En pratique

BlaBlaCar : mode d’emploi

Connaissez-vous le site de covoiturage BlaBlaCar ? Lors de notre récent voyage en Andalousie, nous avons décidé de faire une croix sur la voiture de location et de nous déplacer uniquement en transports en commun et covoiturage. L’occasion pour nous de tester ce service dont nous avions souvent entendu parler… et de l’adopter ! On vous explique comment ça fonctionne et pourquoi on aime ce mode de transport alternatif. 

Cet article n’est pas sponsorisé et a uniquement pour objectif de vous informer sur ce service et son fonctionnement 🙂

BlaBlaCar, c’est quoi ?

BlaBlaCar est une plateforme en ligne qui met en relation des particuliers proposant des places dans leur véhicule pour un trajet donné avec d’autres particuliers à la recherche d’un moyen de transport pour ce même trajet. On pourrait un peu le comparer au fameux site Airbnb sauf qu’au lieu de louer un hébergement, vous « louez » une place dans un véhicule.

J’en vois certains dans l’assemblée qui pensent « Ah, c’est comme Uber ! ». Eh bien non : la grosse différence avec Uber, c’est que le conducteur propose des places pour un trajet qu’il doit lui-même effectuer. Il vous indique son point de départ, sa destination et le nombre de places disponibles dans son véhicule. C’est donc le conducteur qui propose un trajet et les passagers intéressés qui répondent. Dans Uber, c’est l’inverse. C’est le passager qui émet la demande et le chauffeur qui s’y adapte.

Comment ça fonctionne ?

Réserver sur le site de BlaBlaCar

En tant que passager, après votre inscription sur le site, il vous suffit d’effectuer une simple recherche en indiquant votre lieu de départ, votre destination et la date de votre voyage (si vous êtes d’humeur aventureuse, vous pouvez aussi faire une recherche avec uniquement un lieu de départ). BlaBlaCar vous propose alors une série d’annonces pouvant répondre à votre demande. Dans certains cas, le conducteur a renseigné un trajet qui correspond exactement au vôtre (même lieu de départ et d’arrivée). Dans d’autres, son trajet est compatible avec votre demande : votre lieu de départ et votre destination se trouvent simplement sur son chemin.

L’heure de départ et d’arrivée estimée, les étapes renseignées par le conducteur, le modèle de véhicule, le nombre de places restantes et le prix sont clairement indiqués. Vous avez également quelques indications sur le profil du conducteur : s’il accepte ou non les animaux à bord, si on peut fumer dans le véhicule, s’il est enclin à la conversation ou encore s’il écoute de la musique en roulant. S’il vous manque certaines informations pour faire votre choix, vous avez également la possibilité de poser une question à l’auteur de l’annonce.

Une fois votre choix arrêté, quelques clics et une carte de crédit suffisent à effectuer votre réservation. Le conducteur est alors invité à valider votre réservation endéans un certain délai, sauf s’il a décidé de se passer de cette étape et activé la validation automatique. Ensuite, vous recevez les coordonnées du conducteur (et il reçoit les vôtres) et il ne vous reste plus qu’à convenir d’un lieu de rendez-vous.

Combien ça coûte ?

L’inscription sur BlaBlaCar est gratuite. Ensuite, si vous êtes passager, vous payez un prix variable selon le trajet effectué (indiqué en regard de l’annonce) sur lequel BlaBlaCar applique une commission (actuellement un montant fixe de 0,89 € + 11,88% TTC du montant du trajet, avec un plafond de 20% du prix total).

En fait, lorsqu’un conducteur publie une annonce pour un trajet donné, BlaBlaCar lui suggère un prix sur base du nombre de kilomètres parcourus, de la consommation de carburant estimée, des péages éventuels et de l’entretien du véhicule. A l’heure de la rédaction de cet article, les prix varient de 6,5 centimes d’€/km par passager pour un trajet sur autoroute à 4,8 centimes d’€/km par passager pour un trajet sur une route. Le conducteur peut ensuite adapter le prix selon ses souhaits, avec toutefois une limite de 50% à la hausse.

Pour vous donner une idée, un trajet Bruxelles-Paris vous coûtera, en tant que passager, de 16 à 30 €. L’idée, pour le conducteur, n’est pas de faire un bénéfice mais de compenser les frais qu’il engage pour le trajet.

