est oublier qu’au XVIIème siècle, la ville a accueilli Rembrants, Spinoza et Descartes et que son histoire est intimement liée à celle de la compagnie néerlandaise des Indes Orientales et aux guerres de religions entre l’Europe catholique et protestante.

Les canaux d'Amsterdam

Amsterdam au fil de l’eau – 2017 © Sophie Bernard Photography

Amsterdam et ses nombreux vélos

Amsterdam et ses nombreux vélos – 2017 © Sophie Bernard Photography

C’est de cette Amsterdam là que je désire m’imprégner. Nous décidons donc de visiter plusieurs églises et musées, à commencer par l’impressionnante Oude Kerk, une église calviniste du 17ème siècle devenue centre culturel.

Premier arrêt : la vieille église d’Amsterdam (Oude Kerk)

Le long du canal, on aperçoit la Oude Kerk. Passée la porte, entre les panneaux didactiques, les anciennes stèles funéraires qui parsèment son sol et les installations artistiques, nous nous retrouvons à déambuler en silence entre d’immenses feuilles d’or. C’est que la Oude Kerk propose de nombreuses activités religieuses et culturelles.

Installation artistique dans la Oude Kerk

Installation artistique dans la Oude Kerk – 2017 © Sophie Bernard Photography

Lorsque nous l’avons visitée, en août dernier, deux installations y étaient présentées, dont une de Sarah Van Sonsbeeck qui mettait en scène le caractère réconfortant des couvertures de survies avec le rôle de l’église un siècle plus tôt.

Seconde installation artistique dans la Oude Kerk

Seconde installation artistique dans la Oude Kerk – 2017 © Sophie Bernard Photography

À l'intérieur de la Oude Kerk

À l’intérieur de la Oude Kerk – 2017 © Sophie Bernard Photography

Située Oudekerksplein 23, l’entrée à la Oude Kerk est gratuite avec l’I Amsterdam City Card.

Le Rijks Museum (Musée Royal), son parc et son célèbre I Amsterdam

Le Rijks Museum est le plus grand musée des Pays-Bas. Si vous espérez pouvoir tout voir lors de votre première visite, détrompez-vous. Le nombre d’œuvres, de salles et de tours est assez impressionnant !

Lors de notre visite, nous avons installé l’application gratuite du musée sur nos smartphones (la location d’un Multimedia Guide coûte 5€ … et il s’agit d’un iPhone !). L’application est particulièrement bien conçue. Vous êtes invité à sélectionner le tour de votre choix, le chemin à suivre est indiqué et chaque explication débute une fois le tableau sélectionné. Vous avancez à votre rythme et de manière individuelle.

Je suis, personnellement, une grande amatrice d’art académique (courant artistique du milieu du 19ᵉ siècle qui s’intéresse beaucoup aux thèmes historiques). J’y ai donc trouvé mon bonheur ! Parmi les œuvres majeures que vous pourrez y découvrir : La ronde de nuit de Rembrandt et La laitière de Vermeer.

Tableau La ronde de nuit de Rembrandt

La ronde de nuit de Rembrandt © oeuvres-art.com

L’entrée au Rijks Museum coûte 17,50€ mais en vaut largement le détour ! Cette visite fut l’une de mes préférées :-).

Réservez votre ticket en ligne pour le Rijks Museum et évitez les files !

Le Stedelijk Museum d’Amsterdam

Le Stedelijk Museum est un musée dédié à l’art et au design moderne et contemporain. Si vous avez quelques notions d’histoire de l’art, les noms de Piet Mondrian, Roy Lichtenstein, Kazimir Malevich ou encore Yves Klein ne vous seront pas inconnus. Ne vous attendez cependant pas à croiser des œuvres majeures. Certaines des pièces présentées appartiennent à une période antérieure, lorsque ces artistes se cherchaient encore. J’ai été, pour cette raison, un peu déçue par cette visite, même si j’ai découvert et apprécié plusieurs œuvres abstraites d’artistes que je ne connaissais pas.

Tableau de Piet Mondriaan au Stedelijk Museum d'Amsterdam

Composition with Blue, Yellow, Red, Black, and Grey, 1922 – Piet Mondriaan

Situé Museumplein 10, l’entrée au Stedelijk Museum est gratuite avec l’I Amsterdam City Card.

Réservez votre ticket en ligne pour le Stedelijk Museum et évitez les files !

Le musée de la photographie d’Amsterdam (Foam Fotografiemuseum Amsterdam)

Lors de notre visite, nous y avons découvert deux magnifiques expositions. L’une sur Gordon Parks (intitulée : I Am You) photographe et réalisateur américain et témoin privilégié du combat des noirs-américains à l’époque de la ségrégation raciale, pour qui un appareil photo était « une arme contre la pauvreté, le racisme et l’injustice ».

