3

Manger des insectes en Thaïlande : larves de bousier au menu

Fred YummyPlanet 28 mai 2013

Dans le nord de la Thaïlande, manger des insectes fait partie du quotidien. On croise d’ailleurs régulièrement de petites bébêtes sur les étals des marchés locaux. Mais c’est sur la route de Mae Hong Son, dans le nord-ouest du pays, que j’ai observé un mets des plus curieux. Estomacs sensibles s’abstenir, l’histoire relatée ci-dessous pourrait vous couper l’appétit quelque temps… A moins que les insectes ne figurent déjà à votre menu, auquel cas cette anecdote titillera sans aucun doute votre curiosité.

Par une chaude matinée de mars, alors que nous taillons la route de Soppong à Mae Hong Son, dans le nord-ouest de la Thaïlande, notre guide Phen repère quelques étals au bord de la route et nous invite à s’arrêter pour y jeter un coup d’œil…

Marché Black Lahu

Un marché Black Lahu

Marché hilltribes nord ThaïlandeIl s’agit d’un petit marché improvisé (vraiment petit, 5 ou 6 tables tout au plus) par des femmes d’une tribu Black Lahu, une des 6 hilltribes du nord de la Thaïlande (ces tribus sont en fait composées de populations qui ont migré de la Chine ou du Tibet pour s’établir au nord de la Thaïlande). Notre guide observe et commente les marchandises exposées : des racines, des orchidées (un commerce illégal !), de l’artisanat… Soudain, devant ce qui ressemble à des boules de terre brune, elle s’exclame : « This is extremely interesting, you have to see this!!! ».

Ce que j’avais pris au départ pour des boules de terre se révèle être des boules de bouse de buffle, confectionnées par un scarabée local. L’insecte fabrique ces boules à partir de bouse de buffle d’eau  pour y pondre ses œufs et les enterre. Ses larves se développent à l’abri dans cette enveloppe dont l’extérieur a durci et en dévorent petit à petit l’intérieur.

« A true delicacy »

Toujours aussi exaltée par cette découverte et, je soupçonne, curieuse de voir notre réaction, Phen achète quelques-unes de ces boules et demande à la vendeuse d’en ouvrir une pour nous. Elle nous explique que les larves de cet insecte sont un mets local de choix (a true delicacy).

Il faut dire qu’au nord de la Thaïlande, manger des insectes fait partie de la culture et personne ne s’en étonne. C’est particulièrement dans le nord-est du pays (la région de l’Isan) que les insectes sont régulièrement au menu. Mais il n’est pas rare de repérer un stand d’insectes grillés en dehors de ces régions, sur un marché de Bangkok par exemple (pour plus d’infos sur la gastronomie thaï, lisez mon article « Tour d’horizon de la cuisine thaï« ).

Un trésor bien gardé

Si l’on n’avait pas encore réalisé  à quel point ces boules étaient solides, nous en avons maintenant la preuve. Il faut un couteau pour entamer la surface de la sphère et permettre de l’ouvrir… Après maints efforts, la boule s’ouvre enfin et révèle son trésor sous nos yeux ébahis : un scarabée jaune pâle, une larve en fait, bien plus gros que tous les insectes que l’on peut observer chez nous.

J’ai l’esprit ouvert mais je ne peux retenir une exclamation mi-choquée mi-dégoûtée à la vue de cette créature digne d’Alien. Comme pour s’assurer que nous avons bien compris, Phen ajoute : « We eat this ! It’s delicious ! » et nous promet de nous en cuisiner le soir-même. Un peu plus loin, elle achète des œufs de fourmis emballés dans une feuille de banane : le festin promet d’être exceptionnel.

Et le moment de la dégustation…

…n’est finalement jamais venu, suite à une confusion sur la date de départ. Je dois avouer que sur le moment, j’étais plutôt soulagée même si je suis sans doute passée à côté d’une expérience culinaire rare.

Quelqu’un parmi vous a-t-il déjà eu l’occasion de goûter à ce met ? Si oui, votre avis m’intéresse ! Avez-vous observé d’autres curiosités de ce genre au cours de vos voyages ? Etes-vous capables de surmonter toutes vos appréhensions pour découvrir une spécialité locale ?

Top

Le saviez-vous ?

Quelques faits intéressants sur les bousiers collectés au cours de mes recherches pour cet article…

  • Le scarabée sacré des Egyptiens est en fait une espèce de bousier ;
  • Une complainte traditionnelle de l’Isan (région du nord-est de la Thaïlande) intitulée « Mais où est donc parti le bousier » raconte comment, suite à l’arrivée du buffle de fer (le tracteur), les bousiers se font rares ;
  • Les bousiers sont présents sur tous les continents sauf l’Antarctique ;
  • Le bousier serait le seul animal, en plus de l’homme, à s’orienter avec les étoiles.

Mots-clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • manger des insectes en thaïlande

Comments (3)

  1. Pépita Ivressesgourmandes 23 juillet 2014 at 11 h 19 min

    Hihihi, j’adore ce genre d’article, merci! Tu dois connaître Andrew Zimmern et son émission Bizarre Food, ton article m’y fait totalement pensé! Je rêverai d’avoir son courage!
    Bon, j’ai quand même tenté les mygales grillées au Cambodge, c’était mon défi du voyage!!! Bin c’était pas un délice, heureusement qu’elles étaient accompagnées d’une sauce bien piquante et d’une bière pour les digérer, mais ça reste un très bon souvenir, d’autant qu’après, on nous en a montrées des vivantes, j’aurai jamais cru tenir une mygale dans les mains!

    Répondre

N'hésitez pas à commenter !

CommentLuv badge

Connectez vous à votre compte

Vous avez oublié votreMot de passe ?

Inscrivez-vous sur ce site !