Mais… BlaBlaCar est-il vraiment sûr comme mode de déplacement ?

Covoiturage

Si vous êtes de nature inquiète, prendre la route avec des inconnus peut être stressant. Sachez cependant que BlaBlaCar prend certaines mesures pour réduire les risques de mauvaises surprises. Vous devez par exemple confirmer votre inscription via un numéro de téléphone mobile, histoire de s’assurer que vous êtes bien joignable. Votre photo de profil doit répondre à certains critères pour que vous soyez clairement identifiable. Un système d’évaluation, dans lequel les conducteurs comme les passagers  sont invités à laisser un commentaire sur les personnes avec qui ils ont voyagé, permet également de se renseigner en amont sur les membres avec lesquels vous êtes susceptible de voyager.

Bien entendu, le risque 0 n’existe pas mais, contrairement à l’auto-stop, vous avez des éléments vous permettant de vous faire votre propre opinion et de choisir l’option que vous sentez le mieux.

Autre point positif à noter : toutes les transactions d’argent se font via le site de BlaBlaCar. Le conducteur ne doit donc pas s’inquiéter de réclamer l’argent qui lui est dû et le passager ne doit pas craindre un changement de tarif à la dernière minute. En tant que passager, vous recevez un mot de passe de BlaBlaCar que vous devez remettre au conducteur pour qu’il puisse encaisser son argent.

BlaBlaCar en voyage : notre expérience

BlaBlaCar fonctionne dans de nombreux pays d’Europe : la France (son pays d’origine), l’Espagne (là où nous l’avons testé), le Royaume-Unis, l’Italie, la Pologne, l’Allemagne, le Portugal, le BeNeLux, la Russie, l’Ukraine, la Serbie, la Roumanie, la Croatie et la Hongrie. Mais vous pouvez également l’utiliser en Turquie, en Inde et au Mexique.

Du coup, cela en fait un assez bon plan pour les voyageurs qui ne souhaitent pas louer une voiture. En Espagne, l’offre est importante et on trouve facilement des places pour se déplacer d’une ville à l’autre pour peu que l’on soit flexible sur les horaires. N’ayant que quelques bases d’espagnol, cela n’a pas toujours été évident de communiquer avec nos co-voitureurs mais nous nous sommes toujours débrouillés pour nous faire comprendre.

Voyager avec des locaux nous a également permis de faire de chouettes rencontres. Avant d’arriver en Espagne, nous avons effectué le trajet Toulon-Marseille en covoiturage. Nous avons rapidement sympathisé avec notre « conductrice » du jour. A tel point que, lorsque nous avons appris au cours du trajet que notre réservation de logement pour le soir même était annulée, elle a fait appel à une amie marseillaise pour nous aider à trouver un plan B, alors que nous nous connaissions depuis quelques dizaines de minutes à peine !

En bref

Pour résumer, je dirais que BlaBlaCar est une bonne alternative aux moyens de transport traditionnels si :

  • vous êtes flexible dans vos déplacements
  • vous êtes de nature sociable 🙂
  • vous avez envie de nouer des contacts avec des locaux et/ou d’autres voyageurs
  • vous voyagez seul ou en couple (à partir de 3 personnes, il peut devenir compliqué de trouver suffisamment de places disponibles dans un même véhicule)
  • vous disposez d’une carte de crédit, indispensable à la réservation
  • vous êtes joignable via votre téléphone mobile dans le pays où vous vous trouvez
  • votre trajet est suffisamment long pour que ce soit intéressant (pour les trajets courts, il vaut mieux en général prendre les transports en commun)

Sachez que BlaBlaCar n’est pas l’unique plateforme proposant ce genre de service. En Espagne, il y a également le site amovens.com qui a l’avantage de ne pas prendre de commission.

Cette philosophie du partage vous parle ? Découvrez d’autres services à utiliser en voyage !

  • Lorsqu’on voyage, notre premier réflexe logement est d’aller consulter les offres sur Airbnb pour trouver un logement chez l’habitant. Découvrez comment ça fonctionne.
  • Aller manger chez un particulier dans la ville que vous visitez, ça vous plairait ? On a testé le concept avec VizEat et c’était une expérience géniale !

 

Autres articles à lire

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...