Gordon Parks - exposition "I Am You" au FOAM d'Amsterdam

Gordon Parks – exposition « I Am You » au FOAM d’Amsterdam

L’autre sur Adam Jeppesen (intitulée : Out of Camp) un artiste contemporain dont les magnifiques paysages nordiques imprimés sur du papier de type « carte routière » (plié et semi-transparent) rendait le tout très esthétique.

Située au Keizersgracht 609, l’entrée au FOAM est gratuite avec l’I Amsterdam City Card.

Le musée d’Amsterdam

Le musée d’Amsterdam (autrefois baptisé le Musée Historique d’Amsterdam) retrace 7 siècles d’histoire, « d’une petite colonie sur les rives de l’Amstel à la métropole internationale qu’elle est aujourd’hui devenue ». Un audio-guide très bien pensé est disponible gratuitement à l’entrée.

Cette visite fut l’une de nos préférées, je vous la conseille donc tout particulièrement 🙂 ! Situé Kalverstraat 92, l’entrée au Stedelijk Museum est gratuite avec l’I Amsterdam City Card.

Réservez votre ticket en ligne pour le Musée d’Amsterdam et évitez les files !

La Nieuwe Kerk, le Palais Royal et la Place du Dam

Située Gravenstraat 17 (non loin de la gare centrale), la Nieuwe Kerk (« la nouvelle église ») de style gothique, s’élève à quelques pas de la principale place d’Amsterdam (la Place du Dam) et du Palais Royal (Koninklijk Paleis).

L'orgue de la Nieuwe Kerk d'Amsterdam

L’orgue de la Nieuwe Kerk d’Amsterdam, vu d’en bas – 2017 © Sophie Bernard Photography

L'orgue de la Nieuwe Kerk d'Amsterdam

L’orgue de la Nieuwe Kerk d’Amsterdam – 2017 © Sophie Bernard Photography

FAIT : On raconte que c’est sur cette place que serait née, en 1270, la ville d’Amsterdam. Le palais, érigé au 17ème siècle, a été habité par Louis Bonaparte (le frère de Napoléon) lors de l’occupation française des Pays-Bas. L’église quant à elle, abrite deux grandes orgues, d’impressionnantes sculptures et de superbes vitraux. Elle accueille aujourd’hui (comme la Oude Kerk) de nombreuses manifestations culturelles et artistiques ; et célèbre les grands événements (mariages, baptême, …) de la famille Royale des Pays-Bas.

L’entrée est de 9€ (3,50€ avec l’I Amsterdam City Card).

Les autres musées à ne surtout pas manquer

D’autres musées sont des incontournables que nous n’avons malheureusement pas pu visiter (à cause de la longueur des files, notamment).

Parce que ces deux musées ont des files d’attentes particulièrement longues (le w-e, l’attente peut durer plusieurs heures), je vous conseille vivement de réserver votre ticket en ligne ! Certains musées organisent également des visites nocturnes.

Vous trouverez sur le site d’I amsterdam les 12 musées incontournables d’Amsterdam.

Les façades inclinées d'Amsterdam

Les façades inclinées d’Amsterdam – 2017 © Sophie Bernard Photography

Les vélos alignés de la ville d'Amsterdam

Les vélos alignés de la ville d’Amsterdam – 2017 © Sophie Bernard Photography

En pratique

Amsterdam – Où manger ?

Petit-déjeuner au Lobby Nesplein

À deux pas de la Place du Dam se trouve The Lobby Nesplein (au rez-de-chaussée de l’Hôtel V, accessible à tous), un espace hyper cosy où l’on peut prendre un succulent petit déjeuner (on peut également y dîner ou y souper).

Amatrice de petit-déjeuner salé, j’y ai dégusté des œufs brouillés accommodés de tomates, champignons et bacon avec un toast au beurre. Ma moitié a opté pour les pancakes avec des morceaux de bananes flambés, du bacon, de la crème fraiche et du sirop d’érable. Un délice !

Petit-déjeuner au Lobby Nesplein

Petit-déjeuner sucré – salé au Lobby Nesplein

Lunch au Puccini EspressoBar

Nous recherchions une terrasse un peu en retrait des rues trop touristiques depuis bientôt 1h lorsque nous sommes tombés sur le Puccini EspressoBar. Une jolie petite terrasse en coin de rue, de délicieux sandwichs très bien garnis et d’excellents thés et cafés ; nous n’avons pas regretté notre arrêt 🙂 !

Lunch au Puccini EspressoBar

Ces sandwichs étaient non seulement consistants, mais aussi délicieux !

Lunch au Stach Café

Petite ambiance Hipster au Stach Café où nous nous arrêtons pour dîner avant notre visite du Royal Museum. Assis à la fenêtre, nous regardons passer les cyclistes tout en dégustant, pour moi, un burger à la truffe accompagné de sa salade et de ses grosses frites ; pour lui, une tartine garnie de poulet grillé et d’avocats.

Lunch au Stach Café

Stach Weet Wat Lekker Is – Stach sait ce qui est bon

Souper au Garage

Le Garage, un restaurant de cuisine française, nous a été suggéré par notre hôte Airbnb (à qui nous avions demandé une liste de bons restaurants pour pouvoir fêter mes 30 ans). Ce restaurant aux tonalités rougeoyantes serait, selon ses dires, fréquenté par de nombreuses personnalités hollandaises.

Nous y avons dégusté un menu trois services, avec en entrée des œufs pochés aux champignons et au vin ; en plat un mi-cuit de saumon et sa purée de légume ; et en dessert, une île flottante pour lui et une part de gâteau au chocolat avec une boule de sorbet pour moi (le tout accompagné d’un excellent vin).

Souper au Garage

Repas en tête à tête chez Le Garage (qui était autrefois – je vous le donne en mille – un garage)

Les plats étaient savoureux (le poisson particulièrement fondant), le service impeccable et nous y avons passé un excellent moment 🙂 !

Liège – Amsterdam : comment s’y rendre ?

C’est au départ de Liège que nous avons débuté notre périple. Diverses options s’offraient à nous en terme de transport :

  • En bus : FlixBus permet de relier à Amsterdam depuis plusieurs villes européennes. Depuis Liège, cela prend entre 4h (trajet direct) et jusqu’à 9h s’il y a une correspondance. Le billet revient en moyenne à 25€ par personne. Il est parfois nécessaire de démarrer au milieu de la nuit.
  • En TGV : on ne peut aller à Amsterdam en Thalys qu’au départ de Bruxelles-Midi. La liaison directe dure 1h20 et le billet coûte 82€ par personne.
  • En train (IC) :
    • Au départ de Liège : depuis la gare de Liège-Guillemins, il suffit de prendre un train régional vers Maastricht, puis une correspondance vers Amsterdam Centraal. Le billet coûte 30,60 € par personne. Le trajet dure 3h.
    • Au départ de Bruxelles : depuis Bruxelles-midi, un train permet de se rendre à Amsterdam via Rotterdam. Le billet coûte 46,40 €. Le trajet dure 3h.

Après concertation, nous avons opté pour la voiture qui nous offrait le plus d’autonomie (facilitant notamment les trajets entre le lieu d’habitation de notre hôte Airbnb et le parking « Park and Ride ») et nous permettait d’arriver assez vite (2h30 de route pour faire Liège-Amsterdam). Pour 4j de location, avec assurance assistance incluse, nous avons payé 130€ (sans compter l’essence).

Amsterdam – où dormir ?

Nous avons choisi de loger chez l’habitant, à prix réduit, via une location Airbnb. La maison, située à Halfweg, nous permettait de relier (en voiture) le Parking P+R de la gare Amsterdam – Sloterdijk en moins de 10 minutes. Depuis cette gare, 5 minutes suffisent pour rejoindre la gare d’Amsterdam Centraal.

Si vous préférez l’hôtel, vous trouverez de nombreuses chambres d’hôtel à Amsterdam sur Booking.

Amsterdam – comment se déplacer ?

Si vous êtes en voiture et désirez vous garer à moindres frais, les parkings P+R (Park & Ride) sont une solution efficace ! Situés en périphérie de la ville et à proximité de différents services de transports en commun (bus, train, tram), ces parkings surveillés permettent de garer sa voiture pour 1€ (ou 8€ par tranche horaire de 24 heures) et ce, pour un maximum de 96 heures (sauf exceptions). En semaine, on bénéficie de ce tarif à partir de 10h. Le week-end, il n’y a pas de limite d’heure.

La gare Amsterdam – Sloterdijk

Sur le quai de la gare Amsterdam – Sloterdijk – 2017 © Sophie Bernard Photography

Si vous voulez vous parquer directement en ville, il est possible de réserver votre place de parking en ligne !

Attention : pour avoir droit au tarif de stationnement réduit, il est important d’utiliser la carte de transport OV-chipkaart (ou GVB P+R acheté dans l’heure) retirée à la sortie du parking dans un transport en commun du centre ville.

Nous nous sommes fait avoir à deux reprises (et avons dû payer le tarif plein) : la première fois en prenant le train depuis la gare d’Amsterdam Centraal (et non le bus ou le tram) et la seconde en validant notre carte en dehors de la zone délimitée comme étant « le centre-ville » avant de retourner au parking.

Vous pouvez également louer un vélo (nous avions voulu le faire mais n’en avons finalement pas eu l’occasion). Différentes sociétés à Amsterdam proposent la location de vélo, comme le détaille le site de Vanupied. La carte « I Amsterdam » donne par ailleurs droit à une réduction auprès de certaines sociétés de location de vélos. Sachez enfin qu’il existe des visites guidées de la ville à vélo (durée : 2h à 2h30).

Envie de découvrir Amsterdam autrement ?

Pin

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...